Cheminées & conduit inserts

Le conduit de fumée

Le conduit va déterminer le tirage et donc le bon fonctionnement de votre cheminée.

Rarement extérieur au bâti, il est le plus souvent intégré et de structure auto porteuse. Il peut être équipé d'une clé de tirage destinée à réguler le tirage par fermeture partielle du conduit.

Pour une bonne vitesse d'aspiration des fumées sans refoulement, la section et la hauteur de votre conduit doit correspondre au type et à la taille du foyer.

le DTU prévoit une section minimale de 400 cm2 pour un foyer ouvert et de 250 cm2 pour un foyer fermé.

L'idéal en terme de sécurité surtout dans la rénovation, mais également dans le neuf, c'est de disposer pour prévenir de tout probléme d'étanchéité ou de risque de condensation, d'un tubage inox.

Le conduit doit :

  • Etre étanche et lisse et d'une longueur minimale de 4 mètres.
  • Pouvoir résister à des températures pouvant monter jusqu'à 400 °C.
  • Etre réalisé en boisseaux de terre cuite ou céramique, ou bien en béton, métal avec avis du CSTB, en briques réfractaires ou de terre cuite. Moins il y a de rugosité et de corrosion, au moins il y a de friction et, donc, au plus il y a de tirage.
  • Respecter les distances de sécurité entre le conduit et le bois de la charpente ou du plancher, c'est à dire 16 cm au minimum.
  • Avoir au maximum 2 dévoiements limités avec un angle de 20° (conduit maçonné cf DTU 24.2.1 et 2) Ceci pour un conduit fait plus de 5 mètres. S'il mesure moins de 5 mètres, vous n'avez droit qu'à 1 seul dévoiement angle maxi 20°.
  • Posséder une sortie de souche en toiture, respectant les schémas ci-dessous :

Toiture de pente > 15 °

Schémas conduits de fumées
Toiture terrasse ou de pente < 15 °

cheminée pente
cheminée pente terrasse

A noter que :

  • La forme de la section circulaire est l'optimum.
  • La position de la sortie en fonction du vent dominant peut couper le tirage.
  • L'apparition de fissures et lézardes sont souvent produites par les dilatations non prises en compte lors de la réalisation.
  • Lorsque le conduit de fumées est adossé à une cloison, celle-ci doit être incombustible (agglo, brique ou carreau de plâtre,…, ou doublage à prévoir). Lors de la traversées de combles ; le conduit doit être complètement isolé thermiquement et contre le feu.
  • La réglementation, règlement sanitaire départemental, demande deux opérations de ramonages annuels. Attention à ce sujet à la responsabilité du propriétaire en cas de location, elle est engagée.


A lire également