La qualité d’air dans une maison neuve

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Chroniques techniques > La qualité d’air dans une maison neuve

Décembre 2022

La qualité d’air dans une maison neuve devient un enjeu majeur des nouvelles constructions de plus en plus étanche à l’air. Voici une synthèse de ce qu’il est possible de mettre en œuvre pour la santé et le confort des occupants de logements.

qualité air douche
L’importance de la qualité de l’air dans la maison. Ici bouche d’extraction à côté de la douche

Qualité de l’air dans une maison neuve : le rôle de la ventilation

Pour assurer un air ambiant sain et correctement renouvelé dans une maison neuve, la ventilation joue un rôle primordial à ne surtout pas négliger.
Plusieurs modèles de ventilation s’offrent à vous pour équiper votre maison neuve :

  • La VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) simple flux : c’est une technique de ventilation des plus communes qu’il est possible de trouver sur le marché. C’est un équipement dont le fonctionnement est relativement basique. Composée de bouches d’entrée et de bouches d’extraction, cette VMC permet l’arrivée d’air neuf dans le logement et l’évacuation, en dehors du logement, de l’air vicié. L’inconvénient majeur de ce type d’équipement est l’absence de filtration de l’air extérieur qui est insufflé dans l’habitacle. De ce fait, si ce dernier contient des impuretés, elles se retrouveront dans l’air ambiant.

  • La VMC simple flux hygroréglable : une VMC dite hygroréglable signifie que le fonctionnement de l’appareil se fait selon le degré d’humidité de la maison. Les bouches d’entrée d’air et d’extraction s’ouvrent donc en fonction de l’hygrométrie. C’est une méthode particulièrement adaptée pour l’évacuation d’eau et de CO2, mais est moins efficace pour les pollutions de type COV.

  • La VMC double flux : le principe de fonctionnement reste semblable au modèle précédent, mais reste tout de même plus perfectionné. La distribution d’air neuf issu de l’extérieur se fait par les bouches installées dans les pièces de vie tandis que l’air pollué est capté dans les pièces humides. Cette VMC se compose de deux gaines ainsi que d’un échangeur. Ce dernier permet notamment de réchauffer l’air en hiver avant de l’insuffler dans le logement ou bien de le rafraîchir en été. La seconde différence par rapport à la VMC simple flux est la présence d’un système de filtration qui permet donc de retenir les diverses pollutions que l’air extérieur pourrait contenir. L’air extérieur étant selon les communes très pollué et nocif pour la santé.

vmc double flux maison
1 : prise d’air neuf – 2 : conduits aérauliques – 3 : caisson de VMC double-flux
5 : Bouches de soufflage – 6 : Appli connectée – 7 : bouches d’extraction – 8 : sortie de toit de la VMC

Le choix des matériaux de construction rentre en jeu dans la QAI

Les maisons neuves sont régies par la réglementation RE2020. De ce fait, elles se doivent de répondre à certaines normes, notamment sur le plan de la qualité de l’air.
Dans cette dernière réglementation environnementale (RE), il est recommandé de construire des bâtiments de plus en plus performants sur le plan énergétique avec une isolation de haute qualité notamment. De ce fait, les maisons sont parfaitement hermétiques à l’air. Dès lors, il est indispensable de veiller à ce que le renouvellement de l’air puisse se faire de façon efficace.
Il faut alors penser, en amont de la construction, au choix des matériaux, que ce soit ceux pour la maçonnerie comme ceux pour les finitions, l’aménagement, le mobilier et la décoration. Pour cela, il est possible de se fier aux étiquettes qui indiquent le niveau de substances volatiles dégagées par les matériaux.

A titre indicatif, pour le gros œuvre, une armature bois est préférable en comparaison à une ossature métallique ou bétonnée.
Pour ce qui est de l’isolation, à l’heure actuelle, pour les constructions neuves, les isolants biosourcés sont à privilégier car ils ne contiennent pas de substances toxiques.

Pour ce qui est des peintures, le choix d’une matière dépolluante sera de mise ou bien une peinture dont l’émission de COV est la plus faible.

Pour vos sols, il est préférable de limiter les colles. Par exemple, pour les parquets, il est préférable de se tourner vers un modèle à clipser et non vers une version à coller.

Solutions high-tech de chauffage et de clim
Toshiba vous propose ses produits au travers d'un réseau de partenaires. Séléctionnez votre département sur la carte ci-dessous afin de découvrir notre partenaire le plus proche de chez vous
TOSHIBA Solutions de Chauffage et Climatisation
voir plus >>>

Conséquences d’une mauvaise qualité d’air (QAI)

Il faut savoir qu’une mauvaise qualité d’air ou l’absence de système de ventilation au sein d’une maison neuve peut avoir des répercussions à ne pas négliger.
Ces conséquences peuvent notamment porter sur la santé des occupants du logement, mais également sur la structure en elle-même du bâtiment.
Dans le premier cas, cela peut engendrer des problèmes d’ordre respiratoire, notamment avec le déclenchement d’asthme par exemple, mais il est aussi possible de voir apparaître des maux de tête ou encore des irritations des yeux.
Il est aussi possible de voir apparaître des tâches de moisissure à cause d’un taux d’humidité trop important.

Dans une maison neuve, les principaux polluants qu’il est possible de trouver sont les suivants :

  1. Le monoxyde de carbone : il est principalement issu des équipements de production d’eau chaude sanitaire et de chauffage fonctionnant à l’aide d’un combustible ;
  2. Les poussières provenant des pollens, fumées, allergènes et autres ;
  3. Les COV (composés organiques volatiles) : ils émanent principalement des peintures, mobiliers et produits d’entretien.

Conseils et gestes pour une qualité d’air optimale

Il faut savoir que même si votre maison neuve est équipée d’un système de ventilation permanent, cela ne vous épargne pas pour autant d’adopter les bons gestes pour une qualité d’air hors pair et une bâtisse parfaitement saine.

Pour ce faire, il vous suffit notamment d’ouvrir quotidiennement vos fenêtres pour aérer votre logement. 10 minutes par jour sont suffisantes et ce, quelle que soit la période de l’année, été comme hiver. Cette action peut être répétée plusieurs fois par jour.
Pour éviter l’apparition de pollutions dans l’air intérieur, il est aussi préférable de se tourner vers des produits ménagers écologiques ou encore vers du mobilier respectueux de l’environnement, c’est-à-dire dont l’émission de COV est faible. Cette information est obligatoire sur l’étiquette des meubles, matériaux, revêtements et autres.

Il est aussi préconisé de ne pas fumer dans le logement et de ne pas boucher les entrées d’air du logement. Enfin, il est possible de privilégier la mise en place de plantes vertes d’intérieur dépolluantes comme le caoutchouc, le ficus ou encore l’anthurium.
Lors d’achat de mobilier, il est conseillé d’aérer les meubles et, si possible, d’attendre 2 ou 3 jours avant de les mettre en place au sein du logement.

Et pour mieux gérer à distance votre Qualité d’air du logement, optez aussi pour la technologies connectée des systèmes de VMC. C’est simple et facile et efficace !

vmc aldes
Solution de VMC connectée de chez Aldes

Construction, rénovation : un projet de chauffage ? Viessmann
Viessmann

En déposant votre projet, un installateur qualifié proche de chez vous, vous contactera. Véritable spécialiste du chauffage, il dispose des compétences nécessaires pour vous conseiller au mieux.

Sélectionnez les énergies concernant votre projet

Pompe à chaleurGazBoisSolaireFioulJe ne sais pas
Passer à l'étape 2

Quand le projet doit-il démarrer ?*

Maintenant
Dans 3 moisDans 6 moisPlus tard
* : champs obligatoires

Lectures recommandées

Filtration de l'air et VMC double flux

Pour en savoir plus

Ventiler sa maison

Véronique Bertrand,expert en optimisation énergétique
Véronique Bertrand

Véronique Bertrand a exercé pendant de nombreuses années son métier d'ingénieur spécialisé en installations thermiques à travers le monde. Depuis son retour en France elle met à disposition sa grande expérience en apportant un regard pragmatique et des solutions simples à des problèmes complexes d'optimisation énergétique.


A lire également