Chauffage connecté et climatisation connectée

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Dossiers techniques > Chauffage connecté et climatisation connectée

Maison connectée, compteurs et réseaux intelligents

Smart Home de Siemens
Smart Home de Siemens

Avec le succès des appareils mobiles et des applications liées, la domotique passe à une autre dimension en permettant un contrôle de la maison à distance via un smartphone.

Aujourd’hui, même sans disposer d’une installation domotique à proprement parler, vous pouvez « connecter » votre maison : des appareils peuvent se lier directement au wifi de la maison et être pilotés de l’extérieur.

Thermostat connecté Warmup
Thermostat connecté Warmup

L’offre d’objets connectés devient pléthorique. Les fabricants misent donc beaucoup sur la maison connectée pour doper leurs ventes. Ils proposent de nouveaux services (certains peut-être superflus d'ailleurs) et poussent les consommateurs à acheter de nouveaux appareils avec des arguments d’économies, de facilité et de modernité.

Et quand des géants comme Google (thermostat Nest), Apple (HomeKit) ou Samsung investissent ce créneau c’est tout le secteur qui est boosté.
Rien que pour la France, une estimation prévoit qu’en 2020 chaque foyer disposera en moyenne de 30 objets connectés !

Choisir un installateur est une étape importante
Il en va de la fiabilité et de l’efficacité de votre installation. Un bon installateur vous assurera également une qualité de conseil et de suivi indispensable à votre projet.

voir plus >>>

Les compteurs communicants* servent à produire des factures sur la consommation réelle. Ils sont utiles aussi pour repérer des gaspillages, des pertes en ligne ou les postes qui coûtent le plus au client qu'ils peuvent éventuellement informer de microcoupures ou de pertes des réseaux électriques.

Agences et organismes gouvernementaux de réglementation ou de régulation cherchent à mieux connaître, prévoir et maîtriser la consommation électrique, de gaz et d’eau des habitants d’un quartier, d’une région ou d’un pays.
Dans la perspective de la ville intelligente ou ville du futur, des capteurs intelligents et communicants et des réseaux sont dès aujourd'hui capables de traiter, stocker, filtrer, sécuriser, renvoyer ou partager des données, pour notamment suivre en temps réel les réseaux, équilibrer l'offre et la demande, maîtriser ou lisser les consommations, produire des factures, repérer et réparer les pannes ou défauts, piloter la gestion de crise, affiner les modèles de prévision, etc.

Le développement de réseaux intelligents (smartgrids), avec des compteurs intelligents chez les utilisateurs est inscrit dans le « troisième paquet énergie » de la Commission européenne.

Compteur intelligent ERDF Linky
Compteur intelligent ERDF Linky

D’ici 2020 - quand les énergies vertes représenteront 23% de l’énergie consommée en France, comme le pays s’y est engagé auprès de la Commission européenne (13,1% en 2011), les états doivent s’organiser pour que 80% des foyers soient équipés d’un compteur communicant ou smart meter*, tant pour le gaz que pour l’électricité. Celui-ci remplacera le compteur classique et permettra de communiquer des informations au gestionnaire de réseau et au client.

* Un compteur communicant ou smartmeter est un compteur disposant de technologies dites AMR (Automated Meter Reading) qui mesure de manière détaillée et précise, et éventuellement en temps réel, une consommation d'électricité, d'eau ou de gaz. La transmission des données s'effectue par ondes radio ou par courants porteurs en ligne (CPL) au gestionnaire du réseau de distribution chargé du comptage.

Pour les gestionnaires de réseau de distribution, le bénéfice est évident car ils pourront effectuer les relevés et les ouvertures/fermetures de compteurs à distance.

Pour les consommateurs, les bénéfices ne sont pas encore avérés car, comme tel, les smart meters ne fournissent pas d'informations utiles pour économiser l'énergie, ils doivent être couplés à d'autres applications pour offrir cette possibilité.

Si le compteur est en outre « programmable à distance » et équipé d'un appareil de coupure à distance, il est dit « AMM » (Advanced Meter Management). Ces fonctions sont à la base de l'évolution des réseaux (d'électricité, d'eau ou de gaz) vers les « réseaux intelligents ».

Les énergies renouvelables comme l’éolien ou le solaire étant par essence intermittentes et non stockables, les smart grids permettront au réseau électrique de gagner en flexibilité. Via les compteurs, des signaux seront envoyés en temps réel aux appareils ménagers, pour leur éviter de se mettre en route aux heures de pointe (effacement). Au contraire, si un coup de vent favorable propulse une grande quantité d’énergie éolienne sur le réseau, le consommateur sera incité à profiter d’un tarif avantageux.

Car le but est bien d’arriver à une société moins énergivore. Et gérer au mieux la production d’électricité permet d’éviter les surcharges du réseau en périodes de pointe, par exemple en retardant le démarrage d’un grand nombre d’appareils puissants lorsqu’il y a trop peu d’électricité disponible et inversement en mettant en marche des appareils à un moment où la production est élevée.

Machine à laver connectée

Exemple : vous chargerez votre lave-linge comme d’habitude mais ne le démarrez pas tout de suite : il pourra être démarré à distance par le gestionnaire de réseau et vous disposerez d’un tarif avantageux pour cela. Vous restez libre d’utiliser vos appareils quand bon vous semble mais vous serez incité financièrement à offrir de la flexibilité (c’est un peu le principe des horaires de nuit proposés actuellement mais en plus élaboré).

Les promoteurs de ces compteurs visent à inciter les clients à moins consommer, par l'établissement de prix différenciés en temps réel, aux heures de crêtes (surtarification) prévisibles selon les heures de la journée et la saison. Cela est censé encourager les clients à consommer moins d'énergie et permettre des économies globales d'énergies dans une perspective de développement durable. En effet, en permettant un suivi de consommation, ces systèmes permettraient de réaliser des économies d’énergie de 5 à 15 %, en favorisant de meilleures pratiques.

Mise en service du compteur intelligent ERDF Linky

35 millions de ces compteurs nouvelle génération équiperont tous les foyers français d’ici à 2020. À terme, Linky permettra d'anticiper les pics de consommation d'électricité et ainsi participer à la prévention des blackouts - ou pannes de courant à grande échelle.

Les clients doivent donc à la fois disposer de compteurs intelligents mais aussi d’appareils intelligents. De vastes recherches sont menées à ce sujet, par exemple le démonstrateur urbain Greenlys testé à grande échelle à Lyon et Grenoble.
On peut consulter à ce sujet l'étude de l'ADEME : Démonstrateur urbain Greenly


A lire également