Rénovation de chaufferie collective en copropriété

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Tendances > Rénovation de chaufferie collective en copropriété
En copropriété, la chaufferie collective est l'élément clé du confort et de l’acceptation des charges à payer. Avec le temps, les rendements décroissent, le matériel s’use et arrive en fin de durée de vie. La question de la rénovation de la chaufferie collective doit se poser en assemblée générale de copropriété.

rénovation copropriété
Rénovation complète d’une copropriété parisienne : isolation et changement de chaudières


Chauffage collectif en copropriété : agir avant la panne et provisionner le remplacement

Afin d’éviter les désagréments d’un système de chauffage collectif en panne, il est lourdement recommandé de prendre en compte les faiblesses de votre chaufferie collective avant même que cette dernière ne tombe en panne. Il est vrai que remplacer sa chaudière alors même qu’elle peut encore fonctionner quelque temps paraît complètement absurde. Dans la réalité, procéder au remplacement de la chaufferie collective au moment où celle installée arrive en fin de vie est nécessaire.

Le but est d’éviter les soucis qu’entraînent une éventuelle panne générale de la chaufferie collective.
En effet, l’inconvénient majeur du chauffage et de la production d’eau chaude sanitaire collective est la dépendance de chaque copropriétaire face à ce système. Lorsque ce dernier se retrouve hors service, c’est l’ensemble de la résidence qui est privée d’eau chaude et de chauffage.

De plus, il est préférable d’investir dans une chaufferie neuve plutôt que de tenter de réparer une vieille chaudière. L'espérance de vie d’une chaufferie collective se situe aux alentours de 30 ans environ. Un entretien régulier peut donc permettre de la garder en bon état et d’en tirer profit plus longtemps.

Néanmoins, il est inutile de dépenser trop de frais de réparation pour une vieille chaudière qui risque certainement de tomber en panne plus tard. Ce n’est que reculer l’échéance. Remplacer la chaufferie collective est donc un coût pour les copropriétaires qui leur permettra au final de faire des économies.

Faire un diagnostic énergétique
Bénéficiez d'une étude thermique par un professionnel qualifié
VIESSMANN
voir plus >>>

La réalisation d’un audit énergétique

Le remplacement d’une chaufferie en copropriété se vote en assemblée générale, en présence du syndic de copropriété.
Le vote décisionnaire pour ce genre de travaux, décrits comme travaux de maintenance, si le remplacement fait suite à une vieille chaudière hors service, se fait à la majorité simple (article 24 du code de la copropriété).
En revanche, si la rénovation de la chaufferie répond à un souci écologique et d’amélioration de la résidence à des fins d’économiser de l’énergie en présence d’un système en parfait état de fonctionnement, le vote s'établit à la majorité absolue (article 25).

Pour ce faire, il est nécessaire de présenter aux copropriétaires lors de cette assemblée générale, un bilan énergétique. Ce bilan doit être réalisé dans tous les bâtiments en copropriété équipés d’installation de production de chauffage collective.

Selon la taille de la copropriété, deux bilans sont à distinguer :

  • Le diagnostic de performance énergétique (DPE) pour les copropriétés allant jusqu’à 49 lots ;
  • L’audit énergétique pour les copropriétés plus conséquentes.

Ce bilan permet de présenter à l’ensemble de la copropriété, à la fois la consommation énergétique du bâtiment mais aussi ses besoins en énergie.
Grâce à ce rapport, le choix du système de production remplaçant peut être adapté pour répondre au plus juste à la copropriété.


Les solutions pour la rénovation de la chaufferie

Afin de trouver la solution la plus adaptée à votre chaufferie collective, vous devez vous poser les bonnes questions. Tout d’abord, et non des moindres, quel budget la copropriété est capable d’affecter à la rénovation de la chaufferie ? C’est en répondant à cette première question que vous saurez vers quels travaux vous tourner.

En effet, si le budget est assez serré, l’idéal est de s’orienter vers un remplacement à l’identique de votre chaufferie.
En procédant comme cela, vous bénéficiez de l’installation en place sans faire de grosses modifications, qui ajouteraient un surcoût aux habitants.

Si vous faites face à un très petit budget, vous pouvez toujours essayer de réparer les pannes de votre chaudière collective. Tout dépendra de l’âge de votre chaudière mais aussi des conseils du technicien qui saura vous proposer la solution la plus adéquate mais aussi la plus économique. Le tarif horaire d’un plombier chauffagiste oscille entre 30 et 60 € HT selon la région.

À l’inverse, si le budget le permet, vous pourrez vous diriger vers un moyen de production plus perfectionné, certes plus onéreux mais aussi plus économe à l’utilisation. Il s’agit ici de réaliser un vrai investissement de la part des utilisateurs du chauffage collectif.
Toutefois, les retours seront excellents car les charges de chauffage seront revues à la baisse, le confort d’utilisation meilleur et l’impact écologique de la chaufferie réduit. Ceci revient donc aussi à se demander quel sera l’impact de la nouvelle chaufferie sur les charges.

Vous avez donc le choix entre plusieurs types de combustibles comme :

  • Le fioul, bien que l’envie du gouvernement d’arrêter le chauffage au fioul soit prédominante ;
  • Le gaz est une bonne alternative à la fois sur le plan écologique que sur le plan des performances calorifiques. La chaufferie gaz naturel s’adapte pour le gaz en citerne ainsi que pour le gaz de ville ;
  • La biomasse consiste à se chauffer au bois. Idéale avec les chaudières à granulés qui s’auto-alimentent grâce à un système de vis sans fin qui amène les pellets d’un silo jusqu’à la chaudière. C’est un moyen de chauffage économique et écologique ;
  • Enfin, la pompe à chaleur aérothermique gaz est un moyen très performant de se chauffer en collectif. L’appareil puise l’énergie de l’air qui permet de réchauffer l’eau. Le module extérieur fonctionne au gaz naturel, plus économique que l’électricité.

chaudière gaz condensation
Rénovation d’une copropriété de 300 logements avec 2 chaudières neuves gaz condensation - Source Viessmann


Le choix d’un chauffage économe en énergie et vertueux pour l’environnement

Lors de votre choix de rénovation de chaufferie collective, vous pouvez opter pour un moyen économe en énergie mais aussi écologique (peu d’émissions de GES (gaz à effet de serre), de carbone, et de particules fines. Économiser de l’énergie afin de réduire les dépenses tout en préservant l’environnement devient une préoccupation majeure ainsi qu'une manière de valoriser son patrimoine immobilier à la fois sur le plan de la location (charges et loyers réduits) que de la plus-value en cas de vente.

La solution la moins contraignante en copropriété est la chaufferie au gaz, en utilisant une ou des chaudières à condensation. Les fonctionnements de ces modèles reposent sur la condensation des fumées de combustion du gaz nécessaire à la production d’eau chaude sanitaire et de chauffage. En condensant ces fumées, l’énergie récupérée est utilisée pour chauffer l’eau en complément. De ce fait, la consommation de combustible est bien moindre et permet donc une réduction de la facture de gaz.

Enfin, dans le souci de réduire toujours plus l’impact environnemental lié au chauffage, l’installation d’une pompe à chaleur en relève de la chaudière à condensation vous permettra de réduire considérablement la consommation de chauffage pouvant ainsi atteindre près de 50 % d’économies par an avec de plus une énergie électrique qui est en France globalement décarbonée.

Il est difficile de donner une tarification pour le projet de rénovation de chaufferie collective. Le prix est en effet fonction de la taille du bâtiment à équiper. Ainsi il pourra être possible d’installer plusieurs chaudières et / ou pompes à chaleur. Comptez tout de même au moins 20 000 € pose comprise pour un petit lotissement de 20 logements.

Il est possible de bénéficier des aides telles que la prime énergie pour les occupants à revenus modestes, du prêt à taux zéro, de la TVA réduite à 10%, et des primes relatives aux certificats d'économies d'énergie CEE. Pour une copropriété existante, c'est votre syndic qui sera le meilleur ambassadeur pour contacter les services de l'État notamment l’ADEME. Plus d'informations sur le site www.faire.fr


ECS collective solaire
Les solutions énergétiques avec le solaire, ici pour l’ECS collective dans une copropriété en Alsace


Construction, rénovation, un projet de chauffage ? Viessmann
Viessmann

En déposant votre projet, un installateur Proactif proche de chez vous, vous contactera. Véritable spécialiste de la marque Viessmann, il dispose des qualifications utiles et se forme régulièrement sur nos produits afin de vous conseiller au mieux.

Sélectionnez les énergies concernant votre projet

GazPompe à chaleurSolaire thermiqueBoisFioulAutres
Passer à l'étape 2

* : champs obligatoires

Lectures recommandées

Entretien et réparation de chaudière, pour le propriétaire ou le locataire
Rénovation énergétique des logements : les recettes simples et efficaces

Sources et liens utiles

www.toshibaclim.com www.viessmann.fr

Pour en savoir plus

Le dossier CHAUFFAGE BASSE CONSO EN RENOVATION

Mars 2020


A lire également