Allergie respiratoire

Accueil > Lexique > Allergie respiratoire

L'allergie est une réaction inadaptée ou excessive du système immunitaire de l'organisme, suite au contact avec une substance étrangère à l'organisme (l'allergène).

Il s'agit de substances qui sont normalement bien tolérées, mais qui sont considérées à tort comme dangereuses par nos cellules.
C’est un mécanisme en deux temps. Lors de la première exposition (sensibilisation), l’allergène va provoquer une réponse immunitaire de l’organisme.

Au cours de cette première phase, l’individu produit des anticorps spécifiques, les IgE, qui reconnaissent précisément l’allergène en cause. Ces anticorps vont se fixer sur certaines cellules des muqueuses, du nez, des bronches notamment dans le cas de l'allergie respiratoire.
Lors d’un nouveau contact avec l'allergène en question, les cellules porteuses de ces IgE (les mastocytes) seront stimulées, provoquant la libération de facteurs inflammatoires comme l’histamine.
C’est cette réaction inflammatoire qui entraîne les troubles caractéristiques : écoulement nasal, picotements, éternuements, parfois associés à un larmoiement et à une perte de l’odorat.
Très souvent, les allergies respiratoires sont causées par les acariens ou des substances nocives dégagées par le revêtement intérieur de l'habitat.

La notion de qualité de l'air intérieur est importante pour se prémunir ou du moins diminuer le risque d'allergie respiratoire. Une bonne ventilation du logement ainsi que l'entretien régulier des appareils de chauffage et de climatisation contribue pour une grande part à la qualité de l'air intérieur.