La chaudière gaz hybride

Afin de répondre aux réglementations environnementales notamment la prochaine RE2020 obligatoire en 2021, mais aussi aux attentes des consommateurs, les technologies de chaudière et pompe à chaleur se développent et parmi elles, la chaudière gaz hybride. Associant deux énergies gaz et électricité, cette chaudière propose un rendement encore meilleur et des économies davantage maitrisées.

Viessmann chaudière hybride
La biénergie avec la chaudière gaz hybride – source Viessmann

Le concept de la chaudière gaz hybride

La chaudière gaz hybride embarque deux technologies afin de satisfaire les besoins en termes de confort tout au long de l’année au sein du logement, tout en permettant de limiter au mieux la dépense énergétique.

Ainsi, cette dernière se décline comme une chaudière à condensation au gaz habituelle, mais est, en sus, reliée à un système de pompe à chaleur (PAC). C’est cette association qui permet de recourir à l’un ou l’autre des principes afin de chauffer le logement et, éventuellement, produire l’eau chaude sanitaire.
Dès lors, ce sont l’énergie au gaz et l’énergie électrique qui peuvent être sollicitées dans un objectif d’optimisation du rendement des équipements.

Dans la pratique, les installations fonctionnent de manière autonomes. Cela signifie que chaque technologie prend le relais de l’autre selon des conditions particulières que nous verrons dans la suite de ce sujet.

Ce concept embarque un grand nombre d’avantages malgré quelques inconvénients que voici.

Les avantages :

  • Répond à la RT2012, réglementation thermique actuelle et est compatible avec la prochaine réglementation environnementale RE2020
  • Système compact intégrant 2 technologies (gaz et électricité) et utilisant des énergies renouvelables (air)
  • Permet des économies d’énergie supérieures à celle de la chaudière au gaz :
    • 10 % par rapport à la version à condensation
    • 40 % par rapport à la version standard
  • Consommation d'énergie primaire optimisée via le pilotage intelligent
  • Installation assez simple ne demandant pas de liaison frigorifique et se greffant sur le système de chauffage central
  • Equipement ouvrant droit à des aides, en rénovation

Les inconvénients :

  • La maintenance et le remplacement des pièces est un peu plus complexe du fait de la compacité des équipements
  • Requiert plus de prestations en termes d’entretien en raison des deux générateurs présents
  • L’investissement de départ reste encore élevé

Le fonctionnement de la chaudière hybride (ou pompe à chaleur hybride)

chaudière PAC hybride Daikin
Chaudière hybride ou pompe à chaleur hybride, c’est identique ! – source Daikin

Ainsi, ce sont deux générateurs de chaleur qui fonctionnent simultanément ou en relais l’un de l’autre, de manière à répondre à la demande de chauffe, tout en favorisant le support le plus économique.

Comme précisé juste avant, pour fonctionner, la chaudière gaz hybride s’appuie sur une chaudière à condensation au gaz et une pompe à chaleur air-eau. A cette installation s’ajoute un système de pilotage intelligent. C’est ce dernier qui sélectionne l’équipement le plus performant pour alimenter le logement en chaleur.

En termes de pilotage, il existe d’ailleurs trois possibilités, qui s’appuient notamment sur le niveau de la température extérieure. En effet, en deçà d’une certaine température (jusqu’à -25 degrés pour les plus performantes) la PAC ne peut plus offrir le rendement attendu et laisse le relais à la chaudière. Cette même chaudière est également adaptée pour les besoins de chauffe plus élevés (notamment pour l’eau chaude sanitaire ou pour une relance de chauffage un peu brutale). Enfin, les deux technologies peuvent fonctionner de manière simultanée lorsqu’il est nécessaire de répondre à des besoins multiples (chauffage et ECS).

Les prix de la chaudière hybride

Pour ce qui est du prix, il est désormais possible de disposer d’une chaudière gaz hybride à partir de 4 500 € hors taxes, en fourniture. En rapport d’une chaudière à condensation classique, ce tarif n’est alors pas exagéré.

A ce prix, il faudra bien entendu ajouter celui de la pose par un professionnel. Au final, en fourniture et pose, il faudra généralement prévoir un budget autour de 15 000 € hors taxes.

Lors de son utilisation, votre installation aura donc besoin de gaz et d’électricité pour fonctionner. Voici une idée des tarifs pratiqués selon les sources d’énergie utilisées pour le fonctionnement de vos équipements :

Energies

Prix du kWh en août 2020

L'électricité

17.58 €

Le gaz propane

15.32 € (PCI : pouvoir calorifique inférieur)

Le gaz propane

13.92 € (PCS : pouvoir calorifique supérieur)

Le gaz naturel

6.20 €

Pour exemple, avec un logement de 100 m² implanté dans le département de la Drôme qui bénéficie d’un climat généralement clément, voici la consommation à laquelle vous pourriez vous attendre :

Consommation

Chaudière hybride

Chaudière à gaz

Chaudière électrique

Electricité (en kWh/an)

1 108

522

5 560

Gaz

2 283

4 929

0

Consommation conventionnelle d'énergie primaire (CEP)

43,90

51,90

130

Pour l’entretien, il faudra également anticiper une dépense annuelle autour de 200 à 300 € selon le contrat retenu. En effet, certains englobent des déplacements de votre professionnel pour une intervention en cas de panne sur l’installation.

Choisissez l'énergie du confort
Le gaz propane est l'énergie à tout faire par excellence: chauffage, eau chaude sanitaire, cuisson avec hautes performances énergétiques et environnementales
BUTAGAZ
voir plus >>>

Les aides possibles pour la chaudière hybride

PAC chaudière hyrbide Daikin
Unité extérieure de la PAC intégrée dans la chaudière hybride – source Daikin

S’il faut anticiper une certaine dépense pour la mise en œuvre de la chaudière gaz hybride, il est également possible de prendre en considération les aides proposées.
Ces aides seront accessibles uniquement dans le cadre d’une rénovation sur un logement dont la construction aura été achevée depuis au moins deux années.

Dès lors, il est possible de faire une demande sur MaPrimeRénov’ qui permet de financer une part plus ou moins importante du projet. L’aide est déterminée selon des paliers de revenu sur base de 4 niveaux, depuis les foyers aux revenus les plus modestes à ceux les plus élevés. Ainsi, il est possible de recevoir une aide allant jusqu’à 3 000 €.

Cette aide peut être combinée avec les aides de type CEE (Certificat d’Economie d’Energie) qui, elles, peuvent intervenir à hauteur de 2 500 à 4 000 € selon les projets et les revenus du foyer.

En outre, l’installation étant réalisée par un professionnel, et s’agissant de travaux visant à l’amélioration énergétique du logement, la TVA appliquée en fourniture comme en pose se veut réduite. Elle est alors à seulement 5.5 % au lieu des 10, voire des 20 % habituels.

Il peut aussi y avoir des aides locales. Ces dernières sont généralement proposées par les collectivités telles que la commune, le département, voire la région.

Votre professionnel installateur pourra le plus souvent vous apporter un grand nombre d'informations sur ce sujet afin de vous aider à planifier votre projet à moindre coût.

Construction, rénovation, un projet de chauffage ? Viessmann
Viessmann

En déposant votre projet, un installateur Proactif proche de chez vous, vous contactera. Véritable spécialiste de la marque Viessmann, il dispose des qualifications utiles et se forme régulièrement sur nos produits afin de vous conseiller au mieux.

Sélectionnez les énergies concernant votre projet

GazPompe à chaleurSolaire thermiqueBoisFioulAutres
Passer à l'étape 2

* : champs obligatoires

Lectures recommandées

Installation d’une chaudière à condensation

Pour en savoir plus

Chauffage gaz à condensation


A lire également