Recycler les isolants thermiques en rénovation

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Chroniques techniques > Recycler les isolants thermiques en rénovation

Mars 2022

Le recyclage est un acte essentiel pour la préservation de l’environnement et l’économie circulaire. Les isolants thermiques en rénovation n’échappent pas à la règle et le sujet de leur recyclage est au cœur des préoccupations collectives. Extrêmement prégnant en construction comme en rénovation, le recyclage doit entrer dans la réflexion des projets afin de valoriser au maximum chaque matériau tout au long de son cycle de vie. Nous vous proposons, ici, de nous pencher sur les possibilités pour recycler les isolants thermiques en rénovation.

déchêts recyclage Saint Gobain
Les déchets de laine de verre ont désormais une filière de recyclage chez Saint-Gobain

Saviez-vous que le bâtiment génère plus de 46 millions de tonnes de déchets par an, dont 90 % proviennent de chantiers de réhabilitation et de démolition. Actuellement, seuls 40 à 50 % sont valorisés via le recyclage ou la production d’énergie. Il est donc temps de passer d'une économie linéaire où l’on produit pour jeter dans l'Environnement, à une économie circulaire ou le déchet est considéré comme une ressource !

Le recyclage des isolants minéraux

Lorsqu’il est question d’isolants minéraux, il est possible de mentionner, notamment, les isolants à base de laine minérale, comme la laine de verre ou de roche.

La laine de verre
Après une première vie, la laine de verre, si elle est déposée avec précaution, en évitant de la souiller, peut tout à fait être recyclée. Bien entendu, les chutes non utilisées peuvent également être intégrées dans cette démarche de recyclage. Dès lors, après un traitement adapté, la laine de verre pourra de nouveau être utilisée pour assurer une isolation efficace dans le bâtiment.

Les techniques de retraitement de la laine de verre
Pour ce traitement, il faudra “simplement” faire fondre les morceaux collectés dans des fours dédiés à cet usage. Le résultat obtenu est un calcin, à savoir un matériau qui entre dans la composition de la laine de verre. Il s’agit, ici, d’un recyclage en boucle fermée, cela signifie que la laine de verre sera réutilisée, à l’infini, dans le même emploi.

La laine de roche
Comme pour la laine de verre, la laine de roche, si elle est déposée avec précaution, peut être recyclée pour recréer des panneaux d’isolation. Il est encore une fois question d’un cercle fermé.

Les techniques de retraitement de la laine de roche
Les déchets de laine de roche une fois récoltés et parfaitement triés pour ne conserver que les éléments non souillés sont compressés afin de produire des briquettes. Ces briquettes peuvent ensuite être utilisées en tant que matière première dans la fabrication de plaques de laine de roche à destination des chantiers d’isolation du bâtiment.

isolant laine verre
Recyclage des isolants laine de verre en rénovation

Demandez votre étude thermique personnalisée et gratuite
Le confort est une affaire de spécialiste ! Faites-vous conseiller par un professionnel du chauffage.
VIESSMANN
voir plus >>>

Le recyclage des isolants synthétiques

Côté isolant synthétique, le polystyrène expansé jouit d’une capacité intéressante de recyclage.

Le polystyrène expansé
C’est par exemple le cas des isolants polystyrènes issus de l’isolation thermique par l’extérieur. En effet, le polystyrène expansé utilisé sous ITE peut être recyclé.

Ainsi, les parties propres récupérées, à savoir les chutes, peuvent être transformées en objets (cintres, chaises, pots de fleurs, etc.). Mais elles peuvent également être à nouveau utilisées pour refaire des plaques de polystyrène expansé pour l’isolation, des billes pour mettre dans du béton allégé, des joints, des drains et même pour réaliser le rembourrage de fauteuils et de sièges…

Pour être considérées comme étant propres et saines, les chutes collectées doivent être totalement dénuées de traces de matériaux autres que le polystyrène expansé (ciment, enduit, mortier, crépi, pigments, copeaux de bardage, chaux…). Par ailleurs, pour pouvoir être valorisées intégralement, ces chutes ne devront pas porter d’odeur ni de souillure.

Les techniques de retraitement du polystyrène expansé
Il existe différentes techniques pour permettre le recyclage des déchets collectés.

  • Le broyage : les chutes sont broyées et réutilisées sous la même forme qu’initialement
  • La chauffe à haute température : les chutes sont fondues et transformées en pains pouvant permettre de créer ensuite des objets variés

Le recyclage des isolants biosourcés

Enfin, le recyclage des isolants biosourcés offre également de très belles possibilités. C’est notamment le cas de la ouate de cellulose, du béton de chanvre et de la fibre de bois.

La ouate de cellulose
Très résistante dans le temps, la ouate de cellulose est fabriquée à partir de journaux recyclés. Ces derniers sont broyés avant d’être travaillés, avec une adjonction de sels, en isolant imputrescible et ignifuge.
Après près de 20 ans dans un bâtiment, s’il a été correctement mis en œuvre, ce matériau pourrait être réutilisé sans aucune transformation à condition de le déposer sans l’abîmer.

Le béton de chanvre
Dans le cas d’un béton de chanvre, il est question d’un mélange fait de chaux, de chènevotte et d’eau. En fin de vie, ce type de béton peut être déposé pour être recyclé. Pour ce faire, les déchets sont concassés de manière à obtenir un granulat de la taille de la chènevotte.
Ce granulat de seconde génération peut ensuite être réincorporé à hauteur de 20 à 50 % dans un béton de chanvre. Avec cette proportion, les attentes en termes d’isolation du bâtiment sont respectées.

La fibre de bois
Autre matériau au parcours déjà parfaitement engagé en termes de recyclage, le bois dispose d’une filière très organisée. Ainsi, la fibre de bois utilisée comme isolant dans le bâtiment peut être réutilisée après avoir été, ou non, retravaillée.
Ainsi, elle peut être recyclée énergétiquement en étant utilisée comme combustible dans des chaufferies collectives ou comme matière première pour la fabrication de panneaux à particules ou de palettes.

La réglementation environnementale RE2020 et l’isolation thermique

Enfin, il n’était pas envisageable d’évoquer les isolants biosourcés sans parler de la RE2020. En effet, cette nouvelle réglementation thermique, même si elle s’applique à la construction neuve, prône le recours à des matériaux capables de stocker du carbone et issus de matières renouvelables. Ainsi, cette réglementation met clairement en exergue l’intérêt des matériaux biosourcés pour la construction de logements individuels et de bâtiments collectifs et professionnels.

Couplée à la loi ELAN, le RE2020 pousse à une analyse du cycle de vie des matériaux. Ce cycle étant étudié à la loupe, les qualités environnementales de ces derniers sont donc à prendre très au sérieux, en neuf comme en rénovation. Et, dans ce domaine, les matériaux biosourcés occupent une excellente place.

En conclusion, le retraitement des déchets d’isolation est finalement vertueux sur plusieurs points :

  • Amélioration de la gestion des flux de déchets issus du bâtiment ;
  • Réutilisation plus responsable des matériaux ;
  • Moindre poids carbone de sa construction ou de sa rénovation ;
  • Meilleure préservation de l’environnement.

isover isolant recyclage
Le recyclage des isolants est désormais industrialisé – source Isover -

Construction, rénovation : un projet de chauffage ? Viessmann
Viessmann

En déposant votre projet, un installateur qualifié proche de chez vous, vous contactera. Véritable spécialiste du chauffage, il dispose des compétences nécessaires pour vous conseiller au mieux.

Sélectionnez les énergies concernant votre projet

Pompe à chaleurGazBoisSolaireFioulJe ne sais pas
Passer à l'étape 2

Quand le projet doit-il démarrer ?*

Maintenant
Dans 3 moisDans 6 moisPlus tard
* : champs obligatoires

Lectures recommandées

Isolants thermiques minces en rénovation pour un gain de place

Pour en savoir plus

Chauffage basse conso en rénovation

Véronique Bertrand,expert en optimisation énergétique
Véronique Bertrand

Véronique Bertrand a exercé pendant de nombreuses années son métier d'ingénieur spécialisé en installations thermiques à travers le monde. Depuis son retour en France elle met à disposition sa grande expérience en apportant un regard pragmatique et des solutions simples à des problèmes complexes d'optimisation énergétique.


A lire également