Solutions mixtes bi-énergies

Bi-énergie et réglementation thermique

Rappelons que la RT 2012 est entrée en vigueur pour les bâtiments neufs. Cette nouvelle réglementation vise à améliorer la performance énergétique des bâtiments neufs et encourager la mise en œuvre des énergies renouvelables.

Une des principales nouveautés est la mise en place d'une limite maximale de consommation (en kWhep/m².an), définie en fonction de la typologie du bâtiment, des nouvelles zones climatiques définies dans le cadre de la RT2005 et de l'énergie de chauffage.

L'effort porte sur la réduction des déperditions surfaciques et des déperditions de ventilation. Concernant le chauffage, la chaudière basse température est la chaudière de référence, de même que les panneaux rayonnants en chauffage électrique. Autres évolutions, la RT 2012 tient compte désormais des consommations liées au refroidissement des locaux et encourage la conception bioclimatique en prenant en compte l'inertie réelle du bâtiment et en s'intéressant à son orientation.

Voyez les arrêtés et décrets applicables aux travaux de rénovation, dans ce dossier : Réglementation thermique

La réglementation thermique favorise largement la mise en oeuvre de systèmes bi-énergie puisqu'elle favorise l'intégration des énergies renouvelables.
Par exemple une maison avec panneaux solaires sera obligatoirement conçue avec une autre énergie complémentaire.
Les solutions géothermie ou aérothermie avec pompe à chaleur en relève de chaudière sont également bien placées pour donner un niveau de consommation conventionnelle en kWhep/m².an plus bas que le seuil réglementaire.

Avantages :
Obtention de maisons labellisées HPE (haute performance énergétique) ou THPE (très haute performance énergétique)
Obtention de prêts à taux zéro, d'éco-prêt ...
Obtention de crédit d'impôt de 30% pour l'utilisation des énergies renouvelables


A lire également