Climatisation bureau & commerce

Le confort n’est pas que température

confort température énergie

Il dépend de plusieurs influences majeures :
Le facteur humain, c’est à dire nous, les employés, les clients, ….
Nous consommons de l’énergie qui se transforme en chaleur sèche et en humidité. Plus notre activité est dense et plus cette quantité d’énergie est importante. A titre d’exemple un travailleur sur son bureau dégage environ 110 Watts, alors qu’un sportif dans une salle de sport peut dégager jusqu’à 350 Watts !

Notre Lieu de travail avec ses apports externes et ses apports internes
Les apports externes : l ’isolement thermique est important, mais l’ensoleillement direct est encore plus prépondérant. Autant des apports solaires sont utiles en hiver et provoquent des économies de chauffage, autant en été, une sensation de « serre » peut être perçue avec des surfaces vitrées trop denses et exposées sud ! Les immeubles de bureaux en sont un exemple. Même si cela est un contre-exemple sur le plan de la performance énergétique.

Les apports internes : les commerces sont parfois lourdement équipés d’un éclairement important (jusqu’à + de 200 W/m2 pour mettre en valeur la marchandise par exemple dans le cas de vitrines de bijouterie). Quant aux bureaux, les appareils tels que micro-ordinateurs, serveurs, onduleurs …, sont des sources internes de chaleur qui s’additionnent !

La température de l’air : elle est relative à l’écart de température avec l’extérieur, par exemple par +32°C extérieur, le confort est encore bien ressenti si la température de l’habitat est à 26°C. Un autre facteur concerne l’homogénéité de la température dans la pièce. Un bon système de climatisation assurera un brassage d’air suffisant pour bien brasser tout l’air de la dite pièce !

La vitesse de l‘air : la sensation de courant d’air commence à se ressentir au-delà de 0,25 m/s. Attention néanmoins à la température de soufflage qui vient interférer et provoquer des perceptions différentes. Un soufflage d’air chaud même à 25° paraîtra froid si le jet d’air est reçu par la personne !

L’humidité de l’air : un air sec et chaud est beaucoup mieux accepté qu’un air très humide et chaud, même si la température est plus fraîche dans le second cas. En revanche, un air trop sec peut provoquer des irritations respiratoires ainsi que de l’électricité statique !

La régulation : la stabilité de la température de l’air ambiant dans un volume donné est un facteur important de confort. Ainsi en espace ouvert, le système de régulation devra permettre d'obtenir une homogénéisation par un asservissement des divers matériels. Une régulation fine contrôlera le niveau de température ambiant dans une fourchette de 1°C, alors qu’une régulation de moindre qualité provoquera des « trains » de chaud et de froid !

En résumé :

  • La notion de confort dans un bureau ou un commerce dépend des dégagements internes liés à l’activité professionnelle et de l’enveloppe protectrice du bâtiment. Le soleil rentre-t-il comme une passoire ?
  • Le confort dépend également du système de climatisation, sa qualité depuis la conception jusqu’à la réalisation.
  • La climatisation pour un bureau ou un commerce étant très différente d’une activité à l’autre, cela nécessite une étude et une mise en œuvre par un professionnel qualifié.


A lire également