Remplacer son chauffe-eau électrique

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Comment faire > Remplacer son chauffe-eau électrique
Télécharger la chronique Connaître le bon moment pour remplacer son chauffe-eau électrique, trouver la bonne solution et le bon modèle, profiter d’un bon prix, cette opération tient parfois plus de l’investissement que de la dépense lorsqu’elle est bien réalisée.

chauffe-eau électrique plat
Un chauffe-eau électrique plat (gain de place!) installé dans le placard de la salle de bains

Quand remplacer son chauffe-eau électrique ?

Pour remplacer ou faire remplacer son chauffe-eau électrique, mieux vaut ne pas attendre la panne. Tout d’abord parce que la panne de n’importe quel appareil apporte toujours une certaine dose de stress. Mais aussi parce que vous n’aurez certainement pas envie de vous passer d’eau chaude très longtemps, ce qui vous obligera à faire réaliser cette opération dans l’urgence, rarement en adéquation avec les meilleures solutions et les meilleurs prix.

Anticiper la panne de votre chauffe-eau électrique est pourtant possible si vous faites preuve de vigilance et d’attention à chaque signe comme, par exemple :

  • une diminution régulière et continuelle de la température de votre eau, au fil des semaines, laisse présager d’un chauffe-eau qui perd de sa qualité de chauffe ;
  • un écoulement d’eau de moins en moins fort qui ne soit pas dû à votre robinetterie est précurseur d’un chauffe-eau bien encrassé qui perd de son efficacité aussi ;
  • une eau de moins en moins claire à la sortie présage de la présence de rouille dans le réservoir, peut entraîner une eau impropre à la consommation et une panne qui s’annonce ;
  • un réservoir qui goutte est le signe, également, d’un réservoir rouillé qui risque, à terme, de lâcher totalement et d’être irréparable, ces gouttes pourraient rapidement se transformer en flaque et s’aggraver très vite ;
  • l’aspect extérieur peut aussi révéler l’état général de votre chauffe-eau et les points de rouille signifier son niveau de fatigue et son besoin de remplacement ou, pire encore, une humidité de la paroi extérieure.

Résistances de chauffe-eau corrodées
Résistances de chauffe-eau corrodées

Si un professionnel suit régulièrement l’entretien de votre chauffe-eau électrique, il vous avertira certainement des risques de panne et du besoin de remplacement de ce matériel.
Dans un cas général, la durée de vie d’un chauffe-eau électrique peut aller de 8 à 15 ans, parfois plus. La marque, le principe de résistance, le type d’anode sont quelques-uns des éléments qui peuvent allonger cette longévité.
Mais vous pouvez aussi faire le calcul du remplacement de votre ancien chauffe-eau électrique, encore fonctionnel, par un modèle récent beaucoup plus économique.

Choisir un installateur est une étape importante
Il en va de la fiabilité et de l’efficacité de votre installation. Un bon installateur vous assurera également une qualité de conseil et de suivi indispensable à votre projet.

voir plus >>>

Quel modèle de chauffe-eau électrique privilégier ?

Si vous remplacez votre chauffe-eau électrique, il vous faudra donc trouver le modèle qui correspond bien à ce remplacement et, dans ce domaine, un certain nombre de points sont à prendre en compte, certains étant évidents, d’autres moins si vous n’êtes pas un spécialiste :

  • le volume nécessaire
    Si vous remplacez votre chauffe-eau par une capacité à l’identique, la réponse sera relativement simple. Toutefois, la configuration de votre foyer a peut-être évolué, parce que la famille s’est agrandie ou, au contraire, parce que vos enfants sont en âge de vivre leur propre vie. Pour faire simple, les besoins sont d’environ 50 litres par personne au sein du foyer. Une consommation qui peut varier selon les habitudes de chacun puisqu’une douche est de 2 à 3 fois moins consommatrice qu’un bain.
    Si vous voulez adapter plus précisément la puissance nécessaire à votre foyer, vous pouvez aussi utiliser votre compteur d’eau et noter votre consommation sur une journée. On considère alors qu’un coefficient diviseur de 1,8 permet d’appréhender le besoin assez proche, compte tenu que l’eau d’un chauffe-eau est autour de 60 à 65° C et mélangé à de l’eau froide pour un bain ou une douche à moins de 40° C, par exemple.

cChauffe-eau électrique “extra-plat”
Chauffe-eau électrique “extra-plat” dans la salle de douche - source Atlantic

  • chauffe-eau vertical ou horizontal ?
    Là encore, si vous ne changez pas l’emplacement de votre chauffe-eau électrique, il suffira de vous inspirer de l’ancien modèle. A moins que, pour des raisons pratiques, vous ne souhaitiez le déplacer ou le positionner légèrement différemment.
  • chauffe-eau instantané ou à accumulation ?
    Le chauffe-eau instantané permet de ne pas vous limiter en consommation d’eau chaude puisqu’elle est chauffée instantanément, comme l’indique ce nom. Il peut être intéressant dans le cas d’une seconde salle de bains, trop éloignée de votre cumulus principal, ou d’une résidence secondaire dans laquelle vous n’êtes présent qu’accessoirement. Par contre, il consomme plus d’électricité et ne permet pas, non plus, de s’adapter à un compteur électrique jour/nuit.
  • nouveau chauffe-eau extra-plats pour gagner de la place
    Si vous avez besoin de gagner de la place, vous apprécierez peut-être les nouveaux modèles de chauffe-eau extra-plats, capables de se faire très discrets le long d’un mur et ne plus avoir à les cacher au fond d’un placard ou les voir prendre un maximum de place dans des toilettes. Discret, design, le chauffe-eau électrique extra-plat affiche moins de 30 cm le plus souvent et se veut même intelligent pour vous aider à réaliser des économies d’énergie de l’ordre de 10% sans diminuer votre confort par une bonne analyse de vos habitudes de consommation.
  • résistance thermoplongée ou stéatite ?
    La résistance thermoplongée est le cas général avec le risque d’entartrage de cette résistance directement placée dans l’eau pour la chauffer. Il lui faut une eau qui n’est pas dure, au risque de s’entartrer, donc, et de s’endommager plus rapidement.
    La résistance stéatite s’appuie sur le principe du bain-marie. Elle prend place dans un fourreau et se trouve alors protégée de la dureté de l’eau et de son calcaire. Sa durée de vie est ainsi supérieure.
  • anode selon la région
    Contre la corrosion de la cuve, une anode est positionnée afin d’éviter les microfissures. A magnésium pour les anciens modèles ou les bas de gamme, elle sera préférée au titane pour mieux protéger votre matériel, surtout dans des régions à eau très calcaire.
  • classe énergétique
    Comme de nombreux matériels, le chauffe-eau dispose de classes énergétiques. En mode électrique, les meilleurs modèles se placeront en classe A et présenteront la meilleure économie d’énergie.

Un bon entretien du chauffe-eau, même s’il n’est pas obligatoire, est conseillé pour une bonne durée de vie. Purge, vidange et détartrage sont des opérations qui vous permettront de le conserver bien plus longtemps.

Le prix du remplacement d’un chauffe-eau électrique

Il reste un point essentiel au remplacement de votre chauffe-eau électrique qui est celui du prix.
Ce prix diffère selon les nombreux critères étudiés précédemment, capacité, principe de chauffe, etc. Mais, en plus de tout cela, le premier travail d’un professionnel sera d’enlever celui présent, d’en sécuriser toutes les alimentations et de l’évacuer.
Un prix de l’ordre de 200 € est alors à prévoir pour la dépose du précédent et de 200 à 500 € pour la pose d’un nouveau modèle, selon le principe et les adaptations éventuelles. A ces prix doit s’ajouter celui de la fourniture qui peut aller de 150 € à 1.500 € en général.
Par exemple :

  • de 150 à 300 € pour un chauffe-eau instantané ;
  • de 400 à 600 € pour un chauffe-eau à accumulation de moins de 100 l ;
  • de 500 à 900 € pour un chauffe-eau électrique à accumulation vertical mural de 200 à 300 l ;
  • de 800 à 1.400 € pour un chauffe-eau électrique à accumulation vertical sur socle de 200 à 300 l.

Le chauffe-eau électrique n’est pas éligible aux aides en termes de rénovation énergétique mais peut bénéficier d’une TVA réduite pour un remplacement dans un logement terminé depuis plus de 2 ans.

Lectures recommandées

Eau chaude sanitaire en rénovation : tendances et conseils
Eau chaude sanitaire la moins chère, avec quels systèmes ?

Sources et liens utiles

www.daikin.fr www.toshibaclim.com

Pour en savoir plus

Le dossier CHAUFFAGE ELECTRIQUE EN RENOVATION

Construction, rénovation, un projet de chauffage ?

En déposant votre projet, un installateur Proactif proche de chez vous, vous contactera. Véritable spécialiste de la marque Viessmann, il dispose des qualifications utiles et se forme régulièrement sur nos produits afin de vous conseiller au mieux.

Sélectionnez les énergies concernant votre projet

FioulGazPompe à chaleurBoisSolaire thermiqueAutres
Passer à l'étape 2

* : champs obligatoires

A lire également