Poêles à bois de nouvelle génération

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Comment faire > Poêles à bois de nouvelle génération

Avec l’évolution des technologies, il est évident qu’investir dans un poêle à bois de dernière génération va vous permettre de mieux chauffer, à un prix plus intéressant, en polluant moins, et avec des conforts d’utilisation bien meilleurs.

poele granulés Atlantic
Nouveau poêle à granulés étanche – source Atlantic

La technologie des nouveaux poêles à bois

Les constructeurs portent leur effort sur différents éléments du chauffage bois et, notamment sur le rendement des poêles qui ajoutent, dès lors, un impact positif sur leur caractère écologique, réduisant l’émission de particules polluantes.

L’un des buts avoués est d’en faire un appareil de chauffage qui n’entre plus seulement dans une notion d’appoint mais peut tout aussi bien jouer un rôle principal, selon sa puissance et son placement.

Les nouveaux modèles de poêles à bois atteignent aujourd’hui les 80 % de rendement et de nombreux modèles spécifiques aux granulés les dépassent désormais.

Il est, par exemple, question de double combustion, en réutilisant les gaz évacués pour les réenflammer à une valeur de près de 600° et avec l’aide d’une arrivée d’air supplémentaire. Ainsi, aucune production de chaleur n’est perdue et les gaz rejetés sont nettement améliorés en émission de particules fines.

En fait, on peut distinguer plusieurs types de poêles qui sont :

  • Le poêle à bûches classique : il fonctionne à plein régime, avec arrivée d’air et conduit de fumées et propose maintenant un rendement de l’ordre 70 à 85 %.
  • Le poêle de masse ou à accumulation : c’est un modèle centré autour d’une accumulation de chaleur, avec corps de chauffe en briques réfractaires, en pierre, en stéatite, matériaux qui peuvent soutenir de très fortes chaleurs. L’habillage sera alors en stéatite, en céramique ou en briques afin de restituer cette chaleur plus durablement. Son poids, par contre, parfois de plusieurs tonnes, devra être supportable par le plancher. Le rendement est alors porté à 80, voire 90 %. Il bénéficie des nombreuses aides existantes, y compris d’une TVA à 5,5 %.
  • Le poêle turbo : une seule chambre de combustion est présente, avec arrivée d’air centrale et boost par ventilateur pour mieux propulser la chaleur. Mais son rendement reste inférieur à la double combustion.
  • Le poêle à bois avec bouilleur : il permet alors de chauffer l’eau, que ce soit celle du circuit de chauffage ou celle de l’eau sanitaire avec des réglages adaptés.
  • Le poêle à granulés : il a l’énorme avantage d’avoir un excellent rendement, entre 80 et 90 %, mais aussi une autonomie supérieure, parfois jusqu’à plusieurs jours. Mieux, alimenté par un silo, il est possible de leur confier un chargement automatique des pellets. Des avantages qui permettent également des programmations. Sa chaleur est mieux régulée que celle des poêles à bûches.
  • Le poêle poly combustible : il peut alors recevoir aussi bien des bûches que des granulés qui peut permettre d’associer la chaleur douce de l’un à la jolie flambée de l’autre lorsqu’on le souhaite. Un conduit spécial est alors nécessaire.
  • Le poêle à bois hydro mixte : comme le poêle à bois avec bouilleur, il chauffe aussi l’eau de chauffage et/ou sanitaire et le fait avec une utilisation mixte bûches et granulés.
  • Le poêle étanche : économique et généralement constitué de fonte, il prend l’air à l’extérieur de la maison et la chambre de combustion ainsi que la porte sont hermétiques.

Les poêles à granulés ont généralement de meilleurs rendements, une autonomie plus forte et des possibilités de programmation, y compris à distance, que ne possèdent pas les poêles à bûches.

Leur inconvénient est cependant qu’il est, selon les régions, plus facile et moins onéreux de se fournir en bûches et que le poêle à granulés reste dépendant de l’électricité dans son fonctionnement, contrairement à certains poêles à bûches de fonctionnement plus standard.

Autres éléments sur lesquels les poêles portent leurs avancées : le silence de fonctionnement. C’est par exemple l’effort fourni par Invicta et ses poêles de gamme Plug-in qui, bien que fonctionnant avec granulés, utilisent la convection naturelle, sans extracteur de fumée, pour supprimer le ronronnement habituel de cette énergie dû à la soufflerie.

Garanties de performances avec le label Flamme Verte

chauffage bois Flamme Verte
Chauffage bois performant avec le label Flamme Verte

Avec le label Flamme Verte, les poêles de nouvelles générations garantissent des rendements d’au moins 70 %, qui sont la plupart du temps au-dessus des 80 %, surtout pour les poêles à granulés.

Pour le choix des poêles actuels, il faut tabler sur environ 1 kW pour 10 m² d’une construction ancienne, dont l’isolation est à revoir tandis que, pour une construction récente, la même puissance servira à chauffer environ 20 m².

Il ne faut pas surdimensionner cette puissance car ces appareils sont prévus pour fonctionner à plein régime.

L’esthétique des poêles à bois, fondamentale !

Parmi les nouvelles générations de poêles, ce qui frappe immédiatement, c’est l’esthétique de ces modèles.

Le poêle ne se cache plus et se rapproche de plus en plus de la cheminée dans son aspect, montrant la flamme et n’ayant plus peur de trôner au centre même de la pièce.

poêle bois esthétique Invicta
Poêle à bois esthétique – Source Invicta

Pour citer Invicta, toujours, même le poêle à granulés laisse une belle ouverture à la flamme et le réservoir vient se placer à l’arrière, entretenant donc une liaison directe avec la trémie.

Les effets élancés et modernes de ces nouveaux poêles deviennent de véritables objets d’art et de décoration qui s’affichent.

Les autres éléments pour bien choisir son poêle à bois

  • La labellisation
    Le label Flamme Verte provient de l’ADEME et offre 6 ou 7 étoiles, basées sur le rendement mais dont la nuance porte essentiellement sur l’émission de polluant.
  • La régulation d’air
    Dans les versions les plus évoluées, elle est automatique et vous évite d’adapter les réglages.
  • La consommation
    Certains poêles à bûches vous préviennent de la nécessité de recharge, évitant de les surcharger inutilement. Les poêles à granulés n’ont pas ce souci puisqu’ils s’auto-alimentent depuis leur réserve.
  • Les vitres propres
    L’air chauffé est envoyé le long de la vitre ce qui a pour effet de la nettoyer et d'éviter le dépôt de suie.
  • Allumage automatique et pilotage à distance
    Ce sont quelques-uns des énormes avantages des poêles à granulés qui démarrent aisément par une simple pression sur un bouton et peuvent même se piloter depuis un smartphone et une liaison Wi-Fi.

Les prix et les aides

Avec le label Flamme Verte et les rendements que cela induit, l’éligibilité à la Prime Rénov’ en devient automatique, ce qui permet de faire bénéficier de belles réductions sur le prix de ces poêles.

Voici d’ailleurs une idée de ces tarifs de base des poêles selon les principes de fonctionnement et les énergies utilisées et selon leur puissance :

  • A bûches : 500 à 12 000 € et +
  • De masse : 4 000 à 12 000 € et +
  • Turbo : 700 à 5 000 € et +
  • A granulés : 1 500 à 6 000 € et +
  • Poly combustible : 1 500 à 7 000 € et +
  • Hydro mixte : 4 000 à 7 000 € et +
  • Etanche : 1 500 à 4 000 €

Ces appareils sont éligibles à MaPrimeRénov’, à la réduction de TVA, et à différentes subventions ou aides locales.

Construction, rénovation, un projet de chauffage ? Viessmann
Viessmann

En déposant votre projet, un installateur Proactif proche de chez vous, vous contactera. Véritable spécialiste de la marque Viessmann, il dispose des qualifications utiles et se forme régulièrement sur nos produits afin de vous conseiller au mieux.

Sélectionnez les énergies concernant votre projet

GazPompe à chaleurSolaire thermiqueBoisFioulAutres
Passer à l'étape 2

* : champs obligatoires

Lectures recommandées

Pour bien installer un poêle à granulés

Pour en savoir plus

Plancher chauffant et rafraîchissant


A lire également