Isolation thermique de la maison

Isolation acoustique et isolation thermique

Lorsque l'on parle d'isolation, on pense aussitôt isolation thermique, mais il y a un autre phénomène à combattre et dont se plaignent de plus en plus les Français : le bruit.
Le bruit est générateur de stress, de fatigue et de bien d'autres désagréments encore.
L'isolation acoustique est devenue une priorité au même titre que l'isolation thermique, d'autant plus que lorsque l'on construit une maison ou que l'on rénove un appartement, on a intérêt à choisir judicieusement les isolants thermiques et vitrages isolants également pour qu'ils soient performants sur le plan thermique et acoustique.

On différencie plusieurs formes de bruit :

  • Les bruits aériens comme la parole, le chant, le poste de radio.
  • Les bruits d'impact tels que les pas sur le sol, la chute d'un objet sur le sol, les coups de marteau sur une enclume, ces bruits se propagent par les éléments.
  • Les bruits des équipements tels que le lave-vaisselle, le lave-linge, le mixeur auxquels peuvent s'ajouter d'autres bruits tels que des bruits aériens et/ou des bruits d'impact, voir des vibrations.
Tous ces bruits ont fait l'objet de recherche visant à définir une échelle des bruits déterminés par son niveau sonore mesuré en décibels (dB).

Echelle des bruits
Source CODAFI

Le seuil de la douleur auditive est évalué à 130 dB.
Comme vous avez pu le constater, il existe de nombreux bruits dits « parasites », contre lesquels nous pouvons nous prémunir, en isolant nos maisons et appartements de ceux-ci.
Selon le résultat que vous voulez obtenir et sachant que les sons se propagent par ondes sonores, vous utiliserez soit des matériaux absorbant, soit des matériaux réfléchissant.
En règle générale, les isolants acoustiques sont moins épais et plus denses que les isolants thermiques.


A lire également