Le chauffage gaz en rénovation

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Tendances > Le chauffage gaz en rénovation

Avec les aides d’Etat en 2021, installer un chauffage au gaz en rénovation devient une opportunité économique et durable pour votre logement d’autant plus avec les chaudières gaz à condensation de nouvelle génération.

chaudière gaz rénovation copropriété
Chaudières gaz à condensation en cascade en rénovation d’une copropriété

Les conditions pour réussir son chauffage gaz en rénovation

L’une des particularités de la rénovation est de s’effectuer dans des conditions qui ne permettent pas de disposer d’une isolation thermique défavorable au chauffage électrique dont le coût de fonctionnement est alors trop élevé, malgré un investissement de base bien moins important.

Effectivement, si l’on compare l’investissement de départ d’un chauffage gaz complet de 6 000 à 10 000 euros, en rapport de l’investissement de simples convecteurs électriques pouvant aller de 1 500 à 2 500 euros, hors modèles très haut de gamme, ce surcoût sera très rapidement amorti puisque, en consommation, il faudra compter environ 1 000 à 1 200 euros par an en gaz et le double en électrique.

Même dans le cas du coût le plus élevé, cet investissement sera amorti, le plus souvent, dans un délai de 4 à 6 ans, bien plus que la durée de vie du matériel, et cela sans tenir compte des aides de l’Etat (MaPrimeRénov, CEE, …) qui peuvent venir en déduction du prix pour la chaudière gaz lorsqu’elle est haute performance tel que la chaudière à condensation toujours recommandée du fait de son rendement élevé.

Obtenez un diagnostic énergétique rapide et gratuit
Tout bon projet de rénovation thermique commence par un état des lieux ! Demandez conseil à un professionnel du chauffage qualifié.
VIESSMANN
voir plus >>>

L’installation du chauffage central complet en rénovation

Saunier Duval rénovation maison chaudière
Rénovation d’une maison avec une chaudière gaz à condensation – source Saunier Duval

En rénovation, la difficulté peut cependant provenir d’une installation préalablement inexistante et qui vient en surcoût. Se posent alors 2 questions :

  • Le coût de l’installation complète d’un chauffage central
    Si cette rénovation s’inscrit dans une refonte complète de l’installation de chauffage central, trop vétuste, ou dans sa création totale, le budget à prévoir se situe entre 6 000 et 10 000 euros, comprenant le réseau, les radiateurs, la fourniture et la pose. Ce tarif s’adresse à une maison de taille moyenne.
  • Le principe d’installation d’un chauffage à eau chaude
    Selon la configuration de la maison, il existe plusieurs solutions d’installation.
    • Le réseau monotube, qui n’est pas le plus efficace mais est cependant le plus simple et consiste à créer une boucle partant de la chaudière, alimentant les radiateurs à la chaîne avant de revenir à la chaudière. A noter un risque de perte d’efficacité sur les derniers radiateurs, en bout de chaîne
    • Le réseau bitube permet de remédier à ce problème en créant un réseau pour l’alimentation en eau chaude et un réseau pour la récupération de l’eau en sortie.
    • La solution de la pieuvre consiste à envoyer l’eau chaude au-dessus des radiateurs, par un grenier non aménagé, par exemple, puis à distribuer indépendamment chaque radiateur en entrée et en sortie, depuis un point centralisé.
  • Les conditions d’installation
    En rénovation, cette distribution intérieure sera facilitée lorsqu’une isolation thermique intérieure sera faite ultérieurement et permettra de passer toute cette alimentation en mode caché. Dans le cas contraire, la distribution sera apparente.

Chauffage à eau chaude avec le gaz naturel ou le gaz propane

Lorsqu’il est question de chauffage gaz, deux cas peuvent se présenter, selon que votre logement disposera ou non d’une possibilité de raccordement au gaz naturel.

Cette installation sera possible en création, comme nous l’avons vu, en remplacement d’une chaudière gaz existante en panne ou devenant peu performante, qu’il est conseillé de remplacer par un modèle haute performance, ou même en remplacement d’une chaudière fioul puisque ces dernières sont appelées à disparaître dans les années à venir et que le réseau de distribution reste le même.

Lorsque le gaz naturel passe à proximité, vous disposerez alors d’une possibilité de raccordement à ce réseau public (via GrDF) avec des prix plus avantageux que le chauffage gaz propane.

En décembre 2020, le prix comparatif est le suivant :

  • 0,185 € le kWh pour le gaz propane ;
  • 0,076 € le kWh pour le gaz naturel.

Ce qui se traduit, pour une consommation annuelle moyenne de l’ordre de 1 000 € pour une maison de dimension moyenne, en gaz naturel, normalement isolée, alors qu’il faudra compter au moins une fois et demie plus cher en gaz propane.

Par ailleurs, le gaz propane étant utilisé dans des conditions plus rurales, là où le gaz naturel n’est pas présent, il ne sera intéressant que dans les cas de maisons vraiment bien isolées puisqu’il a même tendance à revenir plus cher que le fioul et que, de plus, il faut aussi inclure une location de cuve.

Chaudières gaz condensation, aides et réglementation (RE2020)

RE 2020 règlementation construction neuve
RE2020 : réglementation que pour la construction neuve

Chaudière gaz condensation, le choix conseillé

A ce jour, la meilleure solution de chaudière gaz est le principe à condensation puisqu’elle offre de hautes performances. Avec des rendements proches des 100 %, elle permet des économies de chauffage de l’ordre de 25 % par rapport à une chaudière classique. Son principe est de récupérer la chaleur issue de la combustion pour la réutiliser et améliorer le rendement initial.

Aides de l’Etat en rénovation, profitez-en !

Cette chaudière à condensation est, en outre, le seul modèle permettant de bénéficier des aides de l’Etat, à savoir MaPrimeRenov’ (pour les particuliers) et MaPrimeRénov’ Collectivité, versées par l’Anah, sous conditions de ressources.

L’ancien Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique est, en effet, voué à disparaître au 1er janvier 2021.

Une TVA à 5,5 % pour les travaux d’amélioration de la qualité énergétique vient aussi en complément de ces aides, tout comme les aides des entreprises de fournitures d’énergie (CEE = certificats d’économie d’énergie) ou la prime Coup de pouce chauffage valable jusqu’au 31 décembre 2021, également sous conditions de ressources.

Certaines agglomérations peuvent également proposer des exonérations de taxe foncière, pour ces mêmes améliorations. A voir aussi la reconduction de l'éco-prêt à taux zéro (proposant jusqu’à 30 000 €). Les professionnels installateurs, les mairies, l’ANAH ou le centre des impôts pourront apporter des renseignements sur ces aides et leurs évolutions.

Réglementation RE2020, pas d’amalgame : seulement pour le neuf !

Enfin, il faut noter que, dans le cadre de la nouvelle réglementation environnementale dite RE2020 qui sera appliquée à toute construction neuve dès l’été 2021, le gouvernement prévoit pour les maisons individuelles neuves la fin de l’installation du chauffage gaz, afin de répondre à de nouvelles normes quant à l’émission de gaz carbonique par mètres carrés et un seuil placé désormais à 4 kg par m². Ce seuil interdit donc quasiment cette installation dans les constructions neuves, à moins que ce ne soit au bénéfice de constructions passives bénéficiant d’une isolation extrême.

Attention, cela n’empêche pas de prévoir en immeubles collectifs neufs et en copropriété une solutions de chauffage gaz à eau chaude, les autres solutions techniques ne sont pas pour le moment avérées même les pompes à chaleur collectives souffrent d’offres fiables (puissances, problème de niveau sonores, de rendement COP par températures hivernales négatives).

Enfin, tout le secteur de la rénovation n’est pas touché par cette réglementation qui s’applique uniquement pour les constructions neuves (1% du patrimoine, rappelons-le). Donc si vous devez rénover votre chauffage dans notre ancien appartement ou votre maison existante, vous pourrez profiter de la solution chauffage gaz (condensation, recommandée) !

Construction, rénovation, un projet de chauffage ? Viessmann
Viessmann

En déposant votre projet, un installateur Proactif proche de chez vous, vous contactera. Véritable spécialiste de la marque Viessmann, il dispose des qualifications utiles et se forme régulièrement sur nos produits afin de vous conseiller au mieux.

Sélectionnez les énergies concernant votre projet

Pompe à chaleurGazSolaire thermiqueBoisFioulAutres
Passer à l'étape 2

* : champs obligatoires

Lectures recommandées

Prix d’une chaudière à condensation

Pour en savoir plus

Chauffage gaz à condensation


A lire également