Rénovation énergétique des logements : les recettes simples et efficaces

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Chronique technique > Rénovation énergétique des logements : les recettes simples et efficaces
Télécharger la chronique Pour rénover sur le plan énergétique les logements, les bons choix sont connus. Isolation thermique, chaudière, … Voici les recettes simples et efficaces en logements collectifs et en copropriété.

Rénovation énergétique étape par étape

Travaux de rénovation énergétique dans les communs


Travaux de rénovation énergétique dans les communs

1 Isolation de la toiture
2Isolation thermique par l’extérieur
3 Isolation du plancher entre le rez de- chaussée et les caves
4 Amélioration ou remplacement du système de ventilation
5 Amélioration ou remplacement du système de chauffage
6 Amélioration ou remplacement du système de production d’eau chaude sanitaire
7 Installation d’énergies renouvelables (panneaux solaires thermiques, panneaux photovoltaïques)
8 Optimisation de diverses installations électriques (éclairage, ascenseur…)




Normalement et c’est la loi, pour une copropriété – supposée être supérieure à 1000 m², c’est la réglementation thermique en rénovation dite « globale » qui s’applique selon les critères suivants :
- la Surface Hors Œuvre Nette (SHON) rénovée est supérieure à 1000 m² ;
- la date d'achèvement du bâtiment est postérieure au 1er janvier 1948 ;
- le coût des travaux de rénovation « thermique » décidés par le maître d'ouvrage est supérieur à 25% de la valeur hors foncier du bâtiment, ce qui correspond à 382,5 € HT /m² pour les logements (au 1er janvier 2017) ;

→ Voyez l’arrêté du 13 juin 2008 relatif à la performance énergétique des bâtiments existants de surface supérieure à 1 000 mètres carrés : Arrêté du 13 juin 2008

Cette loi demande alors de faire une étude de faisabilité technique et économique par un consultant extérieur le plus souvent un bureau d’études thermique.
Cependant, la copropriété peut vouloir avancer étape par étape (changer la chaudière, ensuite changer l’isolation, …) et dans ce cas, les tableaux guides ci-dessous peuvent être utiles comme références.

 Travaux de rénovation énergétique dans les parties privatives
Travaux de rénovation énergétique dans les parties privatives

1 Remplacement des fenêtres* (associé à une bonne ventilation)
2 Isolation thermique par l’intérieur
3a En cas de chauffage électrique, remplacement des convecteurs par des émetteurs très performants
3b Remplacement d’une chaudière par une chaudière performante
4 Installation d’une régulation du chauffage* (thermostats programmables, robinets thermostatiques)
5 Installation d’équipements pour diminuer les consommations d’eau froide et chaude (économiseurs d’eau sur les robinets et les douches…)
* Travaux d'intérêt collectif dans les parties privatives


Le but est de donner au lecteur des conseils et des valeurs cibles pour caractériser les matériaux isolants et les équipements à haute efficacité énergétique :
- A la fois réglementaires et dans le respect des textes en vigueur, notamment l’arrêté du 22 mars 2017 modifiant l'arrêté du 3 mai 2007 relatif aux caractéristiques thermiques et à la performance énergétique des bâtiments existants,
- A la fois prospectives, c'est-à-dire allant au-delà du minimum réglementaire pour générer encore plus de confort, d’économies et de valeur ajoutée au bien immobilier,
- A la fois économiques en coût à l’achat, à la mise en œuvre et pour les retours en termes d’économies d’énergie,
- Avec une démarche simple facile à comprendre.

Guide rénover en Copropriété


Lecture recommandée :
Téléchargez le Guide rénover en Copropriété – Ademe




Choisissez l'énergie du confort.
Le gaz propane est l'énergie à tout faire par excellence: chauffage, eau chaude sanitaire, cuisson avec hautes performances énergétiques et environnementales

voir plus >>>

Tableau guide pour l’isolation thermique des parois

Tableau Guide des isolations pour les parois recommandées

PAROIS

RÉSISTANCE  thermique R  m² .K /W

Murs en contact avec l'extérieur et rampants de toitures de pente supérieure à 60°

3.2

Murs en contact avec un volume non chauffé

2.5

Toitures terrasses

4.5

Planchers de combles perdus

5.2

Rampants de toiture de pente inférieure 60°

5.2

Planchers bas donnant sur local non chauffé ou extérieur

3

Rappel de ce qu’est la résistance thermique R d’une paroi
La résistance thermique d’une paroi traduit sa capacité à empêcher le passage du froid ou de la chaleur, pour une épaisseur donnée. Plus “R” est grande, plus le matériau ou la paroi est isolant. Sa valeur est donnée en m² .K /W.


Tableau Guide des isolations des parois vitrées

TYPE DE PAROI VITRÉE

PERFORMANCE THERMIQUE En W/ (m². K)

Fenêtres de surface supérieure à 0, 5 m², portes-fenêtres,  double fenêtres, façade rideaux

Uw ≤ 1.9

Porte d'entrée de maison individuelle donnant sur l'extérieur

Ud ≤ 2

Verrière

Ucw ≤ 2.5

Véranda

Uvéranda ≤ 2.5

Rappel de ce qu’est le coefficient Uw d’une fenêtre
Le coefficient Uw définit la performance de l’isolation thermique d’une fenêtre. Il s’exprime en W/(m².K), et évolue en fonction de la performance thermique du cadre, caractérisée par le coefficient UF et de la performance thermique du vitrage, caractérisée par le coefficient UG (double ou triple vitrage). Le coefficient Uw est l’inverse de la résistance thermique. Ainsi, plus le coefficient Uw est faible, meilleure sera l’isolation thermique de la paroi vitrée.

Tableau guide pour les équipements de chauffage

Réfection de chaufferie gaz
Réfection de chaufferie gaz réalisée en copropriété

Tableau Guide des Chaudières gaz (ou fioul)

CHAUDIERES GAZ OU FIOUL

RENDEMENT MINI En %

Rendement minimal PCI à pleine charge, en pourcentage, pour une température moyenne de l'eau dans la chaudière de 70° C.

91

Rendement minimal PCI à 30 % de charge, pour une température moyenne de l'eau dans la chaudière de 40° C.

91


Tableau Guide des Pompes à Chaleur



TYPE DE POMPES A CHALEUR



COEFFICIENT DE PERFORMANCE (COP) mini en mode chauffage

TEMPÉRATURE DE SOURCE

Extérieure

Intérieure

PAC Air extérieur-Eau

2,7

7° C

45° C

PAC Eau-Eau sur nappe phréatique

3,2

10° C

PAC Eau-Eau avec capteurs enterrés

2,7

0/-3° C

PAC Sol-Eau

2,7

-5° C

PAC Air extérieur-Air




3,2

7° C

20° C

PAC Eau-Air (sur boucle)

15° C

PAC Sol-Air

-5° C


Tableau guide pour la ventilation des locaux

TYPE DE VMC

RECOMMANDATIONS

VMC simple flux autoréglable

Ventilation la plus simple et la moins onéreuse. Un débit d’air continu et constant ventile l’habitat.

VMC simple flux hygroréglables

Le débit varie en fonction de l’humidité intérieure et donc de l’occupation. Plus performante que la VMC simple flux

VMC double flux

Plus performante sur le plan énergétique et acoustique. Elle utilise 2 réseaux aérauliques et 2 ventilateurs pour l’air neuf et pour l’air vicié


Exemple de rénovation énergétique d’une copropriété

La copropriété Du Guesclin (Paris XVe) a engagé un ambitieux programme de rénovation en 2013, avec l’aide de l’Agence parisienne du climat (APC). À la clé des consommations énergétiques divisées par trois.

Une copropriété typique des années 70 construite en 1967, raccordée au réseau de chaleur urbain et comptant 105 logements et 50 % de propriétaires occupants. L' immeuble n'est pas isolé et est très dégradé (humidité, déperditions de chaleur…) d'où un inconfort important chez les habitants et de lourdes charges de chauffage ainsi qu'une perte de la valeur patrimoniale de l’immeuble.

La rénovation a nécessairement été ambitieuse : la copropriété s'est lancée dans un projet global de rénovation énergétique, tout en conservant l’esprit architectural des façades en béton/briques, recouvertes de mosaïques en pâte de verre.

COÛT GLOBAL : 2 110 964 € dont 93 % pour les travaux (façades et fenêtres notamment) et 7 % pour les honoraires
PLAN DE FINANCEMENT :
- 700 000 € fonds de travaux
- 643 810 € fonds propres
- 260 000 € AMI Copropriété Durable (ADEME/Région Île-de-France)
- 287 400 € CITE
- 187 000 € Programme « Habiter Mieux »
- 32 750 € Certificats d’Économies d’Énergie (CEE)

LES CLÉS DU SUCCÈS
- Un fort accompagnement avant et pendant les travaux, par un conseiller de l’Agence Parisienne du Climat (APC).
- Un conseil syndical mobilisé et proche des habitants.
- Des aides financières conséquentes grâce aux conseils de l’APC.
- Le choix de professionnels qualifiés, partenaires de CoachCopro®.

QUELS TRAVAUX POUR QUELS RÉSULTATS ?
1 Isolation des façades par l’extérieur
2 Étanchéification et isolation des toitures-terrasses
3 Isolation des terrasses accessibles, balcons privatifs, planchers des halls, de l'entrée de parking
4 Remplacement de toutes les fenêtres (dormants compris) avec double-vitrage
5 Équilibrage du réseau de chauffage et du réseau d’eau chaude sanitaire
6 Rénovation de la ventilation

AVANT
Étiquette énergétique E
Consommation moyenne 299 kWh/m².an
65 000 €/an
(619 €/lot)
Émissions de CO2
223 t/an

APRES
Étiquette énergétique C
Consommation moyenne 101 kWh/m².an
30 000 €/an
(285 €/lot)
Émissions de CO2
74 t/an

PAROLES D'HABITANTS
« Il fait bon dans les appartements alors que nous étions habitués aux courants d’air et au froid ».
« Avec les travaux, nous allons rendre notre immeuble bien plus attractif, autant du point de vue esthétique que thermique ».

Guide rénover en Copropriété



Téléchargez le Guide rénover en Copropriété – Ademe




Lectures recommandées

Rénovation thermique et énergies renouvelables
Le chauffage au bois en rénovation d’immeuble

Sources et liens utiles

www.butagaz.fr www.chauffage.hitachi.fr www.saunierduval.fr

Pour en savoir plus

Le dossier CHAUFFAGE BASSE CONSO EN RENOVATION

Construction, rénovation, un projet de chauffage ?

En déposant votre projet, un installateur Proactif proche de chez vous, vous contactera. Véritable spécialiste de la marque Viessmann, il dispose des qualifications utiles et se forme régulièrement sur nos produits afin de vous conseiller au mieux.

Sélectionnez les énergies concernant votre projet

FioulGazPompe à chaleurBoisSolaire thermiqueAutres
Passer à l'étape 2

* : champs obligatoires

A lire également