Eau chaude sanitaire basse conso

Les réponses à vos questions

Bénéficie-t-on en 2012 d'aides financières pour les installations solaires et le chauffe-eau thermodynamique?
Oui, il y a avant tout le crédit d'impôt de 32% pour le solaire thermique et de 26% pour le chauffe-eau thermodynamique. Mais également, des aides des régions, de certains conseils généraux, ou encore de communes (se renseigner auprès de votre mairie ou de votre conseil régional). Si l'on y ajoute la TVA réduite en rénovation, on peut parfois atteindre 40 % de l'investissement avec un bouquet de travaux.

Chauffe-eau solaire et chauffe-eau thermodynamique sont-ils des systèmes de référence pour la RT 2012 ?
La RT 2012 demande une efficacité énergétique basse consommation de 50 kWh(ep)/m² et par an en moyenne. De plus, cette réglementation BBC demande l'utilisation d'une énergie renouvelable pour tout maison neuve dont le PC est postérieure au 1er janvier 2013. Ce qui pour l'ECS privilégie l'eau chaude sanitaire économe en énergie, intégrant des concepts à haute efficacité énergétique. Le chauffe-eau solaire et le chauffe-eau thermodynamique sont donc les systèmes de référence. Par ailleurs, la chaudière à condensation est un générateur également performant. Il offre la meilleure efficacité basse consommation associée au confort quand il est couplé avec des panneaux solaires.

Le chauffe-eau thermodynamique peut-il être installé dans un immeuble collectif?
Oui , si à la conception il est prévu par exemple une connexion d'air vers une cour intérieure. En rénovation, certains immeubles anciens l'ont déjà ce qui facilite cette disposition.
A noter que pour le neuf comme pour l'existant, il existe également des systèmes de type VRV à réfrigérant variable alimentant à partir d'unité extérieure une série de sous-stations d'étage produisant chauffage et eau chaude sanitaire pour chaque logement (système DAIKIN).

Quel est l'avantage d'un chauffe-eau solaire fourni en pack ?
L'avantage principal est la compatibilité parfaite entre tous les composants : panneaux solaires, ballon solaire, station solaire, expansion, régulation, …., et la facilité et la rapidité de montage de l'installation solaire.

A quoi correspond pour un chauffe-eau la norme électrique Norme NF Electricité performance cat. C ?
C'est une norme qui certifie le respect des exigences en termes de qualité, sécurité, fiabilité ainsi qu'à l'aptitude aux appareils de chauffage à être présents dans une pièce d'eau (salle de bain, WC...). Elle est exigeante également sur le plan de l'efficacité énergétique. Un chauffe-eau NF Electricité performance cat C sera doté d'une isolation renforcée, d'un thermostat électrique précis, … En particulier, les labels HPE, et THPE l'exigent.

Le chauffe-eau électrique est-il condamné à mourir eu égard à la Réglementation thermique 2012 et à la norme BBC ?
Pas nécessairement et bien au contraire pour certaines applications. Par exemple en rénovation pour des application tertiaires de bureaux où les besoins en eau chaude sanitaire sont très délocalisés. Il sera alors anti-économique sur le plan de l'investissement et des économies d'énergie de créer une production centralisée d'ECS avec des conduites d'eau chaude entraînant des pertes en ligne. Un simple chauffe-eau au niveau des productions d'eau chaude sanitaire délocalisées sera la solution la plus viable (avec chauffe-eau catégorie performance C).

Chauffe-eau thermodynamique sur VMC, comment ça marche ?
Au lieu de récupérer de l'air froid ou tempéré (provenant du garage ou de la buanderie par exemple), le chauffe-eau thermodynamique reprend l'air de la VMC. Cet air étant quasiment toute l'année à 22°C, la pompe à chaleur du chauffe-eau thermodynamique aspire un air chargé d'énergie et décline un COP généralement supérieur à 3 toute l'année.

Quelle sécurité électrique est nécessaire pour installer un chauffe-eau dans une salle de bain ?
Les chauffe-eau électriques sont admis dans les volumes 1 et 2 à condition que leur circuit d'alimentation soit protégé par un dispositif différentiel à haute sensibilité (? 30 mA). Cependant, lorsqu'un chauffe-eau à accumulation est installé en volume 1, il doit être de type horizontal et placé le plus haut possible.

Y a-t-il des conditions de renouvellement d'air minimal dans la pièce dans laquelle on l'installe un chauffe-eau thermodynamique ?
Sur le plan du rendement et du COP, ce local sera autant que faire se peut à une température non inférieure à 5°C. De plus, ce local dans lequel l'air est aspiré doit être suffisamment ventilé pour supporter une aspiration de l'ordre de 300 à 500 m³/h. Il sera judicieux d'installer votre chauffe-eau thermodynamique dans votre garage, votre buanderie, votre sous-sol : en fait, à peu près partout où vous disposez de calories perdues. Votre chauffe-eau thermodynamique doit capter, avec ou sans gaine, de la chaleur « gratuite » : soit celle de l'air à l'extérieur (de -5°C à 35°C), mais de préférence la chaleur dégagée dans un local non chauffé intégrant par exemple des appareils électroménagers (congélateur, sèche linge…), comme un garage ou une buanderie.

Quel est le niveau sonore d'un chauffe-eau thermodynamique ?
Seulement 39dB(A), ce qui équivaut à un lave-vaisselle de dernière génération.

A-t-on avec l'eau chaude solaire de l'eau chaude toute l'année ?
Oui, car un chauffe-eau solaire est toujours associé à un système d'appoint (électrique, fioul, gaz…) afin de ne pas interrompre la production d'eau chaude, notamment lors de faible ensoleillement ou si le temps est pluvieux. Cela permet de conserver un confort important en matière d'eau chaude sanitaire.

Les capteurs solaires fonctionnent-ils uniquement en été et par grand soleil ?
Non, car il faut tout d'abord savoir que ce sont les rayonnements du soleil qui réchauffent les capteurs et pas la température extérieure. Cela signifie que les capteurs peuvent fonctionner avec une température extérieure de -10°C par exemple. De même, en présence de nuages, le rayonnement diffus permet de faire marcher le chauffe-eau solaire.

Est-il possible d'installer un chauffe-eau solaire partout en France ?
Oui, mais selon la zone climatique, les besoins en eau chaude seront plus ou moins couverts par les apports solaires : 40 à 60 % dans le Nord et 60 à 80 % dans le Sud de la France.

Quelles économies d'énergie un chauffe-eau solaire permet-il de réaliser?
Le chauffe-eau solaire permet de diminuer considérablement les consommations d'électricité, de fioul ou de gaz. En moyenne les économies réalisées permettent de récupérer le surcoût à l'investissement en 8 à 12 ans. Or un chauffe-eau solaire bien entretenu peut fonctionner plus de 20 ans sans incident.

Quel impact a le chauffage solaire sur l'environnement ?
L'utilisation de l'énergie solaire permet de diminuer les rejets dans l'atmosphère de gaz carbonique (CO2) qui participe à l'augmentation de l'effet de serre. Un chauffe-eau solaire de 4,4 m² permet d'économiser chaque année l'émission de plus de 1540 kg de CO2 (en relève d'une installation au fioul), ce qui représente les émissions de 11000 km de voiture + rejets de CO et NOx.

Une installation solaire est-elle maintenant fiable ?
Oui, les installations sont mises en œuvre par des professionnels, formés spécifiquement. Et les matériels sont sous Avis Techniques du CSTB. Une installation solaire a une durée de vie moyenne de 20 à 25 ans.

A-t-on le droit de mettre les capteurs solaires partout ?
Non, il est nécessaire de faire une déclaration de travaux préalable auprès de la mairie dans le cas d'une installation solaire avec des capteurs en toiture. Il est possible, dans certains sites classés, comme pour les Velux, de ne pas obtenir l'autorisation. Il faut savoir que dans ce cas, il peut être possible de mettre les capteurs au sol.

Quel entretien nécessite un capteur solaire thermique ?
Le capteur solaire thermique en lui-même ne nécessite aucun entretien particulier. Le vitrage du capteur se nettoie tout seul par la pluie. Par ailleurs, l'installation solaire thermique demande un entretien annuel de contrôle comme une installation de chauffage central par exemple.


A lire également