Pompe à chaleur air/eau : fonctionnement, prix, solutions et avantages

Accueil > Lexique > Pompe à chaleur air/eau : fonctionnement, prix, solutions et avantages

PAC air*eau
Pompe à chaleur air/eau installée pour une maison - Source Daikin

Comme pour alimenter un frigidaire ou une climatisation réversible, la pompe à chaleur (PAC) puise l’énergie nécessaire dans l’air ambiant. Ce qu’on appelle l’aérothermie, cela permet de faire des économies d’énergie considérables pour alimenter votre système de chauffage et/ou de chauffe-eau.

La pompe à chaleur air/eau

L’utilisation des calories de l’air

Le système de la pompe à chaleur air/eau, transforme à l’aide d’un gaz les calories présentes dans l’air ambiant. Un élément du système capte l’énergie, un circuit de fluide frigorigène conduit ensuite la chaleur jusqu’au ballon d’eau. Vous obtenez ainsi l’alimentation en eau chaude sanitaire et chauffage pour toute la maison.

Le chauffage d’appoint

Si la PAC air/eau est préférée à la PAC air/air pour le chauffage dans les régions aux climats plus froids, il faut noter néanmoins une perte de performance de la PAC air/eau lorsque la température extérieure descend en dessous de 5°. En effet, pour certains appareils, l’air aspiré par l’unité extérieure trop froid demande plus de puissance pour chauffer l’eau, voire même un arrêt complet du système.
C’est pourquoi, en régions plus froides, il est conseillé de faire installer un système de chauffe-eau alternatif si votre PAC alimente également votre ballon d’eau chaude. Une chaudière à condensation peut alors être utilisée en complément. Par ailleurs, si vous constatez la présence de givre sur votre unité extérieure, sachez qu’un programme automatique de dégivrage s’enclenche pour le bon fonctionnement de votre pompe à chaleur. Si le givre persiste, c’est que votre matériel est endommagé, faites appel à un professionnel.

Une installation professionnelle

Entre le liquide frigorigène et le gaz, les unités intérieures et extérieures à relier, la PAC air/eau comporte des éléments techniques à installer avec maîtrise. C’est pourquoi, il est fort recommandé de faire appel à un professionnel agréé pour votre pose et la mise en route de votre appareil.
Notez que l’appel à un professionnel RGE (Reconnu Garant pour l’Environnement) vous permettra de bénéficier de divers conseils pour une utilisation optimale de votre appareil. Vous pourrez également être dirigé vers l’appareil le plus adapté à votre habitation. Enfin, il existe certaines aides de l’Etat pour réduire le coût de l’emploi d’un professionnel RGE.

Le fonctionnement de la pompe à chaleur air/eau

Le fluide frigorigène capte les calories présentes dans l’air ambiant et les chauffe jusqu’à obtention d’un gaz. Le compresseur aspire ce gaz et le fait monter en pression que le condensateur transforme en vapeur à haute pression qui vient chauffer l’eau du ballon.
Ce type de chauffage nécessite tout de même un peu d’électricité pour faire marcher notamment le compresseur et le condensateur.
Selon le type d’installation l’eau sera conduite dans les réseaux de chauffage ou dans le ballon d’eau sanitaire. 
Votre pompe à chaleur rendra forcément la vapeur d’eau condensée une fois que cette dernière a chauffé le ballon. Il sera donc nécessaire de raccorder le système à une évacuation des eaux usées. Par ailleurs, par temps froid, l’écoulement de l’eau peut givrer, mais le système de la PAC est doté d’un cycle de dégivrage.

Entretien de la pompe à chaleur air/eau

Sur le même principe que la PAC air/air, il faut nettoyer au moins une fois par an une pompe qui fonctionne avec au moins 2KG de fluide frigorigène (soit à une puissance de 12kW). Si c’est une option, cette révision doit cependant être programmée dans le contrat d’entretien lors de la pose.

Par ailleurs, il est recommandé de nettoyer régulièrement les unités intérieure et extérieure (en cas de système split) afin de garantir une bonne durée de vie, un fonctionnement optimal, et un rendement maximum. 

Le nettoyage de l’unité extérieure

Composée d’une bouche d’aspiration avec une grille, l’unité extérieure demande à être nettoyée en retirant notamment toutes les saletés agglomérées autour de cette grille : feuilles, branches mortes, insectes …

L’entretien annuel d'unités

Pour le système en général, un professionnel, qu’il soit plombier/chauffagiste ou votre installateur, doit venir vérifier tous les ans le bon fonctionnement des deux unités. Il faut compter pour cela entre 100 € et 300 € par an. Grâce à un contrat annuel de révision, les frais de déplacement en cas de panne sont couverts.

La fin de vie du matériel

Une PAC en fin de vie doit être démontée par un professionnel, le fluide frigorigène sera recyclé. Attention, certains appareils utilisent encore des fluides frigorigènes actuellement interdits. Il est nécessaire de se renseigner sur la nature de ce dernier afin de faire appel à une entreprise spécialisée dans la manipulation des fluides si nécessaire.

Les avantages et inconvénients de la pompe à chaleur air/eau

Les avantages

Multiples sont les avantages de la pompe à chaleur air/eau, en voici quelques-uns :  

  1. Si vous remplacez seulement votre chauffe-eau, elle s’adapte aux systèmes de chauffages déjà en place
  2. Elle n’emploie que peu d’électricité, fonctionnant principalement sur une énergie renouvelable et gratuite : elle vous fait faire des économies d’énergie et de finances.
  3. Son installation est moins coûteuse qu’une PAC géothermique.
  4. Sa régulation précise permet d’apporter le confort maximum dans la maison.
  5. Elle peut être réglée à distance et programmée

Les inconvénients

Toutefois

  1. Il peut exister une nuisance sonore due au fonctionnement de l’unité extérieure (égale à celle d’un frigidaire)
  2. Elle cesse de fonctionner par des températures très froides

La puissance et le COP de la PAC air/eau

La puissance calorifique

La puissance calorifique correspond à la production d’eau chaude de votre pompe à chaleur air/eau, elle se situe généralement entre 5 et 20kW. Bien choisir la puissance de sa PAC air/eau permet de la garder pour une durée optimale, et bénéficier d’un confort stable en toutes situations. En effet, une surpuissance entraîne :

  1. une surconsommation d’électricité, donc des frais auprès de votre fournisseur en électricité,
  2. un coût plus cher à l’achat,
  3. le fonctionnement de votre pompe à l’à-coup, provoquant une usure plus rapide.

Une sous-puissance au contraire provoque :

  1. La nécessité de compléter l’apport en eau chaude plus souvent
  2. Une économie d’énergie et de finance moindre

Pour éviter cela, il est conseillé de faire appel à un professionnel qui établira un bilan thermique. En fonction des différents éléments du logement et vos habitudes de consommation, il conseillera la puissance adaptée de l’appareil.

Le coefficient de performance

Le COP (COefficient de Performance) de la pompe air/eau, représente le rapport entre l’énergie consommée et l’énergie produite. Théoriquement, le meilleur COP pour une pompe à chaleur air eau est à hauteur de 3. Mais le COP dépend surtout de la température extérieure qui nécessitera, en cas de grand froid, une plus grande consommation d’électricité pour faire fonctionner les deux unités.

L’installation de la PAC air/eau

Pour l’installation de la PAC air/eau vous devez disposer de deux éléments :

  1. un espace suffisamment aéré et suffisamment grand pour installer l’unité extérieure : un balcon, une terrasse, un jardin, d’un mur de façade,
  2. un système de chauffage déjà installé auquel relier la pompe à chaleur.

Deux types d’installation sont possibles :

  1. PAC dire “monobloc” : L’unité extérieure d’aspiration est reliée directement au système d’alimentation en hydraulique. Cette installation est plus simple puisque c’est un même corps qui est posé. Certains constructeurs permettent également de poser le monobloc dans une pièce de la maison, mais cela nécessitera de percer un mur pour y passer la bouche de captation de l’air extérieur.
  2. PAC dite “bibloc” : L’unité extérieure d’aspiration est reliée au condenseur, seul élément du système placé à l’intérieur de la maison. Attention, ces deux éléments ne doivent pas être séparés de plus de 50m.

Pour l’installation, nous vous recommandons de faire appel à un professionnel RGE (Reconnu Garant pour l’Environnement). Cela vous permettra de bénéficier de diverses aides de l’Etat.

Prix d’une pompe à chaleur air/eau

La pompe à chaleur air/eau est un réel investissement pour son habitation. Il faut compter environ 60 € à 95 € par m² carré chauffé, on ne compte donc pas l’alimentation d’un ballon d’eau chaude sanitaire.

Prix de fourniture PAC air/eau

Le prix d’une pompe à chaleur air/eau varie entre 8 000 € et 16 000 € en fonction de sa puissance, de son modèle, et sa marque. Bien entendu en fonction des options supplémentaires, vous pourrez ajouter quelques centaines d’euros. Pour chauffer 120m² avec une pompe à chaleur air/eau, par exemple, comptez environ 9000 €.

Prix de pose PAC air/eau

Pour évaluer le prix de la pose il faut envisager les différents besoins de main d’oeuvre :

  1. installation de l’unité extérieure
  2. installation des raccordements au ballon d’eau

Pour ces différents éléments et selon la difficulté d’installation du modèle ainsi que l’accessibilité de votre habitation, comptez environ 2 600 € de main d’oeuvre pour la pose.

Coût de fonctionnement

Si elle est plus chère à l’achat qu’une chaudière électrique, la rentabilité de la PAC se réalise sur le long terme. Ce système permet de diviser par 3 ses factures de chauffage, puisque vous ne payez alors que l’électricité utilisée pour faire fonctionner la PAC. Grâce à une bonne évaluation de la puissance de votre pompe à chaleur air-eau, pour un chauffage estimé à 100 kW par m², vous pouvez envisager une facture annuelle de 700 €.

Les aides financières possibles

Plusieurs aides de l’Etat sont possibles pour remplacer un ancien système de chauffe-eau ou pour installer dans du neuf :

  1. Le crédit d’impôts à 30 %
  2. Les aides de l’ANAH
  3. La prime énergie allant jusqu’à 672 €
  4. L'éco-prêt à taux 0 dans la limite de 30 000 €
  5. La TVA à 10 %

 

La plupart de ces aides s’obtiennent sous certaines conditions, rapprochez-vous du professionnel, de votre mairie pour en savoir plus sur votre éligibilité. Vous profiterez alors de réduction ou de subventions.

Ces aides couplées aident à amoindrir le coût de fourniture et de pose de votre PAC air/eau. Vous pouvez également les prendre en compte pour calculer le délai de rentabilité de votre PAC air/eau. Il est évalué à dix ans en général.

Construction, rénovation, un projet de chauffage ?

En déposant votre projet, un installateur Proactif proche de chez vous, vous contactera. Véritable spécialiste de la marque Viessmann, il dispose des qualifications utiles et se forme régulièrement sur nos produits afin de vous conseiller au mieux.

Sélectionnez les énergies concernant votre projet

FioulGazPompe à chaleurBoisSolaire thermiqueAutres
Passer à l'étape 2

* : champs obligatoires