Entretien et réparation de chaudière, pour le propriétaire ou le locataire

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Chronique technique > Entretien et réparation de chaudière, pour le propriétaire ou le locataire

Lorsque votre chaudière commence à montrer des signes de faiblesse ou des dérangements dans son fonctionnement, une intervention d’entretien, de réparation, voire de remplacement de la chaudière, peut-être nécessaire. L’intervention d’un professionnel est-elle à la charge du propriétaire ou du locataire ?


Entretien Chaudière
Prévoir l’entretien de sa chaudière, c’est obligatoire dans tous les cas

Ce que le locataire doit prendre en charge

 

Tout dysfonctionnement entraîne généralement des surconsommations de chauffage. Celles-ci auront un impact direct sur les charges de chauffage que vous payez pour la location de votre maison ou si elles sont individualisées au sein de la copropriété dans le cas d’un appartement loué. De plus, les radiateurs chaufferont moins bien, ce qui entraînera un inconfort au quotidien pendant la période hivernale.

 

N’oubliez pas que la chaudière permet également de chauffer l’eau qui arrive dans votre douche ou dans l’évier de votre cuisine. L’inconfort se fait alors ressentir tout au long de l’année. Le non entretien d’une chaudière peut également entraîner des d’intoxication au monoxyde de carbone.

 

Pour éviter d’en arriver à ce genre de situation, un entretien annuel est obligatoire. Seuls les logements équipés d’appareils électriques sont exclus de cette exigence et seul un chauffagiste certifié pourra vous remettre l’attestation d’entretien dont vous avez besoin pour prouver la conformité aux procédures.

 

En termes de prises en charge, l’entretien annuel de la chaudière doit être réalisé par le locataire. Le propriétaire des lieux le lui précise généralement au moment de l’état des lieux ou de la signature du bail. Dans certains cas, le bail peut toutefois mentionner que cette obligation est propre au propriétaire ou que les frais d’entretien sont inclus dans les charges que paie déjà le locataire.

 

Le locataire a ainsi à sa charge les frais d’entretien de la chaudière individuelle ainsi que les réparations minimes nécessaires comme le décrassage de la chaudière par exemple, ou une opération de purge. C’est le professionnel qui, lors de son intervention pourra déterminer si de gros travaux sont à faire ou non.

 

Selon les régions, le prix d’entretien d’une chaudière individuelle est compris entre 80 et 150 €. Dans les 15 jours suivants, le professionnel certifié fera parvenir au locataire l’attestation d’entretien dont il pourra avoir besoin. Dans le cas où il ne peut pas présenter ce document si le propriétaire le lui demande à la sortie du logement, la somme correspondante pourra être retenue par le propriétaire lors du remboursement du dépôt de garantie.

 

En cas de panne, c’est l’avis du professionnel qui pourra déterminer si des réparations minimes ou plus importantes sont nécessaires.

 

Ce que le propriétaire doit prendre en charge

 

S’il s’agit de réparations plus importantes, ce sera alors au propriétaire du logement de prendre les frais à sa charge. Ce sera également le cas si la chaudière doit être remplacée.

 

En effet, la réglementation en vigueur impose au propriétaire de fournir à son locataire un logement caractérisé de décent et de confortable. Parmi les critères cités, la possibilité de se chauffer de manière correcte est précisée dans la réglementation.

 

Attention toutefois, dans certains cas de figure, les travaux importants, voire le remplacement de la chaudière, peuvent se faire aux frais du locataire et non pas du copropriétaire. Cela pourra notamment être le cas, si le locataire ne s’est pas chargé de l’entretien annuel de la chaudière.

 

Pour ne pas à avoir à prendre en charge ce genre de panne, le locataire doit veiller à se conformer à ses obligations. Cependant, si la vétusté de l’appareil est la cause de la panne, ce sera au propriétaire de payer le professionnel, même dans le cas où le locataire n’a pas effectué l'entretien annuel. C’est le professionnel intervenant sur la chaudière qui sera en mesure de déterminer les raisons de la panne.

 

Dans tous les cas, en cas de panne de la chaudière, le locataire doit contacter le propriétaire pour l’informer du problème et de la venue du professionnel.


Entretien Chaudière
Panne de chaudière: c’est au locataire de prévenir immédiatement le propriétaire

Trouver un installateur Proactif
Conseil, vente, installation et service, trouvez un installateur près de chez vous !

voir plus >>>

 

Au moment de signer un bail de location

 

Si vous êtes sur le point de louer un nouveau logement, il est important de demander le certificat de bon entretien de la chaudière au propriétaire si celui-ci ne le met pas à votre disposition. Il est important que vous le consultiez avant la signature du bail pour vous mettre d’accord avec le propriétaire si l'entretien n’est pas à jour.

 

Le propriétaire ne sera pas forcément en possession du document, mais il lui suffit d’en faire la demande au précédent locataire. Cela vous protégera notamment si votre chaudière tombe en panne rapidement après votre arrivée. En effet, il sera ainsi possible de déterminer si un défaut d’entretien sur plusieurs années en est la cause ou non.

 

Ce sera alors au propriétaire de prendre en charge les frais de remise en état de la chaudière.

 

Le saviez-vous? La durée de vie d’une chaudière

 

Le saviez-vous ? La durée de vie estimée pour une chaudière gaz neuve est comprise entre 10 et 20 ans. Les anciennes chaudières avaient la capacité de tenis jusqu’à 25 ans selon les modèles. C’est son bon entretien tout au long de sa vie qui permet de prolonger son utilisation jusqu’à 20 ans. Sans entretien régulier, une chaudière gaz n’est généralement pérenne que sur une durée de 10 à 12 ans.

 

Ce n’est bien entendu pas le seul facteur à prendre en compte. Ainsi, surchauffer son logement et solliciter davantage l’équipement contribue à raccourcir sa vie. Alors, de bons gestes, permettent de repousser les frais d’investissement dans une nouvelle chaudière à plus tard.

 

Bien entendu, la marque de la chaudière et sa qualité sont également des critères à prendre en compte dans la durée de vie d’une chaudière. Sachez également que les modèles de chaudières bas de gamme disposent d’un inconvénient majeur en termes de pièces de rechange qui, souvent, n’existent pas. Le processus de remplacement de la chaudière peut donc s’en voir accéléré.

 

Si vous êtes propriétaire du logement, veillez à installer une chaudière adaptée à la taille de celui-ci. Une trop petite chaudière fonctionnera à plein régime et s’abîmera plus vite. Mais, une trop grande chaudière ne conviendra pas non plus puisqu’elle sera soumise à un système marche/arrêt trop fréquent.



Construction, rénovation, un projet de chauffage ?

En déposant votre projet, un installateur Proactif proche de chez vous, vous contactera. Véritable spécialiste de la marque Viessmann, il dispose des qualifications utiles et se forme régulièrement sur nos produits afin de vous conseiller au mieux.

Sélectionnez les énergies concernant votre projet

FioulGazPompe à chaleurBoisSolaire thermiqueAutres
Passer à l'étape 2

* : champs obligatoires

A lire également