Remplacement d’une chaudière gaz, conseils et prix

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Tendances > Remplacement d’une chaudière gaz, conseils et prix

Pour bénéficier d’un meilleur confort et surtout d’économies d’énergie, le remplacement de sa vieille chaudière gaz doit s’envisager avant la panne totale. Voici ce qu’il faut savoir sur cette thématique en termes de prix, d’installation ou encore de conseils.

Remplacement de chaudière gaz : ce qu’il faut savoir

chaudières murales Viessmann
Nouvelle gamme de chaudières murales gaz Très Haute Performance Energétique – source Viessmann

Diverses raisons peuvent vous pousser à remplacer votre ancienne chaudière au gaz. Cette dernière peut alors être en panne, ou bien trop consommatrice d’énergie ou encore parce que vous souhaitez changer de mode d’énergie. Quelle qu’en soit la raison, il faudra prendre plusieurs facteurs en considération avant de procéder au remplacement.

En effet, avant l’installation du nouvel équipement de chauffage, il est conseillé de disposer d’une isolation du logement performante, sans quoi, il sera nécessaire de chauffer de manière plus intense pour combler la mauvaise isolation et votre nouvel investissement ne vous permettra pas, sur le long terme, de faire des économies d’énergie et sur le court terme, de disposer d’un bon confort thermique.

Il est également préconisé d’avoir un thermostat d’ambiance - électronique de préférence voire numérique, voire intelligent - afin de pouvoir régler et programmer les plages horaires de présence/absence ainsi que les températures souhaitées.

Il vous faudra aussi tenir compte du type d’émetteur de chauffage (radiateurs, …) en place afin d’opter pour un modèle de chauffage compatible avec ces derniers ou bien de procéder également à leur remplacement, ce qui pourra donc faire augmenter de façon considérable la note finale. Si les émetteurs sont des radiateurs à eau chaude, il faudra pour générer les économies d’énergie, équiper ces derniers de robinets thermostatiques.

Selon la place dont vous disposez et que vous souhaitez consacrer à votre nouvelle chaudière gaz (la plupart du temps toujours plus petite et compacte qu’une ancienne chaudière de même puissance) , la mise en place de certains appareils sera donc à privilégier. Par exemple, si vous souhaitez installer à nouveau une chaudière gaz, cette dernière peut être installée au sol ou bien au mur. Cela dépend aussi avant tout de la puissance de la chaudière et du type de production simple ou double service, chauffage seul ou chauffage et production d’eau chaude sanitaire.

Enfin, devra aussi être pris en considération si une nouvelle chaudière est installée, le type d’évacuation des fumées qui peut alors se faire via une cheminée ou bien en ventouse.

Ce sont tout autant de paramètres qu’il est important de ne pas négliger lors de votre projet. Le mieux reste de se faire accompagner par un professionnel installateur de chauffage (de préférence qualifié RGE pour bénéficier des aides de l’Etat) qui saura vous conseiller et vous guider selon vos besoins et la solution la plus adaptée à la configuration.

Les solutions de chauffage envisageables pour remplacer sa chaudière gaz

Daikin PAC température
Pompe à chaleur haute température – source Daikin

Pour minimiser le coût de l’investissement, il est conseillé de remplacer une chaudière gaz par une chaudière gaz à condensation. Il s’agit généralement de modèles très performants, avec un rendement proche de 100 % qui permet une économie d’énergie de l’ordre de 15 à 20 % comparé à une installation de chaudière classique. Cette solution est plus rentable lorsque la chaudière est raccordée au gaz naturel, c’est-à-dire au gaz de ville car ce combustible est moins onéreux et moins contraignant que le gaz propane qu’il faut stocker en citerne lorsque le logement n’est pas pourvu d’une arrivée en gaz naturel.

Toutefois, si vous souhaitez changer d’énergie c’est également possible.
Il vous sera alors possible de vous tourner vers :

  • Une chaudière biomasse à granulés : disposant également de bonnes performances et ayant un coût de revient du combustible relativement faible, cet équipement peut aussi s’avérer être une bonne solution. De plus, votre système de chauffage central peut être réutilisé dans cette configuration.

Attention néanmoins au coût souvent plus élevé d’une chaudière bois à granulés, même si le coût annuel d’exploitation est économique.

Attention également à prévoir un silo de stockage de granulés afin d’assurer un stock de réserve de granulés alimentant la chaudière.

  • Une pompe à chaleur air-eau : dans ce cas de figure, les calories de l’air extérieur sont récupérées, chauffées puis transmises au sein du réseau de chauffage central.

Attention toutefois au régime de température de la pompe à chaleur pour que la PAC fournisse de l’eau suffisamment chaude par grand froid.

Attention également au problème de bruit avec le voisinage du fait que la pompe à chaleur dispose d’une unité extérieure.

Solutions high-tech de chauffage et de clim
Toshiba vous propose ses produits au travers d'un réseau de partenaires. Séléctionnez votre département sur la carte ci-dessous afin de découvrir notre partenaire le plus proche de chez vous
TOSHIBA Airconditioning
voir plus >>>

Quel est le coût du remplacement d’une chaudière gaz ?

Procéder au remplacement de sa chaudière gaz a forcément un coût qui est fortement aidé du faire de plan de rénovation sur 2021 et 2022 « France Relance ».

Voici donc, à titre indicatif, quelques idées de tarifs qu’il vous faudra débourser si vous souhaitez changer votre chaudière gaz :

  • Chaudière murale : 3 000 à 6 000 €
  • Chaudière au sol : 5 000 à 8 000 €
  • Chaudière à condensation au gaz : 4 000 à 5 000 €
  • Chaudière à granulés : 3 000 à 8 000 €
  • Pompe à chaleur air-air : 4 000 à 8 000 €
  • Pompe à chaleur air-eau : 6 500 à 9 500 €
  • Dépose de la chaudière existante : 500 à 1 000 €

Pour ce qui est de la pose en elle-même, généralement, il est fortement recommandé de faire appel aux savoir-faire d’un professionnel installateur de chaudière ou pompes à chaleur.

De plus, dans certains cas, comme la mise en place d’une chaudière gaz à condensation par exemple, un certificat de conformité de l’installation doit vous être remis. De ce fait, il ne vous sera pas possible de vous passer des services d’un artisan. Pour ce qui est de la main-d'œuvre, il faudra compter un budget compris entre 1 000 et 2 000 € selon la complexité de la mise en œuvre et selon l’appareil en lui-même. Le tarif horaire d’un plombier chauffagiste se situe généralement entre 40 et 60 €.

Les aides d’Etat pour remplacer sa veille chaudière gaz

MaPrimeRénov' aide travaux
Bénéficier de l’aide pour tous MaPrimeRénov’, accéder à https://www.maprimerenov.gouv.fr/

Il faut savoir que pour lutter contre la précarité énergétique des foyers et favoriser l’accès des ménages à un moyen de chauffage performant et moins énergivore, l’Etat a mis en œuvre un certain nombre de dispositifs financiers pour aider à l’acquisition de nouveaux modes de chauffage.
Pour être éligible à ces aides, il faut respecter quelques conditions qui sont les suivantes :

  • L’habitation concernée par les travaux de rénovation énergétique doit être une résidence principale ou secondaire ;
  • La construction du logement doit être achevée depuis plus de 2 ans ;
  • Les travaux doivent être réalisés par un artisan RGE, Reconnu Garant de l’Environnement ;
  • Il ne faut pas être engagé et ne pas avoir encore signé de devis pour la réalisation des travaux ;
  • Il ne faut pas avoir déjà bénéficié de ce type d’aides.

Pour se voir accorder certaines subventions, il faut respecter des conditions de ressources. Les ménages les plus modestes auront, bien entendu, droit à des aides plus conséquentes afin d’amortir le coût d’un tel investissement.
De la même façon, tous les équipements de chauffage ne permettent pas de se voir accorder des aides pour le remplacement d’une chaudière gaz.
En effet, seuls quelques équipements ouvrent droit à des aides.

Ainsi, si vous souhaitez bénéficier de ces subventions, il vous faudra remplacer votre vieille chaudière gaz par :

  • Une chaudière gaz à condensation : dans ce cas, il faudra que sa performance, mesurée par l’indicateur ETAS (efficacité énergétique saisonnière) soit supérieure à 90 % ;
  • Une chaudière à granulés : elle devra être de classe 5 de la norme NF EN 303.5 ;
  • Une pompe à chaleur air-eau.

Les aides suivantes pourront alléger le coût de l’installation de chauffage :

  1. MaPrimeRénov’
  2. Prime Energie
  3. Les aides de l’ANAH
  4. La TVA à taux réduit de 5.5 %
  5. L’éco prêt à taux zéro
  6. Les diverses aides territoriales et locales
Construction, rénovation, un projet de chauffage ? Viessmann
Viessmann

En déposant votre projet, un installateur Proactif proche de chez vous, vous contactera. Véritable spécialiste de la marque Viessmann, il dispose des qualifications utiles et se forme régulièrement sur nos produits afin de vous conseiller au mieux.

Sélectionnez les énergies concernant votre projet

Pompe à chaleurGazSolaire thermiqueBoisFioulAutres
Passer à l'étape 2

* : champs obligatoires

Lectures recommandées

Prix d’une chaudière à condensation

Pour en savoir plus

Chauffage basse conso en rénovation


A lire également