Isolation thermique de la maison

Réglementation thermique RT 2012

Logo RT 2012 La France s'est engagée à limiter ses émissions de gaz à effet de serre dans le cadre d'accords internationaux (Rio, Kyoto, …). Parmi les objectifs, la France a prévu de réduire la consommation d'énergie des bâtiments de 20% dans les logements et 40% dans le tertiaire, et à limiter l'inconfort d'été dans les locaux non climatisés. La Réglementation Thermique actuellement en vigueur est la RT 2012.

Les solutions techniques de la RT 2012 pour l'isolation thermique
Niveaux d'isolation probables R* : mur ≈ 4/5, toiture ≈ 6/8, plancher 3/5

Les 4 familles d'isolation possibles :
- Isolation intérieure avec rupteurs ou planelles & maçonneries performantes
- Isolation répartie mono murs terre cuite ou béton cellulaire
- Isolation par l'extérieur, (balcons traités !)
- Façades à ossatures (bois ou métal), passage au nez de dalle

Un coefficient de bio-conception appelé BBio
C'est un coefficient tenant compte de la conception du bâti indépendamment des systèmes de chauffage et autres : soit le niveau d'isolation thermique, (ce coefficient remplace le U bât de la RT 2005), la conception bioclimatique notamment avec le recours à l'éclairage naturel et aux apports solaires, … Le coefficient B Bio agit ainsi sur une limitation naturelle et durable des usages de chauffage, climatisation et éclairage.

Réglementation thermique dans l'existant
Depuis novembre 2007, une nouvelle réglementation thermique s'applique à tout projet dans l'existant. Cette RT fixe les niveaux de performance de l'isolation, des vitrages et des équipements de chauffage, de régulation, ... Dans le cas du logement (SHON < 1000 m²), c'est la réglementation thermique "élément par élément" qu'il s'agit de respecter :
Vous remplacez un vitrage, vous avez un niveau d'isolation mi nimum à respecter.
Vous remplacez un convecteur électrique, une régulation performante est obligatoire, etc, etc, …

C'est l'arrête du 3 mai 2007 relatif à la performance énergétique des constructions existantes qui fixe les niveaux d'isolation des parois et vitrages, … Quand on sait le réservoir d'économies d'énergie que recèle l'habitat ancien, surtout celui construit avant les années 70, l'isolation du bâti est primordiale en termes de retombées économiques durable pour le particulier. N'oublions pas qu'un bâti bien isolé engendrera des économies pendant toute sa durée de vie.

Arrêté du 3 mai 2007


A lire également