Climatisation monobloc : prix, modèles et fonctionnement

Accueil > Lexique > Climatisation monobloc : prix, modèles et fonctionnement

climatiseur monobloc
Climatiseur monobloc - Source Olimpia Splendid



Comme son nom l’indique, le climatiseur monobloc n’est constitué que d’un seul bloc intérieur contrairement au climatiseur “split” qui lui possède une unité intérieure et une extérieure. Son but étant bien évidemment de rafraîchir l’air ambiant de votre logement lors des périodes estivales, c’est une solution qui est en général temporaire ou de dépannage.

Le principe de fonctionnement de ce type de matériel

Comme tous types de climatiseurs, la climatisation monobloc est composée d’un compresseur, d’un condenseur, d’un détendeur et d’un évaporateur. Ces éléments de base sont donc présents dans l’unique bloc et permettent le fonctionnement du cycle thermodynamique, aussi appelé cycle frigorifique.
Le système capte l’air ambiant, le refroidit et via une gaine flexible, rejette les calories à l’extérieur.
Ces échanges de température sont rendus possibles grâce à un fluide, appelé fluide frigorigène, présent au sein du climatiseur.
C’est une substance liquide ou gazeuse contenu dans un circuit fermé d’appareils produisant soit de la chaleur soit du froid. Lorsque s’effectue le cycle de compression et de détente, le fluide frigorigène entre en action et permet ainsi le transfert de calories.
C’est un modèle qui est principalement utilisé pour des petites surfaces de l’ordre de 20 à 30 m² comme des studios ou pouvant servir comme climatisation d’appoint dans de petites pièces.

Avantages VS inconvénients

Il est vrai que pour tous types de climatisation, il existe des avantages et des inconvénients qu’il est important à prendre en compte afin de savoir quel type est le plus adapté à vos besoins.
Voici quelques exemples concernant le modèle monobloc.
Parmi les avantages à noter pour cette climatisation, on peut souligner la facilité d’installation qui ne nécessite pas de gros travaux.
Nul besoin d’eau pour fonctionner.
De plus, c’est un système peu onéreux tant à l’achat qu’à la consommation d’énergie ou encore à l’entretien.
Un dernier aspect intéressant à connaître sur ce mode de rafraîchissement est la déshumidification et la filtration de l’air de l’espace où il est installé.

Même si les avantages restent nombreux, des inconvénients sont aussi observables.
On peut citer les nuisances sonores qu’incombe ce type d’installation. Il est vrai que le climatiseur monobloc mobile est particulièrement bruyant.
L’efficacité de ces appareils est souvent limitée en termes de volume. En effet, au-delà de 30m², ce système commence à ne plus avoir l’effet escompté.
Pour certains modèles, notamment la version “window”, une contrainte majeure est à connaître : la fenêtre doit rester entre-ouverte afin de permettre les évacuations.
Le dernier inconvénient est l’esthétique de ce type d’appareil.

Les différents types et modèles sur le marché

Deux types de climatiseurs existent :
Le climatiseur simple qui ne produit uniquement que de l’air froid tandis que le climatiseur réversible qui, lui, peut créer de l’air froid comme du chaud.

A cela s’ajoute différents modèles :

  1. Le climatiseur monobloc mobile est une climatisation sur roulettes donc facilement déplaçable en fonction des besoins. C’est le système qui est actuellement le moins cher.
  2. Les climatiseurs fixes :
    - Le climatiseur monobloc mural qui comme son nom le fait savoir, est encastré dans un mur. C’est un modèle qui est plus performant que le précédent mais qui nécessite la mise en place d’un système d’évacuation.
    - Le climatiseur monobloc window (de l’anglais signifiant “fenêtre”), se positionne dans l’encadrement d’une fenêtre grâce à un châssis de fixation, que ce soit à l’horizontal ou à la verticale et à cheval entre l’intérieur et l’extérieur. Ce sont des systèmes pouvant être retirés et rangés lors des périodes hivernales.

Les puissances existantes

Peu importe le modèle que vous choisirez d’installer, il faut savoir que vous pourrez opter entre différentes puissances.
En effet, les moins chers étant également les moins efficaces, possèdent une puissance égale ou inférieure à 2.5 kW.
Des systèmes ayant un rendement plus élevé sont disponibles pour une puissance allant jusqu’à 3.5 kW.
Les monoblocs d’une forte puissance (5.5 kW) sont les plus compétents.

Les critères qui rentrent en ligne de mire pour évaluer le type de puissance nécessaire sont les suivants :

  1. la surface que vous souhaitez climatiser
  2. l’exposition de la pièce
  3. le nombre d’ouvertures et leurs dimensions
  4. la hauteur sous plafond
  5. le type de revêtement de sol
  6. la localisation de l’habitation
  7. le nombre d’habitants

 

Le coût d’une climatisation monobloc

Concernant les coûts d’un climatiseur monobloc, il y en pour toutes les bourses. En effet, cette installation est à la portée de tous les budgets. Il faut compter un prix minimal de 300 € pour un système mobile et pour un doté d’une meilleure puissance, les prix peuvent dépasser les 1 000 €.
Le prix de pose d’un appareil fixe à encastrer est compris entre 200 et 500 € en fonction du professionnel choisi.

Les coûts énergétiques dépendent quant à eux de votre fournisseur d’énergie, on peut noter une consommation moyenne avoisinant les 7 centimes d’euro par heure de mise en route.
Est affiché sur l’étiquette énergétique, la consommation de l’appareil par an (notée kWh / an). Il vous suffira de la multiplier au prix du kWh acheté à votre fournisseur pour estimer le budget d’électricité nécessaire au fonctionnement de ce système. Globalement, votre facture électrique augmentera de 15 à 25 %. Ce coût dépend du donc du temps d’utilisation mais aussi de la consommation de la machine comme expliqué dans le paragraphe suivant.

Quelques conseils avant votre achat

Il conviendra dans un premier temps à faire attention aux consommations énergétiques de l’appareil que vous souhaitez acheter. Pour se faire, il faudra prendre en compte la puissance de votre climatiseur et la classe énergétique figurant sur l’étiquette lors de l’achat. Sur cette étiquette, l’efficacité est renseignée selon un classement allant de A (consommation d’énergie la plus faible) à G (la plus énergivores).

Vous pourrez également effectuer un bilan thermique de votre logement afin de cibler au mieux le type de climatisation nécessaire selon vos besoins. Ce bilan est gratuit et réalisé lors du devis établit par le frigoriste. Concernant le calcul de la puissance d’un climatiseur monobloc, vous n’êtes pas obligé de faire appel à un professionnel comme expliqué dans le conseil ci-dessus.

Pour optimiser le rendement de votre système, veillez à effectuer un bon entretien de votre machine. Il faudra donc penser à nettoyer (environ tous les 15 jours en cas d’utilisation intensive) ou changer régulièrement les filtres ainsi que dépoussiérer le ventilateur. A noter qu’il existe des filtres autonettoyants auquel cas vous pourrez oublier la partie nettoyage du filtre.

Il faut également savoir que les aides financières de type crédit d’impôt ou TVA réduite à 5.5 % ne sont pas applicables à ce genre d’installation. Une TVA standard au taux de 20 % est donc instaurée. En outre, un taux de 10 % peut être appliqué sur la main d’oeuvre à condition que votre logement soit construit depuis plus de deux ans.

Construction, rénovation, un projet de chauffage ?

En déposant votre projet, un installateur Proactif proche de chez vous, vous contactera. Véritable spécialiste de la marque Viessmann, il dispose des qualifications utiles et se forme régulièrement sur nos produits afin de vous conseiller au mieux.

Sélectionnez les énergies concernant votre projet

FioulGazPompe à chaleurBoisSolaire thermiqueAutres
Passer à l'étape 2

* : champs obligatoires