Chauffage par pompe à chaleur

Mini lexique pompe à chaleur

Aérothermie : l'air qui nous entoure représente une masse thermique et un potentiel énergétique élevé car il est possible de puiser les calories de cet air et grâce à une pompe à chaleur Air/Air ou Air/Eau de chauffer avec un rendement important une pièce, une construction.... Si l'on chauffe avec une PAC (pompe à chaleur) Air/air, on puisera les calories de l'air extérieur et on les amplifiera pour chauffer l'air intérieur d'une ou plusieurs pièces. Si l'on puise les calories de l'air extérieur et que l'on amplifie cette chaleur pour la transmettre à un circuit d'eau chaude de chauffage, alors on parlera de PAC Air/Eau. Dans tous les cas, il s'agit d'aérothermie.

Géothermie
: la géothermie est un mode de chauffage utilisant l'énergie de la terre et du sous-sol. Si l'énergie est captée dans le sol via des capteurs horizontaux ou verticaux, le vocable employé est géothermie. Si l'énergie est captée dans l'eau chaude ou froide présente dans les nappes du sous-sol, on parle également d'aquathermie. Si l'énergie de la nature n'est plus l'eau mais l'air, le vocable géothermie est remplacé par aérothermie. Quand les sources du sous-sol sont chaudes, alors un simple échangeur est intercalé pour le chauffage géothermal. Dans les autres cas, la géothermie utilise des sources plus fraîches ou la chaleur relative de la terre : des pompes à chaleur utilisent cette chaleur et l'amplifient. On parle de pompes à chaleur géothermales.

Cycle frigorifique : le cycle frigorifique fait passer un fluide frigorigène par plusieurs états gazeux/liquide en fonction des changements de pressions dus au compresseur et au détendeur. Ces changements de pressions donnent lieu à des changements de températures que l'on retrouve dans le condenseur (évacuation de la chaleur) et dans l'évaporateur (fourniture de l'énergie frigorifique). Ce cycle simple "compression/condensation/détente/évaporation" est appelé cycle frigorifique. Il est présent dans toute machine frigorifique telles les pompes à chaleur.

COP : le COP ou coefficient de performance d'une pompe à chaleur est le rapport entre la puissance thermique et sa consommation électrique.

Capteurs enterrés : tubes en polyéthylène ou en cuivre gainé de polyéthylène enfouis dans le sol et dans lesquels circule un fluide prélevant l'énergie du sol. Ils peuvent être horizontaux ou verticaux. Dans ce dernier cas, on les appelle sondes géothermiques et ils contiennent un mélange d'eau et d'antigel.

Gradient géothermal : plus nous nous rapprochons du centre de la terre, plus la chaleur est importante pour atteindre au centre plus de 4000°C. L'augmentation de la température en fonction de la profondeur est appelée "gradient géothermal". Il est en moyenne de 4°C par 100 mètres de profondeur, en France. La notion de gradient géothermal dépend du lieu géographique. Il sert de base de calcul pour une installation de géothermie avec capteurs verticaux.

Emetteur de chaleur : appareil situé dans les pièces de la maison et qui transmet la chaleur du système de chauffage, radiateur, plancher chauffant, ventilo-convecteur, …, sont des émetteurs de chaleur.

ECS : ECS est l'abréviation du terme eau chaude sanitaire.

Fluide frigorigène : fluide, confiné dans la pompe à chaleur, qui assure lors de ses changements de phase (gaz, liquide) les transferts de chaleur.


A lire également