Ventiler sa maison

Puits canadien et VMC: principe

Puits canadien Aldes
source ALDES

Le puits canadien est avant tout un système géothermique

Il consiste à utiliser l'inertie thermique du sol pour pré-traiter l'air neuf de renouvellement d'air de la maison, des bureaux, de la construction.
L'air extérieur en France varie de –20° à +35°C tout au long de l'année comparativement à la température du sol qui, elle, est d'une stabilité remarquable en moyenne autour de 12°C à quelques mètres de profondeur.

L'air extérieur circule via des canalisations enterrées, posées la plupart du temps lors de la construction, et se réchauffe en hiver pour atteindre même par –15° une température de 2 à 5°C.

Les besoins de chauffage liés à la ventilation sont ainsi réduits et le maintien hors gel peut de cette façon être naturellement assuré.


Puits provençal
En été, de la même manière, l'air passant dans les tubes enterrés récupère la fraîcheur du sol et l'introduit dans la maison ou l'immeuble de bureaux (applications tertiaires). Même par +30°C extérieur, l'air peut arriver entre 15 et 20°C ! Dans ce cas, le puits canadien est appelé puits provençal. En aucun cas il constitue un système de climatisation ou de rafraîchissement car il se limite au refroidissement naturel de l'air neuf.

Plusieurs paramètres sont à prendre en compte pour garantir un bon fonctionnement du puits canadien. (Se reporter au chapitre IV "concevoir et réaliser")

Le puits canadien permet de prélever de l'air extérieur par l'intermédiaire d'une bouche de prise d'air située à l'extérieur. Cet air transite par un système de tuyaux enterrés à 1,5 ou 2 m de profondeur, capte les calories du sol, et est diffusé par un système dans votre habitation. En hiver, cet air peut « gagner » de 5 à 6°C et en été, ce même air extérieur alors chaud peut perdre de 5 à 8°C et rafraîchir votre maison.


Comment fonctionne une VMC couplée à un puits canadien ?

Fonctionnement été hiver

Solutions high-tech de chauffage et de clim
Toshiba vous propose ses produits au travers d'un réseau de partenaires. Séléctionnez votre département sur la carte ci-dessous afin de découvrir notre partenaire le plus proche de chez vous

voir plus >>>

L'air est en fait le fluide caloporteur et le tube joue le rôle d'échangeur thermique. L'air chargé de calories gratuites transmises par le sol est transporté jusqu'à la maison et assure aussi les besoins en ventilation. Raccordé à un caisson double-flux de VMC, le système de ventilation de la maison est vraiment économique, surtout si le caisson VMC est équipé d'un récupérateur (sur l'air extrait).

En saison froide :
Préchauffage de l'air frais extérieur. L'air extérieur est introduit à une température supérieure à 0°C, le risque de dégivrage est pratiquement nul.
Comme dit précédemment, afin de produire encore plus d'économies d'énergie, il est introduit via un caisson de ventilation double flux à récupération sur l'air extrait. Il en résulte un meilleur rendement de l'échangeur et une plus haute température de soufflage. Le réchauffage de l'air neuf est limité aux périodes de très basses températures.

En saison chaude :
L'échangeur d'air géothermique rafraîchit l'air extérieur, entraînant ainsi une sensation de fraîcheur dans la pièce; l'air neuf étant refroidi de quelques degrés.

En périodes intermédiaires :
L'amenée d'air neuf passe soit par le collecteur enterré soit par la prise d'air directe, en fonction de la température extérieure. La commande est automatique par thermostat ou manuelle.


A lire également