Cheminées & conduit inserts

Mini lexique cheminées

Avaloir : cette partie conique au-dessus du foyer avale les fumées et les dirige vers le conduit.

Bistre : suie ou dépôt de goudron qui proviennent de la combustion du bois.

Boisseau : carrés, rectangulaires ou ronds, fait en terre cuite ou en béton, les boisseaux s’emboîtent pour constituer le conduit de fumée.

Bucher : c’est là que l’on stocke le bois.

Cendrier : c’est dans ce réceptacle que tombent les cendres.

Cœur : c’est le fond du foyer qui est souvent équipé d’une plaque de fonte ou de chamotte (mélange de 3 terres cuites réfractaires cuites à 1150° qui restitue parfaitement la chaleur).

Conduit de fumée : il se situe entre l’avaloir et la coiffe et évacue les fumées.
Corbeau : il soutient le linteau.

Foyer ou âtre : ouvert ou fermé , réalisé en matériaux réfractaires, c’est là que le feu se consume, sur la sole foyère.

Hotte ou manteau ou parement : habille, décore l’avaloir et une partie du conduit de fumées.

Linteau : souvent une poutre en bois dans les cheminées rustiques, il s’appuie sur le corbeau lui-même posé sur les jambages.

Socle : plaque de marbre ou de pierre reposant sur la base d'un chambranle de cheminée.

Souche : c’est la partie supérieure du conduit de fumée en sortie de toiture.

Trumeau : élément décoratif posé au-dessus de la cheminée et appuyé sur la hotte.

Tubage : introduction d’un tube métallique de section plus petite dans le conduit existant de façon à le renforcer.

Volet : en métal , il assure l’ouverture ou la fermeture du conduit de fumées.


A lire également