Chaudière Gaz Copropriété

Accueil > Lexique > Chaudière Gaz Copropriété

Les copropriétés sont soit munies d’un système de chauffage collectif soit d’un système de chauffage individuel. Dans les deux cas, l’installation d’une ou plusieurs chaudières gaz peut intéresser les habitants. L’intérêt en copropriété étant principalement de trouver un chauffage performant, offrant un confort de vie, sans pour autant représenter un prix exorbitant sur la facture commune de charges ensuite réparties entre les différents lots.


Chaudiere gaz copropriété

Principe de fonctionnement


Dans les logements français, la chaudière à gaz est le système de chauffage le plus largement utilisé, pour deux raisons qui sont : sa rentabilité et sa simplicité d’utilisation. Il en existe différents modèles : les chaudières gaz à condensation, les chaudières gaz basse température, ainsi que les chaudières gaz classiques. Un entretien annuel sera obligatoire, les copropriétés optent généralement pour un contrat d’entretien annuel avec un professionnel.

Les chaudières gaz sont des équipements dont la résistance est estimée autour de 20 ans.


Quel gaz ?


La flexibilité de ces différents modèles est un avantage puisque le gaz naturel et le gaz propane est un choix à faire pour l’utilisateur. Sachez toutefois que le gaz naturel n’a pas besoin d’être stocké, ce qui évite à la copropriété de perdre de la place. Un simple raccordement au gaz de ville est nécessaire. Alors que, pour le gaz propane, l’installation d’une citerne est à prévoir, elle devra être remplie de manière régulière.


Faire des économies


Si la chaudière gaz basse température permet déjà de réaliser jusqu’à 20 % d’économies en termes de consommation, le type de chaudière permettant de faire le plus d’économies est considéré comme étant la chaudière gaz à condensation, c’est avec elle que le retour sur investissement se fait le plus rapidement, puisque les rendements sont estimés autour des 100 %.

Les chaudières gaz sont compatibles avec les thermostats, les programmateurs ou encore les sondes permettant de réguler le chauffage en fonction de la température extérieure, ce qui est une solution à privilégier en copropriété afin d’optimiser l’usage du chauffage et de limiter les dépenses.


Les principaux avantages


Les copropriétés étant majoritairement présentes en ville, le raccordement au gaz naturel n’est, dans la plupart des cas, pas un problème, puisque les équipements sont déjà en place dans les zones urbaines, il suffit généralement de procéder au raccordement depuis la rue.

Dans le cadre de la transition énergétique, il s’agit d’un bon choix pour bénéficier d’un réel confort thermique à l’intérieur de son logement, tout en profitant d’un tarif compétitif et d’un excellent rendement.


Le chauffage en copropriété


L’individualisation des frais de chauffage en copropriété se répand davantage ses dernières années afin de valoriser les efforts que font certains résidents à consommer moins. Depuis que la politique de transition énergétique est en place, les copropriétés procèdent de plus en plus à l’installation d’un système de compteurs individuels. Il s’agit alors d’un répartiteur qui mesure la consommation réelle de chacun.

En effet, les seuils de température en hiver en copropriété sont techniquement réglementés entre 18 et 19°C, certains logements ne se privent toutefois pas de mettre la température à 23°C, jour et nuit, ce qui pénalise l’ensemble des copropriétaires.


Une chaudière collective


Une ou plusieurs chaudières collectives permettent à la copropriété un réel gain de place, que la consommation soit ensuite individualisée ou non. Cela permet en effet aux copropriétaire de faire de réelles économies sur leur surface habitable. De plus, la gestion du système de chauffage est ainsi centralisée et confiée au syndic de copropriété.

Sans parler des coûts concernant les fournitures et la pose qui sont ainsi mutualisés entre tous les copropriétaires.


Les systèmes cogénérations


Il existe également des modèles de chaudière gaz cogénération, cela signifie qu’elles sont en mesure de produire de la chaleur et de l’électricité de manière simultanée. Cette caractéristique fait d’elle une chaudière capable de récupérer l’énergie thermique nécessaire à la production de chaleur (eau chaude sanitaire et chauffage) afin de la transformer en électricité plutôt qu’elle ne soit perdue.

C’est un bon investissement pour la copropriété qui pourra ainsi faire des économies d’électricité en utilisant celle produite.


Aides et subventions


Il est actuellement possible d’obtenir un Crédit d’Impôt Transition Energétique et une Prime Energie, pour les copropriétaires à titre individuel ou pour le syndicat de copropriété, pour l’installation d’une chaudière à gaz à condensation. C’est le seul type de chaudière gaz encore éligible à des aides et subventions.

Dans le cadre de projets de rénovation énergétique, la copropriété pourra éventuellement obtenir une subvention de l’ANAH.