Solutions mixtes bi-énergies

Bi-énergie dans le neuf et en réhabilitation

Ainsi l’adoption de systèmes mixtes de chauffage est un réflexe à avoir en neuf et en rénovation.

Dans un projet neuf, partir sur une conception mono-énergie comme le fioul ou le gaz qui fige l’avenir est une solution restreinte que nous déconseillons.

Certes, la question budgétaire peut être soulevée. Une installation bi-énergie par exemple gaz condensation + solaire coûte cher ! 15 000 euros peut-être ! La solution financement existe et reste viable lorsqu’on pense économies d’énergie + valorisation du patrimoine.

A minima, nous conseillons, si une solution mixte n’est pas possible financièrement, de prévoir les pré-dispositions pour un jour se l'offrir. Elles sont simples et peu onéreuses : fourreaux aux traversées de dalles, vannes en attente par exemple pour un futur réseau de panneaux solaires, place réservée dans la chaufferie pour un futur ballon solaire, …

Dans l’ancien, il est conseillé également d’avoir le réflexe « bi-énergie » en pensant à rajouter une énergie renouvelable comme une pompe à chaleur (en relève de chaudière existante) ou des panneaux solaires avec un ballon pour l’eau chaude sanitaire voire le chauffage.


A lire également