Chauffage électrique en rénovation

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Dossiers techniques > Chauffage électrique en rénovation

Pose d’un plancher rayonnant PRE

Les éléments chauffants d’un PRE sont posés conformément au plan pré-établi sur un isolant thermique destiné à orienter la chaleur vers la pièce à chauffer puis ils sont enrobés dans une chape flottante armée de faible épaisseur (4 à 5 cm) ou dans une chape fluide (sous avis technique favorable pour cette application), désolidarisée thermiquement et mécaniquement du reste du bâtiment.

Une fois réalisé, le sol peut recevoir la plupart des types de revêtement, carrelage, parquet collé… Pour les parquets par exemple, nous veillerons à ce que l’Avis technique du parquet soit compatible avec un plancher chauffant électrique.

Structure plancher chauffant


Solutions high-tech de chauffage et de clim
Toshiba vous propose ses produits au travers d'un réseau de partenaires. Séléctionnez votre département sur la carte ci-dessous afin de découvrir notre partenaire le plus proche de chez vous

voir plus >>>

De manière à limiter les émissions de chaleur par la face inférieure du plancher porteur, il convient de disposer sous les éléments chauffants un isolant thermique.
Cet isolant doit avoir une résistance thermique au moins égale à :

  • 2,5 m² K/W si le plancher porteur est en contact avec l’extérieur et ne comporte pas d’isolation particulière (plancher béton, entrevous en béton ou terre cuite,...).
  • 2,2 m² K/W si le plancher porteur est en contact avec un vide sanitaire, un local non chauffé ou un terre-plein et ne comporte pas d’isolation particulière (plancher béton, entrevous en béton ou en terre cuite sans isolation spécifique).
  • 1 m² K/W si le plancher porteur est en contact avec un vide sanitaire, un local non chauffé ou un terre-plein, et comporte une isolation spécifique (plancher entrevous polystyrène, isolation rapportée en sous face, …) telle que la résistance thermique totale du plancher soit au moins égale à 2,2 m² K/W.
  • 1 m² K/W si le plancher porteur est en contact avec l’extérieur et comporte une isolation spécifique (plancher entrevous polystyrène, isolation rapportée en sous face, …) telle que la résistance thermique totale du plancher soit au moins égale à 2,5 m² K/W.
  • 1 m² K/W si le plancher est en contact avec un local chauffé.

Epaisseur d’un plancher chauffant PRE : compte tenu de ces exigences et selon le type d'isolant utilisé, l'épaisseur d'un Plancher Rayonnant Electrique (isolant + chape + revêtement de sol) est de l'ordre de :

  • 100 à 140 mm avec un isolant ayant une résistance thermique de 2 m².K/W,
  • 75 à 105 mm avec un isolant ayant une résistance thermique de 1 m².K/W.

Plancher sur extérieur - Plancher sur local chauffé
Plancher sur extérieur - Plancher sur local chauffé

Plancher en contact avec un vide sanitaire ou un local non chauffé
Plancher en contact avec un vide sanitaire ou un local non chauffé

Sécurité électrique

Les circuits d'alimentation des éléments chauffants d'un plancher chauffant doivent être exécutés conformément aux prescriptions de la norme NF C 15-100 – Installations électriques à basse tension (chapitres 52 et 53, sections 701, 753 et 771).

Protection contre les surintensités :
Conformément aux dispositions de la norme NF C 15-100, les trames du plancher chauffant doivent être protégées par des disjoncteurs.
Les sections des conducteurs et les calibres des disjoncteurs sont indiqués dans le tableau ci-dessous.

Puissance maximale
d'alimentation (W)
Section minimales des
conducteurs (mm2)
Calibre des
disjoncteurs (A)
1700 W 1,5 mm² 15 ou 16 A
3400 W 2,5 mm² 25 A

Protection contre les contacts indirects :
Les circuits alimentant les trames de PRE doivent être protégés par un dispositif à courant différentiel résiduel de 500 mA au maximum.

Le blindage métallique en fils de cuivre de PRE est relié à la terre par un conducteur de section identique à celle des conducteurs d'alimentation.

Le PRE, Plancher Rayonnant Electrique, doit respecter les prescriptions de la directive européenne sur la compatibilité électromagnétique (perturbations électromagnétiques).



Etude de pré-dimensionnement thermique d’un plancher rayonnant électrique :

Puissance minimale à installer :

La puissance "Pi" à installer en plancher rayonnant électrique est calculée de façon à compenser les déperditions thermiques "D" de chacune des pièces, majorées de 20 %, soit : Pi(W) = 1,2 x D(W).

Les déperditions "D" sont calculées pour la température extérieure de base réglementaire.

Puissance équipable :

Les éléments chauffants peuvent être installés dans la surface équipable "Se", obtenue après déduction :

  • Des zones sur lesquelles reposent des équipements à poste fixe, tels que meubles de cuisine ou de salle de bains, équipements sanitaires ou ménagers, placards intégrés à la construction,
  • D'une bande de retrait de 10 cm par rapport aux éléments de construction, tels que murs extérieurs, refends, cloisons, gaines, trémies d'escalier, foyers de cheminées à feu ouvert,…(suivant les nouvelles dispositions du CPT PRE 06/96).

La puissance équipable "Pe" est définie comme étant la puissance maximale pouvant être installée dans la surface équipable "Se", soit Pe(W) = 106 (W/m²) x Se(m²).

Pour une construction très bien isolée de niveau BBC, la puissance sera moindre, de moitié quasiment : Pe(W) = 55 (W/m²) x Se(m²).

Joints de fractionnement :
De manière à éviter que la chape ne se fissure à la chauffe, des joints de fractionnement doivent être réalisés :

  • Tous les 40 m² et au plus tous les 8 m linéaires,
  • Dans les zones à fort risques de fissuration (forme en L, angle rentrant, trémie d'escalier,…).

Ils sont réalisés sur tout ou partie de la hauteur de la chape, de la dalle ou du mortier de scellement du carrelage avec un minimum de 3 cm.

Leur calepinage doit être réalisé en accord avec le poseur du revêtement de sol.
La puissance installée dans chacune des pièces équipées de PRE est déterminée en tenant compte de ces 4 règles.

En règle générale, la puissance à choisir est celle comprise entre la puissance minimale à installer Pi et la puissance équipable Pe.

Puissances de trames pouvant être choisies
Puissances de tramesAxe des puissances
Puissance à installer            Puissance équitable

La puissance à installer devra être répartie de manière homogène et sur au moins 80% de la surface équipable.
Dans le cas où la puissance équipable est inférieure à la puissance à installer, on cherchera à renforcer l'isolation ou on installera un complément de chauffage (par émetteur mural).

Plan de calepinage du plancher chauffant électrique

Le plan de calepinage permet, suite à l'étude de pré-dimensionnement de puissance de chauffage, d'optimiser l'installation du PRE. Faire dans tous les cas appel à un électricien qualifié qui vous proposera une implantation adaptée de calepinage, ainsi qu'un devis détaillé.

Plan de calepinage du plancher chauffant électrique

Attention, lors du calepinage du plancher chauffant !
- aux entrées d’air neuf de cheminée par exemple. Les positionner avant, car l’installateur de cheminée qui intervient généralement après, ne saura pas où percer son entrée d’air neuf s’il veut par exemple percer le sol pour atteindre le vide-sanitaire.
- aux sorties sanitaires tels que siphon de sol dans une buanderie par exemple. Le maçon pourra vouloir réaliser un carottage pour positionner le siphon de sol du plombier !


A lire également