Changer sa chaudière, les choix conseillés

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Dossiers techniques > Changer sa chaudière, les choix conseillés

Avant de choisir sa chaudière …

Faites un bilan énergétique ! Avant de choisir sa chaudière il est important que cette puissance corresponde aux besoins de votre maison ou de votre appartement. Pour cela, vous avez tout intérêt à réaliser un bilan énergétique qui permettra de positionner votre bien selon une classe énergétique (identique au diagnostic de performance énergétique).

Chaudière Viessmann
Source VIESSMANN

Ce bilan énergétique, s’il est établi par un professionnel, pourra vous donner un chiffre plus précis de la puissance nécessaire. Cette dernière pourra être nettement moindre que la puissance de votre chaudière existante. En effet, les calculs de déperdition et de surpuissance établis par des méthodes plus anciennes surévaluaient la puissance à installer.
Par ailleurs, le bien ou la maison a pu progressivement s’améliorer sur le plan énergétique, par exemple avec de nouveaux vitrages isolants, une isolation thermique des combles,… Ainsi, une chaudière installée de 40 kW pourra, après calcul, être remplacée par une chaudière neuve de 25 kW, assurant à la fois les besoins de chauffage mais également d'eau chaude sanitaire.

Nous voyons ici tout l’intérêt économique de dimensionner justement la nouvelle chaudière. Notez que le rendement de la chaudière sera nettement meilleur quand celle-ci fonctionne dans sa pleine plage de puissance. En effet, une chaudière de 40 kW qui fonctionnerait à 30 % de sa puissance, provoquerait une combustion saccadée, des pertes au démarrage et à l’arrêt, et donc un rendement de production moindre qu’une chaudière « justement dimensionnée ».

Demander un devis gratuit
Laissez-nous vous accompagner et vous guider vers l'un de nos partenaires professionnels, membre du réseau d'installateurs Proactif.

voir plus >>>

Apprenez ces quelques notions techniques liées au changement de chaudière
Pour une chaudière à gaz ou à fioul, la réglementation impose un rendement minimal. Ce rendement est fonction de la puissance de la chaudière installée.

Sachez par exemple que vous ne pouvez remplacer une chaudière gaz ou une chaudière fioul sans échapper à la réglementation thermique sur l’existant.
Cette RT existant impose, pour les matériaux isolants et pour les équipements techniques tels que les chaudières, des performances minimum à respecter. Par exemple, si vous choisissez une chaudière de 23 kW pour votre maison individuelle (chauffage et eau chaude sanitaire), le rendement doit être supérieur à 89 %. Si vous habitez dans un immeuble collectif, et que la copropriété décide de remplacer une chaudière de 100 kW le rendement de celle-ci devra dépasser 90 %,….

C’est pour cela que nous recommandons l’usage de chaudière à condensation ou de chaudière basse température, qui respectent ces minimums réglementaires.

Quelques autres dispositions techniques à connaître :

  • La pompe de la chaudière doit être munie de vannes d’arrêt.
  • Tous les tuyaux passant par l’extérieur doivent être calorifugés avec une isolation minimum de classe II (l’épaisseur de l’isolant doit être au moins égal à la moitié du diamètre extérieur du tube).
  • Il est obligatoire de prévoir une régulation et une programmation propre à votre installation de chauffage en cas de changement de chaudière.
  • En cas de réfection complète d’une installation de chauffage collective la réglementation imposera des radiateurs basse température.


A lire également