Confort thermique

Accueil > Lexique > Confort thermique

confort thermique Contrairement aux idées reçues, le confort thermique n’est pas qu’une question de température mais également d’humidité relative, ainsi que d’autres paramètres comme la qualité d’air.
Le corps humain éprouve la même sensation avec une température de 22°C et 80% d’humidité qu’avec une température de 27°C et 25% d’humidité. De même, on peut se trouver en plein soleil à la montagne et être confortable alors que la température n'est que de 12°C. Nous parlons ainsi de confort thermique lié à la température résultante sèche, ou de confort thermique lié à la température ressentie.

La notion de confort thermique est essentielle dans le bilan énergétique dans le sens où c’est le premier critère à obtenir, avec certes la meilleure efficacité énergétique possible et l’économie d’énergie les plus importantes possibles.

Le confort thermique et non seulement lié à la solution de chauffage mais également au mode de régulation de température associée. Pour cela le dispositif de régulation de température, de programmation de température de confort et de réduit d’inoccupation, permettra en continu d’ajuster les différents fonctionnements des équipements pour un objectif commun : obtenir le confort thermique des occupants.

Enfin signalons que le confort thermique est le compromis entre les critères principaux : la température ambiante, l’humidité relative, le rayonnement des parois, l'absence de courants d'air, la qualité d’air (poussières, odeurs, …)

Les consultants ingénieurs de Climamaison recommandent les 3 dossiers suivants :
- Chronique qualité d’air intérieur
- Dossier filtration de l’air par Camfil
- Dossier Confort et décoration