Plancher chauffant et rafraîchissant

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Dossiers techniques > Plancher chauffant et rafraîchissant

Les réponses à vos questions

Plancher chauffant

Quelle est l'économie de combustible en pourcentage avec une solution plancher chauffant ?
L'émission de chaleur par rayonnement qui caractérise le plancher chauffant basse température permet d'abaisser la température d'air de 2°C par rapport aux autres modes de chauffages convectifs – Un abaissement de température de 1°C correspond pratiquement à une facture de chauffage abaissée de 7%, alors 2 degrés d'abaissement correspondent en gros à 14% de la consommation. Cette économie est fonction également du lieu et de la manière de vivre.

Quelle est la hauteur minimum d'un plancher chauffant ?
La réservation minimale est fonction du choix à la fois de l'isolant thermique et des caractéristiques du revêtement ainsi que de son type de pose (ex : carrelages scellés ou carrelages collés).
La réservation minimum nécessaire est de 85 mm en rénovation (sauf étude particulière) et de 95 mm dans le neuf.
Il existe des solutions qui doivent être étudiées au cas par cas pour des hauteurs plus faibles.

Dans l'existant et en rénovation, est-il possible d'installer un plancher chauffant ?

Dans l'existant ou la rénovation, la faisabilité de l'installation d'un plancher chauffant sera essentiellement liée à la possibilité après démontage des sols en place d'obtenir la hauteur de réservation suffisante. Il sera nécessaire de prendre en compte les hauteurs de portes et huisseries (des isolants de faible épaisseur permettent de répondre à certains cas de figure).
Dans tous les cas, un diagnostic précis du bâtiment doit être fait pour envisager au mieux la mise en œuvre et le dimensionnement du projet.

Quelles sont les aides ou crédit d'impôt liées au plancher chauffant ?
Les aides ou crédit d'impôt possibles ne sont pas liées au plancher chauffant mais nécessairement à l'association de l'installation du plancher chauffant et des matériels de production d'énergie basse température comme les pompes à chaleur – Chaudières à condensation – Chauffe-eau solaire – Régulation / Programmation – Il est fortement conseillé de se rapprocher des organismes tels que l'ADEME.

Un avis technique "plancher chauffant" est-il obligatoire ?
Pour la majorité des planchers chauffants, l'installation est couverte par le DTU 65-8 et la première partie du DTU 65-14. Dans ces cas très spécifiques, il existe des avis techniques sur des systèmes très particuliers de plancher chauffant basse température. Le choix d'un plancher chauffant à eau chaude ou d'un plancher rayonnant électrique ayant reçu un Avis Technique vous garantit la sécurité d'utilisation, le confort et les performances.

Quelle est la qualification requise pour installer du plancher chauffant ?
Les qualités requises sont celles de l'installateur de chauffage qui aura suivi une formation dispensée par un fabricant de système plancher chauffant. Une formation adaptée sur la mise en œuvre, le dimensionnement, la législation en vigueur qui lui permettra d'assurer la garantie de la réalisation.

Le même entrepreneur peut-il poser les tubes et réaliser la chape ?
Oui, pourquoi pas, à condition d'avoir les qualifications. Mais le DTU 65-8 par contre, prévoit clairement les opérations successives lors de la mise en œuvre du plancher chauffant, en distinguant les niveaux de responsabilité des corps de métier du lot chauffage et du lot maçonnerie.

Quelles sont les garanties de l'installation plancher chauffant ?
Les garanties attachées à la réalisation du plancher chauffant sont celles que doivent les entreprises (garantie décennale) qui assurent une mise en œuvre dans les règles de l'art et le respect des préconisations du fabricant (avis techniques du CSTB – Normes NF et DTU).

Quelle est la durée de vie d'un plancher chauffant ?
Des décennies…….
La plupart des composants du plancher chauffant basse température ont une durée de vie supérieure à 50 ans.
Le mode de fonctionnement et l'entretien de l'installation conditionneront la longévité du système.

Comment répare-t-on une fuite ?
Dans le cas d'une fuite (Par ex : perçage malheureux d'un tube) – Il convient de localiser précisément la fuite pour démonter le revêtement. Ensuite on procède à la réparation en recoupant le tube et en utilisant un manchon spécial avec des adaptateurs pour tube plancher.
La précaution sera prise de laisser accessible ce raccord en dalle et de noter de manière précise son emplacement sur le plan de recollement du bâtiment.

Comment fonctionne l'oxygénation de l'eau à travers les tubes de plancher chauffant ?
Parler d'une oxygénation de l'eau est largement abusif. La pression relative de l'oxygène dans l'air est supérieure à la pression de l'eau contenue dans le tube. C'est ce phénomène, associé à une très légère perméabilité des tubes en matériaux de synthèse, qui génère un léger transit de l'oxygène de l'air dans l'eau. Aucune mesure sérieuse n'est venue montrer qu'il y a "oxygénation" de l'eau à travers les tubes.

Quels sont les tubes recommandés ?
Plusieurs tubes en matériaux de synthèse peuvent être utilisés :

  • Le tube polyéthylène réticulé (PER)
  • Le tube polybutilène (PB)
  • Le tube multicouches (PER-AL-PEX)

Un traitement d'eau est-il nécessaire?
Non, pas forcément, le traitement du fluide chauffant dépend de l'ensemble des matériaux mis en œuvre dans l'installation.
Par contre, si une protection anti-gel s'avère nécessaire, il faudra choisir cet adjuvant avec soin et veiller à son bon dosage et contrôler sa concentration tous les ans.

Si ma maison dispose déjà d'un plancher chauffant, comment puis-je « modifier » mon installation pour avoir un fonctionnement en plancher rafraîchissant ?
Si le pas de pose est inférieur ou égal à 15 cm, alors il sera possible de faire du rafraîchissement avec ce plancher, sinon, nous consulter.

Comment contrôler le risque d'humidité pour un plancher rafraîchissant ?
Le contrôle du risque d'humidité se fait à travers la régulation mise en œuvre, ainsi qu'un comportement à l'exploitation.

Un plancher chauffant rafraîchissant convient-il pour toutes les régions de France ?
Oui, le plancher chauffant convient à toutes les régions de France, mais pas forcément à tous les types d'habitats (véranda, grande baie vitrée plein sud).

Peut-on mettre un parquet bois sur un plancher chauffant ?
Oui, après avoir pris en compte les précautions suivantes :

Parquets collés
On devra s'assurer au préalable à la pose que la résistance thermique du revêtement prévu n'excède pas 0,15 m² K/W.
La mise en chauffe préalable à la pose, la pose du parquet et la première mise en chauffe de l'ouvrage terminé, sont réalisées en respectant les dispositions particulières telles que définies dans La norme NF P 63-202-1 (Référence DTU 51.2) .

NOTE : Le séchage naturel du support doit être complété par une mise en température de l'installation de chauffage et son maintien pendant au moins trois semaines avant la pose du parquet.

La température de surface du parquet doit être inférieure à 28 °C.
La pose de parquets en bois de bout n'est pas admise sur sol chauffant.
Ces dispositions sont prévues en vue de stabiliser le support à la teneur en eau correspondant à ses conditions ultérieures de service, voisines de 2 %, et d'éviter une migration ascendante d'humidité.
Le chauffage doit être interrompu 48 h avant l'application de l'enduit de lissage et ne doit être progressivement remis en route qu'une semaine au moins après la pose du parquet.

Parquets flottants
Se référer à la norme NF P 63-204 (Référence DTU 51.11).
Dans le cas où le fabricant autorise une pose sur sol chauffant, quelle que soit la saison, il y a lieu, préalablement aux travaux de parquetage, de mettre en route le chauffage pendant trois semaines au moins.
La pose du parquet est alors réalisée en respectant les dispositions particulières telles que définies dans la norme NF P 63-204-1 (Référence DTU 51.11).
Le chauffage ne doit être progressivement remis en route qu'une semaine au moins après la pose du parquet.

Parquets sur lambourdes
Ce type de revêtement ne peut en aucun cas être employé avec un sol chauffant, en effet l'espace d'air entre la face intérieure des lattes et le sol chauffant présenterait une résistance thermique beaucoup trop importante.

Quelles sont les limites quant aux revêtements de sols que je peux poser au-dessus d'un plancher chauffant ?
Les revêtements de sol dont la capacité isolante sera inférieure à 0,15m² K/W. Il convient de consulter les caractéristiques du revêtement (Informations fabricant).


A lire également