Changer sa chaudière, les choix conseillés

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Dossiers techniques > Changer sa chaudière, les choix conseillés

Ne pas attendre la panne !

Panne chaudière C'est comme votre véhicule, si vous attendez la panne vous allez payer cher, très cher, pour un résultat long, coûteux et très approximatif. Attendre que sa chaudière rende l'âme, c'est quelque part être « riche ». Vous risquez alors de rentrer dans le scénario suivant :
"Nous sommes en plein hiver, ma chaudière a une fuite en plein milieu de la nuit. Elle ne chauffe plus, tout le monde a froid dans la maison, et la chaufferie ou bien la cuisine est inondée. Pour récupérer cette situation, je suis obligé de prendre sur mon temps de travail, de téléphoner au premier installateur disponible (peu en période de chauffe). Le devis tarde à venir, la maison se refroidit de plus en plus, c'est une catastrophe".
Autre catastrophe : le devis arrive avec un prix exorbitant ! Impossible de négocier; je désire une chaudière d'une autre marque, d'une autre technologie, impossible, le délai annoncé est de trois semaines. Cette situation arrive à bien des foyers !
C'est pour cela que nous recommandons d'envisager et de gérer le changement de chaudière d'une manière préventive par exemple dès le mois de mai, pour faire les travaux pendant l'été, et être opérationnel dès le mois de septembre.

Voici un scénario bien plus heureux de remplacement de chaudière :
Ma chaudière à plus de 15 ans d'âge je décide son remplacement par une chaudière à condensation équipée d'une régulation programmation de haute qualité. Je fais un bilan thermique de la maison et m'aperçois que la puissance nécessaire n'est plus de 30 kW, mais de 20 kW. Je fais faire trois devis avec une puissance réduite, avec option panneau solaire thermique pour en mesurer le prix. Cette concurrence me permet de sélectionner la meilleure offre commerciale. J'ai le temps de solliciter des aides financières, et je lance mes travaux hors période de chauffe dès le mois de juillet. Mon installation est rendue clefs en main le 15 septembre et je démarre la saison de chauffe avec une installation performante, et un bon de réduction de 20 % d'économies d'énergie !


En résumé :

- Remplacer sa chaudière doit se faire dès les premiers signes de fatigue de la chaudière. Pertes de rendement, combustion imparfaite, pertes calorifiques importantes de la chaudière (isolation défaillante), pertes et fuites d’eau dans la chaudière, …

- La meilleure période pour changer sa chaudière c’est le printemps, au mois de mai ou juin pour pouvoir installer la nouvelle chaudière durant l’été de sorte qu’elle soit fin prête dès la rentrée et la saison de chauffe qui commence normalement en octobre.

Choisissez l'énergie du confort.
Le gaz propane est l'énergie à tout faire par excellence: chauffage, eau chaude sanitaire, cuisson avec hautes performances énergétiques et environnementales

voir plus >>>

A lire également