/// Ventiler sa maison

Téléchargez
le dossier
Chiffrez
vos travaux
Confort et qualité d'air

Puits canadien, VMC double-flux exclusive

VMC double flux DUOLIX MAX et puits canadien

Economies et grand confort été comme hiver

Bouches de soufflage chauffantes ECO

Chauffage par ventilation des maisons passives

Ventilation et habitat BBC

Ventiler sa maison est une nécessité. Le renouvellement d'air neuf est indispensable à la salubrité des bâtiments et à notre propre hygiène (qualité d'air intérieur). Mais c’est une source importante de déperditions thermiques et de frais de chauffage.


Concept de VMC double-flux. Le caisson VMC combine l’air neuf et l’air extrait en y récupérant les calories

Une fois la maison bien isolée thermiquement, restent les déperditions dites par renouvellement d'air qui constituent une part de 20 à 30%, voire aussi importante que l'isolation thermique. La ventilation des locaux doit être en permanence maintenue dans l'habitat.  C’est la réglementation sur l’aération des logements - Arrêté du 24 mars 1982 - qui le stipule. De plus, l’habitat moderne basse consommation est aujourd'hui de plus en plus isolés thermiquement et possède une perméabilité renforcée notamment dans le neuf (réglementation thermique RT 2012 oblige !). Ce qui le rend quelque peu « étanche ». Sans air, sans ventilation, c’est votre santé qui en pâtirait.

Que cela soit dans le neuf, plus contraignant sur le plan de l'efficacité énergétique, ou dans l'existant en rénovation où le gisement d'économies d'énergie est plus grand, la ventilation doit répondre à des objectif de qualité d'air et en même temps de performances énergétiques.

La « ventilation mécanique » ou VMC permet une ventilation continue comme l'exige la réglementation. Ainsi la VMC avec de justes débits et des ventilateurs basse consommation répond de plus au double objectif de confort d’hygiène et d'économies d'énergie.

Lorsque l'air extérieur est très froid, introduire de l'air froid par une VMC simple flux (VMC = ventilation mécanique Contrôlée) pour le rejeter quelques secondes après est un gaspillage énergétique que nos maisons actuelles et futures ne peuvent plus se permettre, surtout si nous voulons atteindre un habitat basse consommation préservant et diminuant le plus possible ses besoins en énergie.

Pour cela, la VMC double flux avec récupération d'énergie constitue un des systèmes de référence pour une maison basse consommation. De plus, si l'air capté par la VMC est déjà préchauffé par les calories du sol, comme avec un puits canadien, alors le système de ventilation est optimisé pour une dépense énergétique minimum.

La VMC associée à un puits canadien est une solution particulièrement adaptée en régions froides, en l'occurrence au centre et nord de la France. L'air neuf étant en moyenne à des températures basses, négatives, la récupération d'énergie par puits canadien et/ou VMC double flux est une solution énergétiquement recommandée.

Il n'en demeure pas moins qu'une VMC simple flux peut également respecter des règles de sobriété énergétique. La dernière génération de caissons « VMC microwatt » est la moins gourmande en énergie électrique. Associée à des bouches d'extraction hygroréglables, c'est-à-dire qui adaptent automatiquement le débit au taux d’humidité, on obtient un concept de VMC "hygro B". Ainsi, l’ensemble VMC simple flux avec des débits ajustés et de faible consommation de ventilateur, respecte également les contraintes basse consommation du BBC et de la nouvelle réglementation RT 2012.


Puits canadien pour une énergie gratuite

Pose puits canadien          Pose puits canadien
source HELIOS

Le puits canadien ou provençal, comme la ventilation mécanique double flux, s'inscrivent dans la nouvelle politique de construction. Le premier est très ancien et connu de nos aïeux. Il est très utilisé dans les pays froids car il permet de récupérer la « chaleur » du sol même lorsque les températures extérieures sont négatives (-10°, -15°C, …).

Ce même puits canadien devient un puits provençal car, en été, il permet de diminuer la température d'une maison de 4 à 5°C.

Le puits canadien, couplé à une ventilation mécanique contrôlée (VMC) double flux, permet de récupérer les calories gratuites du sol et celles de l'air extrait de la maison.

Economies réalisées avec un puits canadien et une VMC double flux

A titre d'exemple, une VMC double flux permet d'économiser dans la zone climatique H1 environ 7 500 kWh/an avec un récupérateur de chaleur performant à rendement élevé supérieur à 90%.
Le puits canadien apporte un supplément de 1 600 kWh/an en zone H1, soit 9 100 kWh/an économisés en continu chaque année.

PM : la zone H1, comparativement aux zones H2 et H3, correspond aux départements français où l'hiver est le plus froid. Lille est en zone H1, Nice en zone H3,