Isolation thermique de la maison

Isolation thermique du sous-sol

Les pertes thermiques par le sous-sol sont estimées à 7% en moyenne mais cela peut aller bien au-delà et atteindre les 20% dans certains cas. Le sous-sol est le siège de pertes de chaleur en raison de sa surface étendue et non-isolée au-dessus comme au-dessous du sol. La température entre la surface et moins deux mètres de profondeur varie en fonction de la température extérieure. En dessous de moins deux mètres, on considèrera que la température est quasi constante sur l’année, en plaine. Cela n’est pas vrai en altitude où le sol peut geler à des profondeurs plus importantes.
La majorité des sous-sol ne sont pas isolés, des améliorations peuvent être effectuées pour palier à cette déficience.
La structure des murs du sous-sol en contact avec la terre est unique, car ces murs doivent faire obstacle à d'importants mouvements d'humidité provenant tant de l'intérieur que de l'extérieur de la maison.
La méthode la plus efficace pour éviter les ponts thermiques consiste à isoler le mur par l'extérieur au moyen de panneaux rigides convenant à la mise en œuvre en sous-sol tels que le polystyrène extrudé, les panneaux de polyuréthane.

Avantages :
Il est important d'isoler l'extérieur du sous-sol et de mettre en place un revêtement de protection contre l'humidité ainsi qu'un tuyau de drainage à la base des fondations. Les panneaux rigides de fibre de verre ou de laine minérale servent de couche de drainage qui éloigne des fondations les eaux de ruissellement et les eaux souterraines.

Les murs du sous-sol sont maintenus à la température ambiante pour protéger la structure, réduire le risque de condensation à l'intérieur et accroître le confort.
Cette façon de faire comporte toutefois des inconvénients puisqu'il faudra défaire l'aménagement paysager, recouvrir l'isolant hors-sol et dépenser des sommes assez importantes.

Vous pouvez aussi isoler par l'intérieur. Il s'agit, au moment d'aménager le sous-sol, de placer des plaques d'isolant tel du polystyrène extrudé sur les murs périphériques. L'isolation par l'intérieur est avantageuse sur le plan du coût et de la facilité de mise en œuvre. Cette méthode présente toutefois les inconvénients suivants : les murs du sous-sol sont maintenant à la température du sol ou de l'extérieur. Toute exfiltration d'air humide intérieur entraînera de la condensation sur le mur. Habituellement, on applique un revêtement de protection contre l'humidité sur les murs de fondation et un pare-vapeur du côté intérieur. Il est donc peu probable que le mur puisse sécher s'il se mouille.

N'installez jamais de l'isolant intérieur dans un sous-sol présentant des problèmes d'humidité. Réglez les problèmes d'infiltration d'humidité avant de poser l'isolant.


A lire également