Chaudière Murale Gaz

Accueil > Lexique > Chaudière Murale Gaz

La chaudière murale gaz est une des possibilités pour équiper votre logement. Que ce soit uniquement pour votre apport en chauffage ou pour effectuer, également, votre production d’eau chaude sanitaire, ce matériel vous propose différentes versions techniques et différentes puissances.


Chaudiere gaz copropriété

Les différents modèles de chaudières murales gaz


Parfaite pour les petits espaces, elle est déclinée sous plusieurs modèles en termes de technique. La chaudière murale gaz peut donc être à condensation, basse température, en simple ou double service (chauffage seul ou chauffage et production d’eau chaude sanitaire).

Côté durée de vie, il est possible de tabler sur 10 à 20 ans selon les modèles, la sollicitation et, bien entendu, la qualité de l’entretien du matériel.

Une des contraintes essentielles pour utiliser ce type de chaudière est qu’il faut pouvoir être raccordé au gaz. Elle offre l’avantage d’une installation facile au sein même du logement de par sa petite taille.


Types chaudières murales gaz



Présentation


à condensation

Cette génération de chaudière est qualifiée “Chaudière à Haute Performance Energétique”. Elle se révèle à la fois plus économique et performante que le modèle dit “basse température”.

Principe : pour alimenter le réseau de chauffage, la chaudière à condensation utilise la chaleur résiduelle présente dans les fumées dégagées

Puissance : entre 6 kW et 39 kW

Rendement : proche de 100 %

Alimentation : gaz naturel ou au gaz propane (non-renouvelable mais moins polluant que le fioul), sa consommation en gaz est d’ailleurs autour de 25 % inférieure à celle d’un modèle classique

Installation :

● idéale pour une installation dans une cuisine ou une salle de bains

● nécessité d’un raccordement à un conduit, ventouse ou conduit de toit, pour évacuer les fumées (dioxyde de carbone)

● nécessité d’un raccordement au réseau d’eaux usées (évacuation des condensats)

basse température

Malgré un fonctionnement à basse température, ce type de chaudière permet tout de même d’obtenir un très bon confort de chauffe.

Principe : ce type de chaudière permet une chauffe à des températures plus basses (moins de 50 degrés) que les modèles plus anciens (90 degrés)

Puissance :

● pour un logement de moins de 100 m² il faut prévoir une puissance de 12 à 20 kW en simple service, de 23 à 28 kW pour un double service

● pour un logement de plus de 100 m² il faut prévoir une puissance de 18 à 25 kW en simple service, de 25 à 35 kW pour un double service

Rendement : supérieur à 90 %, il s’avère meilleur en rapport d’un ancien modèle de par un rejet de fumées à des températures plus basses

Alimentation : gaz naturel ou au gaz propane, elle consomme entre 12 à 15 % moins qu’un modèle classique

Installation :

● idéale pour une installation dans une cuisine ou une salle de bains

● nécessité d’un raccordement à un conduit, ventouse ou conduit de toit, pour évacuer les fumées (dioxyde de carbone)

● nécessite des radiateurs ou un plancher chauffant adaptés

double service à micro-accumulation

En accumulation, elle peut nécessiter un peu plus d’espace afin d’accueillir aussi un ballon d’eau chaude sanitaire de plus ou moins grand volume (pour 3 ou 4 personnes, prévoyez un ballon de 100 à 200 L).

Si cet espace n’est pas disponible, le système à micro-accumulation devient intéressant puisque le réservoir ne fera que quelques litres et sera directement intégré à la chaudière murale gaz.

double service instantanée

Cette version ne dispose d’aucune réserve d’eau. Elle chauffe l’eau lorsque la commande lui est transmise, c’est-à-dire lorsqu’un point d’eau est sollicité. Il faudra alors adapter la puissance de la chaudière, notamment en fonction du nombre de personnes dans le logement.


Le stockage du gaz


Si en ville il n’est généralement pas nécessaire de se préoccuper du stockage du gaz puisqu’il peut être distribué par le réseau de la ville, dans certaines communes il faudra par contre penser à s’équiper d’une cuve spécialement conçue pour accueillir cette matière et passer régulièrement commande afin d’éviter tout risque de panne.


Le prix d'une chaudière murales gaz


Certains critères viennent peser sur le coût de la chaudière murale gaz. En effet, il faudra prendre en compte à la fois :

  • la puissance sélectionnée ;
  • l’éventuelle capacité de stockage (double service à micro-accumulation) ;
  • les dimensions ;
  • le caractère à simple ou double service de l’appareil.

En outre, pour une belle durée de vie de la chaudière, comme précédemment évoqué, il faudra programmer un entretien régulier. Ceci engendre un coût supplémentaire d’une centaine d’euros par an.

Les prix moyens selon les systèmes sont les suivants :

Type de chaudière murale gaz

Prix de fourniture TTC

Prix de pose TTC

à condensation

3 600 €

680 €

basse température

2 600 €

680 €


Plus dans le détail, pour une chaudière murale gaz à condensation qui tend à supplanter les autres types de chaudière murale gaz, les tarifs suivants peuvent être observés :

Critères

Tarif moyen TTC

Puissance

par m² habitable

40 €

par kW

190 €

Double service

supplément par rapport à une simple service

+ 1 000 €

production instantanée

3 700 €

production à micro-accumulation

4 000 €

production à accumulation

5 400 €

Combustible

gaz naturel

0,06 € par kWh

propane

0,12 € par kWh


Les aides financières


Opter pour un chaudière murale gaz offrant de meilleures performances énergétiques peut vous permettre de réaliser d’autres économies en lien avec son acquisition et son installation. En effet, différentes aides ont été mises en place et peuvent vous être accordées sous certaines conditions.

Tout d’abord, il existe la Prime Energie. Selon les économies d’énergies qui seront réalisées grâce aux travaux de rénovation mis en oeuvre, Quelle Energie propose une prime pouvant s’élever à plusieurs centaines d’euros.

Ensuite, l’installation d’une chaudière murale gaz, si elle est à condensation, entre dans les types de travaux éligibles au CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique). L’obtention est soumise à la condition que :

  • l’efficacité énergétique saisonnière sera supérieure ou égale 90 % pour une puissance inférieure ou égale à 70 kW ;
  • pour une puissance supérieure 70 kW, la puissance thermique nominale sera supérieure ou égale à 87 % si l’efficacité utile mesurée à 100 % et être supérieure ou égale 95,5 % lorsque la mesure est réalisée à 30 %.

Vous pouvez également prétendre à l’Eco-Prêt à Taux 0. Si vous inscrivez votre installation de chaudière murale gaz dans un bouquet de travaux visant les économies d’énergie, ce prêt vous permettra alors de les financer plus facilement.

Pour d’autres aides et subventions, vous pouvez encore vous rapprocher de l’Anah et de votre mairie afin de connaître les éventuelles dispositions auxquelles vous pourriez avoir droit. Par ailleurs, votre installateur pourra également vous faire profiter d’une TVA réduite à 5,5 %.