Cheminées & conduit inserts

Les bois de chauffage

En fonction des essences de bois de chauffage, la capacité calorifique d'un bois sec varie autour de 5 kWh/kg. Cette valeur descend rapidement à 4 kWh/kg pour un bois à 15% d'humidité. Si 15% est un taux d'humidité qui reste acceptable, certain bois jusqu'à 50% d'humidité ne sont plus de bons combustibles et la présence d'eau dans le bois de chauffage absorbera une bonne partie de l'énergie lors de la combustion.

En ce qui concernent les différentes essences, les meilleurs bois de chauffage proviennent des feuillus courants tels que le hêtre, le chêne, le charme, le frêne, l'orme….

Ces bois durs ont une combustion lente et provoquent des feux de qualité esthétique (belles flammes et braises).

Attention au résineux comme le sapin, ou le pin, mélèze, épicéa, qui se consument rapidement et dégagent des résines et déchets qui encrassent les foyers et les conduits d'évacuation. Ils ont cependant un meilleur pouvoir calorifique.

A noter que les essences de type peuplier ou tilleul ne sont pas recommandés. De même que les bois traités, tels que les traverses de chemin de fer et poteaux téléphoniques (qui peuvent contenir des peintures ou traitements), peuvent produire des émanations de gaz toxiques.

3 recommandations pour votre bois de chauffage :

  • Utilisez un bois dur ayant séché deux ans (très important)
  • Achetez votre bois en été ou au printemps, de manière à pouvoir l'entreposer à l'abri de la pluie
  • Entreposez votre bois dans un endroit aéré et sec


A lire également