Ventilation & qualité d'air

Les différentes ventilations

Schéma ventilation


Graphique ventilation

Dans l’attente :
- d’une imposition contrôle/réception d’installation
- d’un lot spécifique ventilation

Oui, la ventilation est un élément majeur pour obtenir un habitat sain. Les polluants pouvant venir en partie de l’extérieur et étant produits également à l’intérieur, leur stagnation est alors fortement préjudiciable pour la santé de l’individu et la pérennité d’un bâti sain.
Si l’individu peut par son comportement diminuer la production de polluants intérieurs, la ventilation bien conçue et bien réalisée permettra d’évacuer l’ai pollué du logement ou du lieu de travail. Certains systèmes dit double flux avec récupérateur permettront même de filtré les polluants extérieurs afin d’introduire dans le lieu de vie un air beaucoup plus sain que celui présent à l’extérieur. De plus ces systèmes récupérant l’énergie de l’air extrait, ils sont d’une efficacité énergétique des plus intéressantes.

Rappelons les principaux systèmes de ventilation :

La VMC : Ventilation Mécanique Contrôlée

  • La « VMC autoréglable », qui assure un débit et un renouvellement constant. Avec introduction d’air neuf dans les pièces de vie comme les séjours et chambres, et extraction dans les pièces humides comme les pièces d’eau et cuisines.
  • La « VMC hygroréglable », plus performante sur le plan des économies d’énergie, puisqu’elle adapte les débits d’extraction voire les débits d’entrée d’air en fonction de l’humidité des pièces.

La VMC est par définition contrôlée, ce qui permet de réaliser des performances énergétiques comme les récupérateurs échangeur d’énergie sur air extrait, et des performances « anti-polluants » : filtration de l’air neuf, confort acoustique car pas d’ouvertures en façade pour l’entrée d’air neuf.


La Ventilation Naturelle

La ventilation naturelle que l’on retrouve généralement dans les bâtiments anciens construits avant 1970, …, lorsque le coût de l’énergie n’était pas un problème. Ces bâtiments n’étaient également pas isolés thermiquement.
La ventilation naturelle fonctionne simplement par l’ouverture des fenêtres, ce qui n’est pas vraiment confortable en hiver. Ou bien par des ouvertures dans les façades avec des conduits dits statiques verticaux qui remontent jusqu’en toiture. L’air chaud en hiver étant plus léger que l’air froid, il se produit un tirage naturel. Mais quid du fonctionnement en plein été. Le processus peut s’inverser. Ce qui confère à de ce système, que l’on retrouve dans les habitats anciens, une irrégularité des débits de ventilation, un inconfort acoustique dus aux ponts phoniques, et des risques de propagation de feu dans les immeubles anciens collectifs.


A lire également