Pompe à chaleur air-air

Accueil > Lexique > Pompe à chaleur air-air

PAC air air
Pompe à chaleur air-air moderne - Source Toshiba

La pompe à chaleur (PAC) air/air est un système de chauffage basé sur le principe de l’aérothermie. Simple à mettre en oeuvre, il permet de disposer d’un meilleur confort tout en réalisant des économies d’énergie.

La pompe à chaleur air/air

L’utilisation des calories de l’air

A l’instar du réfrigérateur, la pompe à chaleur fonctionne grâce à un ingénieux système incluant notamment un circuit de fluide frigorigène. Pour son fonctionnement, la PAC s’appuie sur un gaz pour transformer les calories contenues dans l’air. Ces dernières sont captées par une unité placée à l’extérieur. Au sein du logement, un ou plusieurs émetteurs sont en charge de véhiculer la température demandée en la soufflant dans la ou les pièces équipées.

Idéale dans les régions affichant un climat relativement doux, il faut cependant garder en tête que, contrairement à d’autres systèmes, une telle installation ne prend pas en charge la fourniture d’eau chaude sanitaire.

Le chauffage d’appoint

Comme précisé juste avant, la PAC air/air est parfaite pour les régions jouissant de conditions climatiques favorables. C’est dans ces zones que son rendement sera le meilleur.
A contrario, dans les régions froides, voire très froides, il faut savoir que la PAC perd de son rendement au fur et à mesure que la température extérieure baisse. Elle cesse même de fonctionner lorsque ces températures basculent sous la barre des -10 à -20 degrés en fonction des modèles. La présence d’un système de chauffage d’appoint est alors indispensable et pourra prendre la forme d’un poêle à bois, d’une chaudière à condensation reliée à un chauffage central, de radiateurs électriques, etc. Pour les secteurs les moins cléments en termes de climat, bien que l’investissement soit plus conséquent, il est généralement recommandé de se diriger vers une PAC air/eau.

Une installation professionnelle

Etant donné son système de fonctionnement, l’installation de pompe à chaleur doit être réalisée par un professionnel expérimenté et agréé. En effet, entre le liquide frigorigène et le gaz, la manipulation doit être correctement effectuée et la mise en fonctionnement doit être réalisée dans les règles de l’art.

Par ailleurs, ce professionnel sera souvent d’une aide précieuse puisqu’il saura vous apporter les informations et les conseils afin de vous permettre de choisir les matériels les plus adaptés à vos besoins ainsi que les points d’installation au coeur de la maison.

Pour cette installation, il faudra compter de deux jours à une semaine pour effectuer la totalité de la mise en place selon le nombre d’unités intérieures, les difficultés et contraintes du chantier, etc.

Le fonctionnement de la pompe à chaleur air/air

Le principe de fonctionnement de la pompe à chaleur air/air est basé sur un système de captation de l’énergie présente dans l’air extérieur (les calories). Il s’agit donc d’une énergie totalement gratuite et écologique. La chaleur ainsi captée est ensuite redistribuée à l’intérieur du logement. Par contre, il est à noter que, pour fonctionner, ce type de matériel requiert un peu d’électricité. En effet, c’est un compresseur qui se charge de faire circuler le liquide frigorigène dans le circuit et celui-ci doit être raccordé au réseau électrique.

Dans la pratique, l’unité placée à l’extérieur est installée dans une zone parfaitement aérée. Son rôle consiste à se faire évaporer le fluide frigorigène qui, chargé des calories captées, transportera la chaleur vers la ou les unités intérieures. Ces dernières, généralement constituées d’un ventilo-convecteur, pourront alors condenser le liquide caloporteur de manière à en récupérer les calories pour chauffer la maison.

La pompe à chaleur air/air, lorsqu’elle est réversible, peut également, lors des périodes plus chaudes, aider au rafraîchissement du logement en inversant son principe de fonctionnement. Dans ce cas, le logement réussira à perdre quelques degrés sachant que la consommation électrique sera alors plus élevée.

Entretien de la pompe à chaleur air/air

Comme de nombreux appareils, il est important d’assurer un bon entretien afin de garantir une bonne durée de vie et, surtout, un bon fonctionnement des installations.

Selon la puissance du matériel, il est possible d’être confronté à un entretien annuel obligatoire. C’est le cas dès que la puissance affichée est supérieure à 12 kW (soit 2 kg de charge en fluide frigorigène). En outre, tout au long de l’année, il est fortement recommandé de nettoyer les unités intérieures et extérieures de manière régulière afin de garantir une qualité d’air satisfaisante et une bonne durabilité.

Le nettoyage des unités (extérieure et intérieure)

Un entretien doit être effectué de temps en temps sur le groupe placé à l’extérieur du logement. Cela consiste en un retrait des éventuelles feuilles ou petites branches qui pourraient s’être introduits dans l’appareil. Concernant les unités placées dans le logement, il faut dépoussiérer et nettoyer le filtre à air tous les 15 jours environ. Pour ce faire, passer l’unité au chiffon légèrement humide et donner un coup d’aspirateur sur le filtre avant de le passer à l’eau légèrement savonneuse). Si votre modèle dispose d’un filtre à charbon actif, il devra être remplacé 1 ou 2 fois par an.

L’entretien annuel d'unités

Pour ce qui est de l’entretien annuel, il sera à effectuer par votre installateur ou éventuellement votre plombier/chauffagiste. Il est possible, lors de l’achat, de prévoir un contrat d’entretien annuel PAC moyennant un petit investissement de 100 à 300 € par an. L’avantage de ce type de contrat est que, en plus de l’entretien annuel, il couvre également les déplacements de votre professionnel en cas de panne. 

La fin de vie du matériel

Pour les équipements vieillissants, il est possible de participer à la protection de l’environnement grâce au recyclage du fluide frigorigène. Seul un professionnel pourra se charger de cette opération.

Les avantages et inconvénients de la pompe à chaleur air/air

Les avantages

Nombreux sont les avantages de la pompe à chaleur. En voici quelques-uns :

  1. fonctionnelle et utile tout au long de l’année (modèle réversible)
  2. permet de belles économies d’énergie (COP très intéressant)
  3. investissement de départ moins élevé que dans le cas d’un modèle air/eau
  4. installation aisée pour un spécialiste
  5. programmable et pilotable, même à distance
  6. modulable en fonction des besoins, pièce par pièce
  7. écologique

Les inconvénients

Toutefois, quelques inconvénients sont à déplorer, comme par exemple :

  1. peu d’aides sont accordées pour son installation
  2. ne gère pas l’eau chaude sanitaire
  3. ne couvre pas l’ensemble des besoins de chauffage lors des pics de froid
  4. possible gêne sonore via le groupe extérieur

La puissance et le COP de la PAC air/air

La puissance calorifique

Les modèles de pompe à chaleur air/air disponibles sur le marché proposent généralement des puissances calorifiques entre 5 et 20 kW. Ces puissances illustrent la capacité de production de chaleur des appareils. Afin de sélectionner la bonne puissance pour votre logement, il sera important de calculer votre besoin. Cela permettra notamment d’éviter :

  1. le sous-dimensionnement : votre logement ne serait alors pas assez chauffé
  2. le sur-dimensionnement : votre logement serait correctement chauffé mais la consommation électrique serait trop élevée

Votre installateur sera, sur ce point, votre meilleur conseiller.

Le coefficient de performance

Le COP (coefficient de performance) indique la quantité de kWh produite par l’installation via la consommation d’1 kWh d’électricité. En règle générale, une pompe à chaleur affiche un COP de 3, ce qui signifie que sa consommation est très basse en raison de sa capacité de production. Il est à noter que plus il fera froid dehors et moins le COP sera bon.

L’installation de la PAC air/air

Pour pouvoir installer une PAC air/air, voici les quelques pré-requis attendus :

  1. disposer d’un espace extérieur suffisant : balcon, jardin, cour intérieure
  2. disposer d’espaces intérieurs pour accueillir les consoles : généralement au-dessus des portes

Lors de cette installation, votre professionnel évitera de placer l’unité extérieure dans un recoin ou un angle car ces emplacements tendent à renvoyer le son. En effet, autant que faire se peut, il optera pour les implantations occasionnant le moins de gêne possible.

Les unités intérieures sont ensuite reliées au bloc extérieur via le circuit de fluide frigorigène.

Prix d’une pompe à chaleur air/air

En moyenne, il faut compter autour de 50 à 100 € par m² carré à chauffer. Cela représente un investissement deux fois moins élevé que la pompe à chaleur air/eau.

Prix de fourniture PAC air/air

Plus précisément, selon la puissance, la marque et le modèle de PAC air/air sélectionné, il faudra prévoir un budget entre 5 000 et 10 000 €. Par exemple, pour une puissance de 15 kW, le budget attendu tournera autour de 7 000 à 9 000 € pour l’achat et la pose du matériel.

Prix de pose PAC air/air

En termes de prix de pose d’une PAC air/air, il faudra tenir compte du nombre de pièces dotées d’une unité et de la nécessité ou non de poser des gaines. Ainsi, sur le plan tarifaire, prévoyez un coût oscillant entre 1 000 à 5 000 € en passant par un professionnel Qualipac qui saura parfaitement respecter et mettre en oeuvre les normes qualitatives en lien avec votre équipement.

Coût de fonctionnement

Ensuite, dans le cadre de son fonctionnement habituel, votre pompe à chaleur aura, comme annoncé précédemment, besoin de consommer un peu d’électricité. Il est considéré que la dépense annuelle pour un logement de 100 m² avoisine les 700 € pour une consommation d’environ 5 000 kWh. Un chauffage classique en consommerait le double.

Les aides financières possibles

Si ce principe de chauffage ne bénéficie plus du CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique), il reste malgré tout quelques aides possibles.

Ainsi, vous pouvez accéder à :

  1. la Prime Energie
  2. la Prime Energie Plus
  3. l’Eco-prêt à taux zéro dans la limite de 30 000 €
  4. les aides de l'Anah (Agence pour l’amélioration de l’habitat)
  5. d’éventuelles aides locales
  6. TVA à 10 % (achat et main-d’œuvre) dans le cas d’une rénovation, d’une amélioration du confort de l’habitat, d’un remplacement

Certaines de ces aides sont soumises à conditions, certaines sont de simples prêts tandis que d’autres sont attribuées sous forme de subvention. Afin d’en savoir plus des aides possibles sur votre secteur, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre professionnel mais aussi de votre mairie.

Sachez aussi que, pour bénéficier des aides mises en place par l’Etat, il est impératif d’en passer par un professionnel, parfois même RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), pour effectuer votre installation.

Un projet de rénovation de votre installation de chauffage ?

Réduisez votre consommation d’énergie jusqu’à 2 fois grâce à la technologie hybride BOOSTHEAT. Produit éligible à l’ensemble des aides disponibles pour supporter le coût de vos travaux en douceur, laissez-nous vous guider dans vos démarches.

Votre logement est :

Vous vous chaufez :

Votre chaudière a :


* : champs obligatoires