Ventilation naturelle ou ventilation mécanique

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Chronique technique > Ventilation naturelle ou ventilation mécanique
Qu’elle soit naturelle ou mécanique (VMC), la bonne ventilation d’un logement est primordiale, aussi bien pour la santé de ses occupants que pour l’intérieur même du logement afin d’éviter moisissures et dégradations.

VMC naturelle
Ventilation naturelle, l’air chaud monte – source Qualitel


Pourquoi ventiler un logement ?

étiquetage sanitaire
L’étiquetage sanitaire qui classe les produits de construction : pour une meilleure qualité d’air intérieur


Ventiler son logement est indispensable autant pour votre santé que pour votre intérieur. C’est pourquoi, depuis un arrêté en date du 20 octobre 1969, la ventilation des logements est obligatoire.

En effet, en l’absence de ventilation, les dommages sur les biens comme sur les personnes peuvent être sources de petits comme de grands désagréments :

  • L'humidité
    Il est primordial d’aérer et ainsi de faire circuler l’air dans votre logement afin que l’humidité ne s’installe pas. Bien souvent, ce sont les pièces humides, dites les pièces d’eau, que sont la cuisine, une éventuelle buanderie ou, bien évidemment, la salle de bain qui engendrent cette humidité et cette odeur nauséabonde qui l’accompagne inévitablement. Si cette dernière est nocive pour les personnes souffrant de maladie respiratoire chronique, comme l’asthme par exemple, elle l’est également pour votre intérieur. En effet, des tâches de moisissure ou de salpêtre peuvent endommager vos murs, vos huisseries, vos meubles en bois ou votre éventuel parquet entre autres. A terme, c‘est bien tout votre logement qui peut être dégradé.

  • Les polluants
    Il est reconnu désormais que l’air intérieur de la plupart des logements est plus pollué que l’air extérieur. En effet, que ce soit le monoxyde de carbone rejeté par les occupants, un chauffage au bois ou même un mode de cuisson, ou les divers polluants contenus dans les bombes aérosols, les produits ménagers et autres Composés Organiques Volatils (COV), il est primordial de les évacuer et seule une bonne ventilation permet de réduire la pollution intérieure d’un logement.

Construction, rénovation, un projet de chauffage ? Viessmann
Viessmann

En déposant votre projet, un installateur Proactif proche de chez vous, vous contactera. Véritable spécialiste de la marque Viessmann, il dispose des qualifications utiles et se forme régulièrement sur nos produits afin de vous conseiller au mieux.

Sélectionnez les énergies concernant votre projet

GazPompe à chaleurSolaire thermiqueBoisFioulAutres
Passer à l'étape 2

* : champs obligatoires

La ventilation naturelle ou la ventilation mécanique

VMC
Avec une VMC, contrôler votre ventilation et la Qualité d’Air Intérieur – source Aldes


  • La ventilation naturelle

La ventilation naturelle, comme son nom l’indique, se fait par un simple flux d’air produit par des grilles d’aérations installées de part et d’autre de votre logement. Si ce type de ventilation n’est plus privilégié dans les logements de nos jours, il arrive de voir quelques vieilles maisons dont le renouvellement d’air se fait ainsi.
Les grilles d’aérations permettent à l’air extérieur de pénétrer dans votre logement, poussant ainsi l’air intérieur vers les autres bouches d’aération situées à l’opposé des premières. Ce flux d’air peut se faire sous forme de souffle, quand il y a du vent à l’extérieur par exemple, ou par convection. L’hiver, l’air chaud, plus léger, monte et s’échappe par les grilles d’aération, créant ainsi une dépression qui aspire l’air extérieur, plus frais et donc plus lourd.
Si ce mode de ventilation permet à l’air de circuler, il convient néanmoins d’aérer votre logement, ne serait-ce qu’une dizaine de minutes par jour afin d’évacuer correctement toute l’humidité et autres polluants présents dans votre logement.

  • La ventilation mécanique

Si la ventilation naturelle peut paraître un bon moyen d’assainir l’air ambiant de votre logement, elle ne peut vous garantir un débit d’air convenable. C’est pourquoi des Ventilations Mécaniques Contrôlées, plus connue sous l’acronyme VMC, sont installées dans tous les logements.
Ce sont des équipements qui nécessitent une légère consommation énergétique, contrairement à la ventilation naturelle qui est totalement gratuite, mais qui peut vous faire réaliser des économies d’énergies en fonction des VMC choisies. Comme vous le verrez ci-dessous, de nombreux modèles de VMC sont désormais disponibles sur le marché, certains même sont dotés de la technologie nécessaire pour relier votre ventilation à tout votre réseau de domotique.

Les différents systèmes de VMC

VMC simple flux
Principe de la ventilation simple flux


  • VMC simple flux

Une VMC simple flux est installée dans les pièces humides de votre logement. Elle permet d’évacuer l’air vicié et l’humidité de votre logement vers l’extérieur. L’apport d’air extérieur se fait, en majeure partie, par des grilles d’aérations souvent installées au niveau des fenêtres. Le flux d’air est ainsi permanent.
Ce type de VMC permet un flux d’air permanent mais peut s’avérer énergivore en période hivernale. En effet, l’air extérieur vient refroidir votre logement, et votre solution de chauffage doit venir pallier ce changement de température. Les déperditions thermiques engendrées par une VMC simple flux sont estimées à environ 20 %.

  • VMC hygroréglable

La particularité d’une VMC hygroréglable tient dans la présence d’un capteur d’humidité au niveau de la bouche d’extraction. Ainsi, le flux d’air n’est pas continu car la VMC ne se déclenche qu’une fois un certain taux d’humidité détecté. Ce type de VMC permet de réaliser des économies d’énergies car celle-ci fonctionne uniquement lorsque cela est nécessaire.

  • VMC double flux

Avec une VMC double flux, les calories présentent dans l’air extrait de votre logement viennent alimenter un échangeur thermique qui réchauffe l’air insufflé. Ainsi, vous pouvez réaliser près de 15 % d’économies sur votre facture de chauffage.
La présence des filtres contenus dans l'échangeur thermique comporte l'énorme avantage de prendre au piège toutes les particules polluantes, bactéries, pollens ou autres allergènes afin que l’air insufflé dans votre logement soit plus sain. Il s’agit d’un mode de ventilation chaudement recommandé pour toutes les personnes souffrant d’allergies ou de maladies respiratoires chroniques.
Pour une telle installation, il est nécessaire d’avoir un double réseau de gaine, pour l’extraction et pour l’insufflation, ainsi que l’espace nécessaire pour installer un caisson qui héberge les filtres et l'échangeur thermique, comme dans un grenier, un garage ou une buanderie par exemple.

  • VMC double flux thermodynamique

Une VMC double flux thermodynamique est directement intégrée à votre pompe à chaleur. Ainsi, vous disposez d’un ensemble très complet qui vous assure une bonne ventilation, votre apport de chauffage ou de refroidissement, et pour certaines installations, une production d’eau chaude sanitaire.

  • VMC double flux connectée

Comme évoqué rapidement en amont, il est désormais possible de relier tous vos équipements sur un réseau de domotique, et c’est le cas notamment de votre VMC. Ainsi, vous pourrez programmer pour qu’elle se déclenche en fonction d’un seuil d’humidité que vous aurez choisi, vérifier le bon fonctionnement de votre VMC à distance, détecter une éventuelle panne rapidement, etc. Ces technologies avancées permettent de réaliser des économies d’énergies grâce au pilotage intelligent.

Lectures recommandées

Une ventilation silencieuse pour l'habitat
La Qualité d'Air Intérieur

Sources et liens utiles

www.vaillant.fr www.toshibaclim.com

Pour en savoir plus

Le dossier VENTILER SA MAISON


A lire également