Le chauffe-eau thermodynamique avec pompe à chaleur

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Conseils d'expert > Le chauffe-eau thermodynamique avec pompe à chaleur

Octobre 2022

A l’heure où les économies sont de rigueur, investir dans un chauffe-eau thermodynamique peut s’avérer être vraiment intéressant. En sus du confort apporté par cet équipement, il s’agit d’un appareil respectueux de l’environnement et moins énergivore puisqu’il fonctionne avec une mini pompe à chaleur.

chauffe eau toshiba
Chauffe-eau thermodynamique de Toshiba installé en buanderie

Comment fonctionne un chauffe-eau thermodynamique ?

Le chauffe-eau thermodynamique est aussi connu sous l’abréviation CET ou encore sous l’appellation de cumulus thermodynamique. Le rôle primordial d’un chauffe-eau thermodynamique est bien d’alimenter le logement en eau chaude sanitaire (ECS). Il n’est pas en mesure d’alimenter un système de chauffage.
Il faut savoir qu’à la différence d’un chauffe-eau traditionnel électrique ou au gaz, la version thermodynamique base son mode de fonctionnement sur les énergies renouvelables. En effet, ce type d’appareil est composé d’une pompe à chaleur aérothermique (air-air). Cette dernière fonctionne comme les PAC servant à l’alimentation en chauffage d’un logement.
Ainsi, les calories présentes dans l’air sont captées et servent au réchauffement du liquide caloporteur. Ensuite, un compresseur permet à ce fluide d’acheminer la chaleur au sein du ballon, ce qui permet donc de chauffer l’eau dans la cuve.

Les différents modèles de chauffe-eau thermodynamique

chauffe eau thermodynamique
Différents raccordements possibles d’un chauffe-eau thermodynamique monobloc

Le chauffe-eau thermodynamique peut se décliner en différents modèles. Ces derniers se distinguent notamment en fonction de leur principe de fonctionnement. Il est vrai que même si le principe reste identique, la manière de s’alimenter en air est différente. Voici les 3 principales versions :

  • Le chauffe-eau thermodynamique sur air extérieur : dans ce cas de figure, l’air qui est utilisé pour chauffer l’eau du ballon est directement puisé à l’extérieur du logement. L’air qui est refroidi est quant à lui expulsé en dehors de l’habitation. Il est aussi possible de le trouver sous une autre version que celle du monobloc, à savoir le chauffe-eau thermodynamique split. Dans ce cas, le bloc de la pompe à chaleur est alors directement installé en extérieur tandis que le chauffe-eau se trouve au sein du logement. Le fluide frigorigène circule entre les deux modules et permet le transfert de chaleur captée dans les calories extérieures. Cette configuration est idéale dans les petits logements.

  • Le chauffe-eau thermodynamique sur air ambiant : dans cette version, c’est alors l’air présent au sein du local dans lequel prend place le chauffe-eau thermodynamique qui est capté. Pour ce qui est de l’air froid rejeté, ce dernier peut être expulsé au sein de la pièce ou bien vers l’extérieur du logement. En cas de rejet en intérieur, il est conseillé d’installer l’équipement assez loin des espaces de vie, car l’évacuation d’air froid fait diminuer la température de la pièce entre 2 et 5 °C. De plus, lorsque l’air ambiant est capté et extrait en intérieur, il faudra prévoir un volume d’au moins 20 m³ ainsi qu’une bonne ventilation du local.

  • Le chauffe-eau thermodynamique sur air extrait : pour ce modèle, le rôle est double. L’appareil produit en effet l’ECS, mais il assume également le rôle de VMC. Les calories présentes dans l’air vicié sont récupérées via le compresseur du chauffe-eau et permettent de réchauffer l’eau du ballon.

chauffe eau split
Chauffe-eau thermodynamique en split, avec son groupe distant extérieur

Lorsqu’il est question de choisir un chauffe-eau thermodynamique, il est possible de se concentrer sur quelques paramètres comme :

  1. La capacité : la contenance de l’équipement est avant tout fonction de la taille du logement mais également du nombre d'occupants. Pour 4 personnes il faut généralement compter une contenance de 200 L.
  2. Le coefficient de performance (COP) : il permet de définir l’efficacité de l’équipement sur le plan énergétique. Plus il est élevé, plus le chauffe-eau sera performant.
  3. Le temps de chauffe : une montée rapide en température permet de faire des économies en termes d’énergie.
  4. Le niveau sonore : il est préférable d’opter pour un appareil silencieux ou bien de l’installer loin des espaces de nuit notamment.
  5. Le type de pose : un chauffe-eau thermodynamique peut être installé au sol sur un socle ou au mur. Cela est avant tout fonction de la capacité en eau, de la taille, du poids et de l’espace disponible pour sa mise en place.
  6. Les options : certaines options permettent d’améliorer le confort mais aussi de réaliser toujours plus d’économie. Ce peut notamment être le cas du pilotage à distance via un smartphone ou encore de la programmation de l’équipement durant les heures creuses par exemple.
Obtenez un devis par un chauffagiste qualifié
Nous vous mettons en relation avec un installateur qualifié proche de chez vous.
VIESSMANN
voir plus >>>

Points forts et limites du chauffe-eau thermodynamique

Le chauffe-eau thermodynamique présente un certain nombre d’avantages. Voici donc les principaux atouts de cet équipement de production d’eau chaude sanitaire :

  • Écologique, basé sur les énergies renouvelables, ne rejette pas de gaz à effet de serre
  • Économique
  • Offre un véritable confort d’utilisation
  • Équipement durable
  • Ouvre des droits à des aides financières afin d’amoindrir l’investissement

Malgré les nombreux points forts de cet appareil, il ne faut tout de même pas négliger ses points faibles. C’est notamment le cas :

  • Du prix d’achat
  • Nécessite un branchement électrique
  • Certains modèles peuvent être bruyants
  • Doit respecter quelques conditions d’installation, notamment en termes d’espace disponible ou encore de présence ou non de chauffage dans la pièce ou le local où il prend place

Conseils généraux

Pour un fonctionnement optimal de votre équipement, mais également pour en assurer la meilleure durée de vie possible, voici quelques conseils d’ordre général qui pourront vous aider :

  • Disposer l’équipement dans un local d’au moins 10 m² ou de 20 m³
  • La pièce ou le local ne doit pas être chauffé et la température ambiante doit être comprise entre 5 et 35 °C
  • Éviter la mise en place dans une salle de bains
  • La température de l’eau chauffée par le CET peut atteindre 60 °C
  • L’air extrait doit être évacué à l’extérieur car il est très froid
  • Le rendement est optimal lorsque la température de l’air capté se situe aux environs des 19 °C
  • Pour ce qui est de l’entretien, il est recommandé de réaliser un contrôle par un professionnel tous les 2 ans et de nettoyer soi-même l’évaporateur de manière annuelle
  • Choisir un artisan RGE afin de pouvoir avoir droit aux aides financières de l’Etat
  • Permet un gain énergétique d’environ 70 % en comparaison à un modèle électrique classique
  • Le retour sur investissement de cet équipement se fait environ 4 à 5 ans après l’installation
Construction, rénovation : un projet de chauffage ? Viessmann
Viessmann

En déposant votre projet, un installateur qualifié proche de chez vous, vous contactera. Véritable spécialiste du chauffage, il dispose des compétences nécessaires pour vous conseiller au mieux.

Sélectionnez les énergies concernant votre projet

Pompe à chaleurGazBoisSolaireFioulJe ne sais pas
Passer à l'étape 2

Quand le projet doit-il démarrer ?*

Maintenant
Dans 3 moisDans 6 moisPlus tard
* : champs obligatoires

Lectures recommandées

L'entretien d'une pompe à chaleur électrique

Pour en savoir plus

Chauffage électrique en rénovation

Jacques Ortolas,expert en optimisation énergétique
Jacques Ortolas

Jacques Ortolas s'est spécialisé depuis des années dans la recherche de solutions d'économies d'énergie et d'exploitation optimisés des installations. Son expérience en la matière en fait un expert reconnu qui participe fréquemment à des groupes de réflexion chargés de définir les politiques énergétiques et environnementales.


A lire également