Détartrer un chauffe-eau électrique : comment faire ?

Accueil > Lexique > Détartrer un chauffe-eau électrique : comment faire ?
Résistances

Corrosion sur les résistances d'un chauffe-eau électrique

Dans le but d’optimiser la longévité de votre chauffe-eau électrique, il est recommandé d’en faire un entretien régulier. Cela passe bien évidemment par un détartrage de la cuve qu’il faut effectuer environ tous les cinq ans voir à intervalles plus rapprochées si nécessaire.

Pourquoi réaliser un détartrage ?

Dès lors que l’on parle de détartrage, c’est qu’il y a présence de calcaire dans le ballon. Ce calcaire provient de l’eau qui en contient plus ou moins selon les régions.
Un autre facteur qui a une influence sur la quantité de dépôt est la température. C’est pour cela qu’il faut éviter de dépasser les 65°C afin de ne pas accentuer l’agglomération de calcaire.
Afin de lutter contre le calcaire et éviter une réduction du débit d’eau, des fuites ou des ruptures de tuyaux, un détartrage s’avérera obligatoire. Il est vrai que le calcaire, en plus de détériorer votre ballon, entraînera une surconsommation et donc une facture d’électricité qui ira de pair avec cette surconsommation. Il est estimé qu’un ballon entartré consomme 10% d’électricité en plus.
Le détartrage est donc inévitable afin de :

  • faire des économies d’énergie
  • maintenir le bon fonctionnement du chauffe-eau
  • allonger sa durée de vie
  • ralentir la corrosion de la cuve
  • éviter les pannes

Les étapes à suivre pour effectuer un détartrage

Au préalable, il faut s’assurer de respecter quelques points de sécurité. Il est vrai qu’avant d’effectuer quoi que ce soit sur votre chauffe-eau, assurez-vous que l’arrivée d’eau est bien coupée. Pensez aussi à vérifier qu’aucun courant ne passe dans l’appareil en coupant le disjoncteur.

  • La vidange de la cuve

Avant d’ouvrir la cuve, il faut procéder à la vidange de cette dernière. Pour se faire, il faut ouvrir le robinet de purge présent sur le groupe de sécurité et laisser le réservoir se vider. Cela peut prendre plus ou moins de temps en fonction de la contenance du ballon. La vidange peut donc rendre plus d’une heure si le ballon contient plus de 150 litres. Le mieux est de couper l’alimentation électrique et celle de l’eau du ballon la veille de la vidange. Ainsi, vous pourrez utiliser l’eau restante dans le ballon pour vous doucher. Il y aura donc moins de perte de volume d’eau et la vidange sera beaucoup plus rapide du fait qu’il y ait moins d’eau à faire évacuer.

  • Démontage de la résistance et de l’électrode

Avant de pouvoir ouvrir la cuve, il faudra desserrer et démonter le carter plastique du chauffe-eau situé à l’arrière de ce dernier. Les fils de terre et d’alimentation pourront être déconnectés. Le support de la cuve sur lequel la résistance et l’anode sont fixées pourra ensuite être retiré en toute sécurité dans le but de dévisser ces éléments de la platine.

  • Détartrage

Le calcaire présent dans la cuve pourra alors être retiré à la main dans un premier temps puis au chiffon afin de nettoyer les parois du chauffe-eau. A l’aide d’un récipient, il sera bon de rincer la cuve à l’eau claire.
L’élément chauffant, à savoir la résistance devra également faire les frais d’un nettoyage. Pour se faire, il est recommandé d’utiliser une brosse en nylon afin de ne pas endommager le corps de chauffe et si besoin un produit anticalcaire peu corrosif.
L’anode, électrode en magnésium, élément protégeant le chauffe-eau de la corrosion sera aussi un élément à contrôler car le fait de se corroder à la place des parois de l’appareil réduit son épaisseur en métal. Il faut changer l’anode lorsque sa partie consommable est de l’ordre de 25 %.

  • Remontage du chauffe-eau

Une fois le détartrage terminé, il peut être nécessaire de changer le joint en néoprène avant de repositionner le support par-dessus et de le visser. Une fois que la résistance et l’anode seront fixées à la platine, cette dernière pourra à son tour être remontée, les fils pourront être rebranchés, le robinet de purge fermé, l’arrivée d’eau ouverte, le cache arrière de l’appareil remis alors l’électricité pourra être à son tour enclenchée.

Afin d’éviter le moindre souci, le mieux est encore de souscrire à un contrat d’entretien avec un professionnel qui pourra effectuer cette opération lors de la visite annuelle prévue à cet effet dans le contrat.

Un détartrage d’un chauffe-eau électrique sera facturé entre 90 et 200 €.

Solutions contre le calcaire

Si l’eau de votre logement est trop calcaire, sachez qu’il existe des solutions pour tenter d’y remédier. En effet, il est possible d’installer un adoucisseur d’eau. Son but est d’éliminer le calcaire ce qui permettra d’allonger la durée de vie de vos équipements, de vos installations et de votre chauffe-eau notamment. Même si cela a un coût non négligeable, selon les situations géographiques, il est parfois difficile de passer à travers l’installation de tels systèmes.

Une eau dure signifie qu’elle contient un taux de calcaire dépassant un certain seuil.
Une eau est considérée dure dès l’instant où son titre hydrométrique (TH) qui mesure la présence de calcium et magnésium dans l’eau est supérieur à 15°f (degré français).
1°f = 10 milligrammes de calcaire
Une eau très douce est comprise entre 0 et 8°f, une eau douce entre 8 et 15°f, une eau moyennement dure entre 15 et 25°f, une eau dure entre 25 et 42°f et une eau très dure est supérieure à 42°f.

Vous pouvez connaître la dureté de votre eau en vous rapprochant de votre mairie ou de votre service des eaux.
Un diagnostic personnalisé peut aussi être effectué auprès d’entreprises qualifiées dans ce domaine.
Le prix d’un adoucisseur est compris entre 450 et 1300 €. A cela s’ajoute 250 à 700 € de main d’oeuvre.

Pour protéger le chauffe-eau de ce fléau, il est possible d’opter pour une anode ACI (Anode à Courant Imposé) ou une anode hybride qui sont des modèles plus robustes qu’une anode normale de type sacrificielle car elles sont protégées d’un fourreau leur permettant ainsi de ne pas être directement en contact avec l’eau présente dans la cuve. Pour le remplacement d’une électrode de ce type, comptez entre 20 et 100 €.

Un projet de rénovation de votre installation de chauffage ?

Réduisez votre consommation d’énergie jusqu’à 2 fois grâce à la technologie hybride BOOSTHEAT. Produit éligible à l’ensemble des aides disponibles pour supporter le coût de vos travaux en douceur, laissez-nous vous guider dans vos démarches.

Votre logement est :

Vous vous chauffez :

Votre chaudière a :


* : champs obligatoires