Radiateurs électriques performants en rénovation

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Chronique technique > Radiateurs électriques performants en rénovation
Le cadre de la rénovation est toujours délicat en matière de chauffage en général ; le chauffage électrique est relativement simple à mettre en œuvre et possède donc un avantage lors d'une rénovation énergétique du chauffage.

chauffage électrique
Elégance et confort d'un radiateur électrique - Source Atlantic


La qualité de l’isolation thermique existante

Lorsqu’il est question de rénovation, la question qui se pose immédiatement est celle de l’isolation et c’est là que, en général, se situe les plus grandes différences.
Pour rappel, on situe autour de 30 % les déperditions de chaleur par le toit et 20 % par les conduits de ventilation, la cheminée, les canalisations, etc. Mais aussi 20 % par les murs, 15 % pour les ouvertures, 10 % par le sol et 5 % par les divers ponts thermiques.

Ce qui vous donne tout de suite les priorités d’isolation à effectuer, en termes de dépenses par rapport à l’économie d’énergie. Le toit est donc bien cette priorité afin d’éviter que toute votre chaleur, qui a tendance à monter, ne s’évacue par le haut.
Mais ce qui n’exclut pas ensuite qu’une isolation par le sol soit inutile, puisque, si elle ne représente que 10 %, elle entre par contre totalement dans la notion de confort.

Un diagnostic de performance énergétique (DPE) permettra de mieux visualiser les absences d’isolation dans votre logement grâce à un appareil spécifique montrant les points de fuite de votre énergie. Le prix d’un tel diagnostic revient entre 110 et 150 €, selon la région, la maison et le diagnostiqueur.

Il faut aussi tenir compte de la région dans laquelle vous vous trouvez, toutes n’étant pas exposées aux mêmes températures en hiver.
Pour mémoire, il faut savoir que, en moyenne, sont requis 100 W/m² pour des logements isolés à la norme RT 2005 ou 0,4 kW/m³ si la construction est en dehors des normes habituelles de hauteur, soit 2,5 m. Des besoins qui passent à 70 w/m² ou 0,28 kW/m³ pour une isolation supérieure, et ainsi de suite.

Enfin, il faudra veiller à ce que la puissance du compteur puisse supporter l’apport de radiateurs électriques s’ils n’existaient pas déjà. Sachant que la solution la plus simple et de remplacer un chauffage électrique en rénovation par un autre chauffage électrique bien évidemment avec des radiateurs électriques de dernière génération (régulateur électronique et programmateur).

Solutions high-tech de chauffage et de clim
Toshiba vous propose ses produits au travers d'un réseau de partenaires. Séléctionnez votre département sur la carte ci-dessous afin de découvrir notre partenaire le plus proche de chez vous
TOSHIBA Airconditioning
voir plus >>>

Les progrès du radiateur électrique sont immenses

Une chose est certaine, là où les radiateurs avaient très mauvaise presse auparavant, ils proposent désormais des technologies qui se rapprochent du confort d’un chauffage gaz, fioul ou bois, c'est-à-dire d'un chauffage central à eau chaude.

En effet, les fameux “grille-pains” ont laissé place à des radiateurs à inertie, qu’elle soit fluide ou sèche qui ne refroidissent pas dès leur extinction et n’incitent donc plus à pousser le thermostat afin de faire perdurer la sensation de chauffage.

Ainsi, le radiateur à inertie a désormais la possibilité de stocker la chaleur, ce qui lui manquait jusqu’alors.

  • à inertie sèche, son âme sera en céramique ou, encore mieux, en granit ou en pierre volcanique ;
  • à inertie fluide, de l’huile ou de l’eau glycolée y circule avec beaucoup d’efficacité mais le risque, dans le temps, de fuites.

radiateur électrique chaleur douce
Chaleur douce du radiateur électrique dans une chambre - Source Atlantic


Les avantages des radiateurs électriques actuels

Si un chauffage électrique coûte plus cher en utilisation, c’est certain, il ne faut pas oublier que l’investissement initial est bien moins onéreux qu’une chaudière, la distribution et les radiateurs à eau.

Dans le cas précis d'une rénovation du chauffage d'un logement ou d'une maison, comme dans la plupart des cas l'installation électrique est remaniée voire mise aux normes, l'installation d'un chauffage électrique avec des radiateurs électriques est une solution qui s'avère relativement simple à mettre en œuvre par rapport à une installation à eau chaude avec chaudière, conduit de fumée et autre. Comme l'investissement d’un chauffage électrique est moindre, il s'agira de veiller à son bon fonctionnement et de réduire le plus possible les consommations électriques : avec un système de régulation électronique et perfectionné, une isolation minimum de la maison ou de l'appartement (remplacement des fenêtres, isolation des combles, … ).

Il est aussi possible - et intéressant - de prendre un abonnement heures pleines / heures creuses qui permettra de diminuer le prix de revient de cette énergie qu’est l’électricité, énergie non fossile moins sujette à des variations de prix.

En outre, en cas de panne grave, remplacer un radiateur coûtera aussi moins cher que de remplacer votre chaudière.
D’ailleurs, seule une pièce sera en panne et vraisemblablement pas tout votre chauffage.

Vous n’aurez pas d’entretien sur votre chauffage électrique.

Certes, en cas de panne électrique, vous perdez votre chauffage, mais votre chaudière a également besoin d’électricité pour fonctionner, en plus de son énergie première.

Enfin, si la gestion d’une chaudière est, pour certains, problématique, position été / hiver, démarrage, réglage de la température, vérification de la pression, etc., tout le monde sait allumer ou éteindre un radiateur.

radiateur électrique
Radiateur électrique connecté et lumineux - Source Atlantic


S’orienter vers des radiateurs électriques connectés ?

programmateur radiateur
Affichage en ambiance des consommations par usage du logement et programmation des volets roulants et des éclairages - Source Deltadore


En termes de confort pour les occupants, c’est bien cette solution des radiateurs à inertie qu’il est intéressant de mettre en place, voire une solution de radiateurs radiants pour des pièces plus petites puisque son incidence sera plus forte à faible distance qu’à longue distance.

Toutefois, la technique de chauffe ne sera pas le seul atout à prévoir afin de réaliser des économies électriques substantielles. Il faudra aussi veiller à ce que ces radiateurs soient le plus intelligents possible. Dès lors, il faudra également veiller à :

  • la qualité de leur régulation afin qu’ils délivrent une température aussi stable que possible, avec une différence d’amplitude assez faible pour ne pas ressentir l’impression de froid ;
  • une programmation qui vous permette de régler les périodes de chauffe en fonction de votre présence et de votre absence de la pièce ou du logement. Que ce soit parce que vous travaillez à l’extérieur ou parce que chauffer une chambre dans la journée n’est pas forcément d’une grande utilité si elle n’est pas habitée.
  • Enfin, une gestion technique du chauffage de l'ensemble des radiateurs avec pilotage à distance sera la solution optimale pour faire le maximum d'économies d'énergie tout en assurant un confort lorsque vous occuperez les lieux.
  • De plus si vous désirez gérer les autres équipements électriques de la maison comme des stores extérieurs les alarmes de sécurité, et l'éclairage , nous vous recommandons d’opter pour une domotique, alors avec le plus de sécurité possible à internet.

Mais dans ce domaine, des possibilités variées existent et il sera aussi intéressant de veiller aux différentes options complémentaires suivantes :

  • Le thermostat
    C’est lui qui permet la régulation du chauffage et sa précision est essentielle.
  • Le détecteur de fenêtre ouverte
    Il est bien sûr possible de couper le chauffage à chaque fois qu’une fenêtre est ouverte mais ce sera plus difficile de sermonner des invités ou de le faire comprendre à des enfants. C’est pourquoi un détecteur permettra de prendre le relais et d’éteindre votre radiateur dès qu’il sent l’air frais de la fenêtre.
  • Le détecteur de présence
    C’est une autre possibilité pour des radiateurs intelligents qui pourront se charger d’augmenter automatiquement la température dès qu’ils détectent une présence dans une pièce et se mettront dans une position plus basse en absence.
  • La régulation centralisée
    Les radiateurs disposent désormais d’un quatrième fil, appelé fil pilote, qui permet de centraliser la régulation et d’offrir des commandes par zone, par exemple, que ce soit pour les températures ou pour les allumages et extinctions.
    Toutefois, en rénovation, il n’est pas toujours simple d’ajouter ce 4ème fil dans la distribution électrique.
    Dès lors, des radiateurs connectés pourront être commandés via un smartphone et/ou un assistant vocal pour des programmations régulières.
  • Le radiateur connecté
    En plus de l’avantage précédent, un radiateur connecté peut se contrôler à distance et vous permettre d’anticiper ou retarder un allumage de radiateur ou une montée en température parce que vous rentrez plus tôt que prévu ou, à l’inverse, plus tard.

Le choix d’un radiateur à inertie peut permettre une économie d’énergie de l’ordre de 40 %, il est donc temps de jeter ses anciens grille-pains.

 

Lectures recommandées

Chauffage électrique et énergies renouvelables
Remplacer son chauffe-eau électrique

Sources et liens utiles

www.toshibaclim.com www.viessmann.fr

Pour en savoir plus

Le dossier CHAUFFAGE BASSE CONSO EN RENOVATION

Mars 2020


A lire également