Climatiser sa maison

Les réponses à vos questions

Peut-on utiliser partout en France une solution de pompe à chaleur air/air ou clim réversible ?
Oui, aujourd'hui, les fabricants de qualité savent produire des pompes à chaleur air/air, soit des climatiseurs réversibles qui peuvent fonctionner partout en France même à Strasbourg où l'air extérieur est à –15°C en hiver. Attention néanmoins au COP qui est optimum par +7°C mais qui retombe fortement dès que les températures deviennent négatives. La pompe à chaleur air/air sera d'autant plus adaptée que les besoins de chauffage sont faibles, c'est le cas du bâtiment basse consommation BBC. C’est ainsi une solution dite « vecteur air » particulièrement adapté au résidentiel neuf (application de la RT 2012) et à la rénovation de qualité BBC.

Qu'est-ce que le COP ?
La performance énergétique d'une pompe à chaleur se traduit par le rapport entre la quantité de chaleur produite par celle-ci et l'énergie électrique consommée par le compresseur. Ce rapport est le coefficient de performance (COP) de la pompe à chaleur.

Le crédit d'impôt s'applique t-il à tous les climatiseurs air/air ?
Non, il ne s'applique plus aux pompes à chaleur air/air. Le crédit d'impôt est tout d'abord orienté vers la réduction de la consommation énergétique de l'habitat existant et s'applique aux pompes à chaleur dont l'usage essentiel est le chauffage. Puisqu'il est clair qu'une climatisation réversible est une pompe à chaleur, il concerne indirectement les climatiseurs réversibles donc les pompes à chaleur air/eau d'un certain niveau de puissance et de qualité faisant ainsi de réelles économies d'énergie (COP supérieur à 3,4, fonctionnement par –15°C, puissance chauffage supérieure à 5 kW, …).

Pendant la journée, les bruits ambiants couvrent le niveau sonore de la climatisation mais, pendant la nuit, j'ai peur que le fonctionnement des appareils ne m'empêche de dormir. Dois-je tout éteindre quand je me couche ?
Les technologies utilisées pour les climatiseurs progressent sans cesse et, aujourd'hui, ils sont quasiment insonores. En fonctionnement normal, leur niveau sonore ne dépasse pas les 28 décibels. Pour prendre un exemple, cela correspond au bruissement des feuilles dans un arbre. De plus, il existe maintenant un mode silence sur la plupart des appareils. Lorsque vous l'activez, en général avant d'aller vous coucher, vous obtenez pratiquement le silence.

J'ai entendu parler de l'Inverter. Quel en est le principe et est-il exact que ce système consomme davantage d'énergie ?
C'est l'inverse ! L'Inverter permet à votre climatiseur d'adapter sa puissance à vos besoins. En détectant les variations de température simultanément à l'intérieur et à l'extérieur, la compensation peut se faire extrêmement rapidement. Cette technologie intelligente joue sur l'anticipation. Elle favorise la souplesse de fonctionnement qui évite les pointes de consommation et ne brusque pas les pièces mécaniques de votre climatiseur. Non seulement vous réalisez des économies d'énergie mais, en plus, la durée de vie de vos appareils est plus longue.

Mon mari et moi sommes très sensibles à la qualité de l'air. Pour cela, on m'a conseillé d'éviter la climatisation à la maison. Qu'en pensez-vous ?
Contrairement aux idées reçues, lorsqu'une maison est climatisée, l'air que l'on y respire est beaucoup plus sain. Les appareils sont équipés de filtres qui purifient l'atmosphère ambiante et contribuent à neutraliser les particules de pollution extérieure qui pénètrent dans les habitations. Pensez à entretenir votre système régulièrement (c'est encore plus simple si vous souscrivez un contrat d'entretien auprès de votre installateur) pour bénéficier en toute saison d'un air sain et bénéfique.

Avec toutes les normes sur l'énergie, les étiquettes sont devenues de véritables fiches techniques. Comment peut-on les déchiffrer ?
L'étiquetage énergétique est obligatoire sur tout système de climatisation. Leur lecture est simple et vous renseigne utilement sur la performance de votre matériel en termes d'économie et d'efficacité :
- Efficacité énergétique : A pour les appareils plus économes jusqu'à G pour les plus gourmands.
- Consommation énergétique annuelle : vous savez, en moyenne, ce que vous consommerez dans l'année.
- L'EER et le COP : plus le Coefficient de Performance (COP) est élevé, plus l'appareil est performant en chauffage. Idem pour l’EER, qui correspond au rendement en mode climatisation.

Puis-je installer un système de climatisation en appartement ?
Bien sûr ! Il existe toutes sortes d'appareils, de toutes tailles, certains prévus pour rafraîchir une maison de dix pièces, d'autres pour équiper des petits appartements, voire des studios. Chacun peut aujourd'hui profiter de la climatisation, quel que soit son type d'habitat, le volume de ses pièces, sa situation géographique.

Pour se chauffer, les systèmes réversibles sont-ils plus onéreux que les systèmes de chauffage traditionnel ?
Non, bien dimensionnés, bien sélectionnés, ils demeurent plus économiques. La technologie qu'ils développent leur permet de réaliser jusqu'à 50 % d'économies d'énergie par rapport à un chauffage électrique. Comment ? D'une part parce que les appareils transforment leur propre consommation électrique en source de chaleur. D'autre part parce qu'en supplément, ils captent les calories présentes dehors, calories gratuites qu'ils restituent sous forme de chauffage. De même, la plupart des modèles sont équipés de détecteurs de mouvements. Ils réduisent ou augmentent leur puissance en fonction de la présence humaine qu'ils repèrent ou non dans la pièce, ce qui limite encore les gaspillages.

Est-il vrai que la climatisation véhicule les microbes ? Et qu'elle favorise les angines ?
A l'intérieur d'un même foyer, les microbes n'ont jamais eu besoin de climatiseurs pour passer d'une personne à une autre. Les appareils de climatisation sont donc non seulement sans risque, mais plus encore ils garantissent un air ambiant plus pur. Ils intègrent en effet des filtres qui empêchent les particules nocives extérieures de pénétrer chez vous. Certains systèmes peuvent même filtrer la fumée de cigarette, les spores, les acariens et les pollens.
S'agissant des angines, les unités sont conçues pour éviter les courants d'air. Un minimum de bon sens s'impose néanmoins : si dehors c'est la canicule, évitez d'instaurer un trop grand écart de température.
Enfin, si ce sont des maladies comme la légionellose qui vous inquiètent, sachez qu'elles sont liées aux eaux stagnantes et non à la climatisation elle-même, qui la plupart du temps fonctionne sans eau. Le risque est donc quasi nul dans les installations chez les particuliers. En fait, on a beaucoup plus de risques d'attraper la légionellose en prenant une douche dans sa maison de campagne avec un vieux chauffe-eau, qu'en la climatisant. Néanmoins confort sanitaire et qualité d’air riment avec entretien. Entretenez votre climatiseur pour bénéficier du meilleur confort sur tous les plans et des plus grandes économies d’énergie. Nettoyage intérieur, dépoussiérage, lavage des filtres, …

Quand il fait très chaud, j'avoue être tenté par un système de climatisation. Mais j'ai peur d'avoir chez moi ces appareils au plafond qui vous glacent quand vous passez dessous, tout en oubliant de rafraîchir à la périphérie.
Vous mentionnez là des appareils qui sont soit hors d'âge, soit de bien piètre qualité. Les appareils d'aujourd'hui peuvent certes se fixer au plafond, mais aussi aux murs, au sol. C'est à vous de voir la formule qui répond le mieux, techniquement, à vos besoins, tout en satisfaisant vos exigences de confort.

J'ai entendu dire qu'en dessous de 0°C, il faut rajouter un système de chauffage indépendant à sa climatisation réversible. Est-ce exact ?
Vrai pour les climatiseurs bas de gamme. C'est faux en général. La puissance et la technologie des appareils de bonne qualité leur permettent de générer, et en très peu de temps, une température agréable et homogène dans toute la maison. Même lorsque dehors il fait –15°C. Les économies d'énergie générées par les systèmes réversibles Inverter en mode chauffage restent donc tout à fait d'actualité, et cela dans la totalité des régions de France, quelle que soit la rudesse du climat.

On m'a parlé de climatiseurs qui fonctionnent tous seuls grâce à des détecteurs de présence. N'est-ce pas trop compliqué à utiliser ?
Comme leur nom l'indique, les détecteurs de présence signalent à votre appareil de climatisation, grâce à des capteurs, si vous êtes ou non dans la pièce. Ils se mettent en marche automatiquement et dictent à votre installation la conduite à adopter. Concrètement, après 20 minutes d'absence dans la pièce, le climatiseur laisse la température remonter de 2°C en mode rafraîchissement ou baisser de 2°C en mode chauffage. Dès que vous revenez, il se repositionne en mode normal. Ce mécanisme permet de réaliser d'importantes économies d'énergie, de l'ordre de 20 % en mode rafraîchissement et de 30 % en mode chauffage. Et vous n'aurez aucune difficulté à en profiter puisqu'il fonctionne de façon autonome, sans intervention humaine.

Est-il exact que les climatiseurs dans une maison sont sources de courants d'air très désagréables ?
Oui si la climatisation est mal conçues ou mal posée. Aujourd'hui, ce n'est plus vrai. Déjà, sachez que la plupart des appareils du marché sont conçus de manière à réduire au maximum les courants d'air. La diffusion d'air a été étudiée pour vous permettre de profiter tantôt de la fraîcheur tantôt de la chaleur de manière homogène dans toute la pièce. Pour le reste, il y a certaines règles d'installation à respecter, que vous préconisera un professionnel. Ce que l'on peut dire de manière générale, c'est que pour une chambre on pose souvent un élément mural, placé en général au-dessus de la porte d'entrée. Dans les autres pièces, vous pouvez choisir parmi une large gamme d'unités (plafonnier, console, etc.) l'équipement le mieux adapté à la configuration de votre intérieur.

Lorsqu'on veut climatiser une maison, faut-il tenir compte de son exposition ?
Avant de poser un système de climatisation, il est nécessaire d'effectuer un bilan thermique des pièces à équiper. Dans chacune, l'installateur étudie différents éléments tels que l'isolation, la surface vitrée, la fonction de la pièce, son exposition, son éclairage… Il calcule ensuite la puissance à apporter. Pour répondre plus spécifiquement à votre question, ce n'est pas parce qu'une pièce est exposée plein nord qu'on ne va pas la climatiser. Il n'est pas vrai non plus qu'on peut poser une installation unique apte à climatiser tout un ensemble de pièces. Dans tous les cas, si l'on veut bénéficier des bienfaits de la climatisation dans une pièce, il faut y installer une unité.


A lire également