Financement pour l'achat d'une chaudière

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Chroniques techniques > Financement pour l'achat d'une chaudière

L’achat d’une chaudière peut facilement demander un financement qui peut s’avérer très différent. Cet article vous aide à y voir plus clair, à évaluer les niveaux de dépense pour l’achat d’une chaudière et à prévoir comment il vous sera possible de financer le reste à charge, voire en combien de temps ce matériel sera amorti par rapport à un autre principe de chauffage.

chaudière individuelle gaz vaillant
Chaudière individuelle gaz Vaillant installée dans la salle de bain

Les différentes solutions de matériel de chaudière

Parler du financement d’une chaudière fait appel à des critères variés dont l’un d’entre eux est le matériel choisi.
Ce matériel dépendra lui-même de plusieurs facteurs qui sont :

  • La recherche d’une chaudière pour une maison neuve ou en remplacement d’un modèle existant dans le cadre d’une rénovation ;
  • Le niveau d’isolation thermique de votre logement ;
  • La présence éventuelle du gaz naturel près de votre domicile ; voire le raccordement sur citerne de propane (si pas de réseau ENEDIS) ;
  • La place dont vous disposez pour du stockage de bois, pour un silo à granulés ou autres ;
  • Votre région et la puissance nécessaire en chauffage ;
  • Le besoin d’une chaudière produisant ou non l’eau chaude sanitaire ;
  • L’exposition de votre maison permettant l’installation de panneaux solaires.

Alors, entre chauffage électrique, chauffage gaz, chauffage bois, chauffage granulés, pompe à chaleur et chauffage solaire, vous aurez un certain nombre de possibilités.

Choisissez l'énergie du confort
Le gaz propane est l'énergie à tout faire par excellence: chauffage, eau chaude sanitaire, cuisson avec hautes performances énergétiques et environnementales
BUTAGAZ
voir plus >>>

Achat de chaudière et la facture totale

Le coût de la facture d’achat d’une chaudière dépendra donc de l’équipement que vous aurez sélectionné selon le rendement que vous en attendez et selon la surface à chauffer.

On peut considérer les fourchettes de prix suivant selon le type de chaudière :

Modèle de chaudière

Prix en fourniture

Prix en fourniture et pose

Chaudière gaz à condensation

de 2 000 à 8 000 €

de 3 000 à 10 000 €

Chaudière à bois

de 4 000 à 10 000 €

de 5 000 à 12 000 €

Chaudière à granulés

de 8 000 à 15 000 €

de 9 000 à 17 000 €

Chaudière électrique

de 2 500 à 15 000 €

de 3 000 à 16 500 €

Chaudière biomasse

de 8 000 à 25 000 €

de 9 000 à 27 000 €

Bien sûr, cette fourchette de prix s’explique par les marques éventuelles de ces chaudières, leur capacité à produire de l’eau chaude sanitaire, leur puissance et toutes les options qui peuvent les accompagner.
De plus, au-delà du tarif de la chaudière, il faudra compter sur toute l’installation de distribution, radiateurs compris, dont le tarif s’élèvera de 6 000 à 10 000 €.

C’est donc un budget total de 10 000 à 20 000 € que vous pourrez être appelé à devoir financer.

viessmann chaudière connectée
Chaudière gaz de nouvelle génération connectée de chez Viessmann

Les « aides chaudières » dans le cadre de la rénovation énergétique

Pour cela, l’État a mis en place tout un système d’aides afin d’inciter les consommateurs à se diriger vers les systèmes de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire les moins polluants possibles.
Il faut savoir que le rejet en CO2 des différents principes de chaudière s’établit ainsi :

  • 300 pour les chaudières fioul ;
  • 274 pour les chaudières gaz propane ;
  • 234 pour les chaudières gaz naturel ;
  • 180 pour les chaudières électriques ;
  • 13 pour les chaudières bois.

Le chiffre du bois est naturellement plus élevé, mais compensé par la replantation qui consomme ce CO2.

Ainsi, si les chaudières fioul sont d’ores et déjà exclues des logements neufs individuels pour 2022, les chaudières gaz devront respecter un seuil de 4 kg CO2/m²/an.
Les constructeurs sont donc en recherche de nouvelles technologies ou de nouveaux combustibles tels que le biofioul ou le biogaz pour contourner ces interdictions.

Ces aides comprennent donc :

  • MaPrimeRénov’ : sous conditions de ressources, elle peut vous permettre de financer, selon vos revenus, et pour des logements de plus de 2 ans, une part significative des travaux de rénovation. Par exemple, pour un couple avec 2 enfants à charge et des bas revenus, le projet peut bénéficier d’une aide de 12 000 € d’aide financière dans ce cadre, pour une chaudière biomasse pour une maison des années 80, et même 1 500 € de bonus avec un DPE favorable.
  • Coup de pouce Chauffage : également sous conditions de ressources, cette aide peut aller jusqu’à 4 000 € pour le remplacement d’une chaudière charbon, fioul ou gaz.
  • Aide des entreprises de fourniture d’énergie (CEE) : elle est accessible à tous et s’exprime en primes ou en prêts à taux bonifié. Les fournisseurs ont le choix des travaux éligibles.
  • Chèque énergie : un montant pour les personnes à revenus modestes qui peut aller de 48 à 277 € par an et est lié, non plus à l’installation d’un système mais à la consommation.
  • Exonération de la taxe foncière pour les travaux d’économies d’énergie : certaines communes y participent.
  • Aides locales pour les travaux de rénovation énergétique : certaines communes, certains départements, certaines régions participent parfois à cette opération. Le site de l’ANIL peut vous renseigner.
  • Aide ANAH “Habiter mieux sérénité” : les ménages modestes ou très modestes peuvent trouver là un complément d’aide.
  • Eco-prêt à taux zéro : également dans le cadre de la rénovation énergétique, pour des logements achevés avant le 1er janvier 1990.
  • Réduction d’impôt Denormandie : pour les propriétaires bailleurs achetant un logement dans certains quartiers de certaines villes et dont les travaux représentent au moins 25 % du prix d’acquisition.
  • Taux de TVA réduit à 5,5 % : pour les travaux de rénovation énergétique de logements terminés depuis plus de 2 ans.

Financement de chaudière et reste à financer

chaudière bois rénovation
Financement d’une chaudière bois en profitant des aides rénovation

Selon que vous serez en neuf et que vous devrez financer la totalité des travaux, en rénovation avec des revenus plus conséquents et que vous ne serez que peu concerné par ces aides ou, même, à revenus modestes avec des aides plus conséquentes, il vous restera une somme à charge pour laquelle vous devrez trouver ce financement.

Les taux d’emprunt pour des travaux restent relativement bas et favorisent la construction.
Par exemple, pour un emprunt de 10 000 € sur 5 ans, vous aurez une mensualité, assurance comprise, de l’ordre de 180 €.
Mais vous devrez prendre aussi en compte le coût de la consommation annuelle qui, pour une maison de 100 à 120 m² vous reviendra, dans des conditions moyennes à :

  • 2 200 € pour l’électricité ;
  • 1 400 € pour le fioul ;
  • 1 600 € pour le gaz propane ;
  • 1 200 € pour le gaz naturel ;
  • 1 000 € pour le bois.

Ainsi que le coût d’entretien de votre chaudière se situant autour de 200 € par an.

Construction, rénovation, un projet de chauffage ? Viessmann
Viessmann

En déposant votre projet, un installateur Proactif proche de chez vous, vous contactera. Véritable spécialiste de la marque Viessmann, il dispose des qualifications utiles et se forme régulièrement sur nos produits afin de vous conseiller au mieux.

Sélectionnez les énergies concernant votre projet

Pompe à chaleurGazSolaire thermiqueBoisFioulAutres
Passer à l'étape 2

* : champs obligatoires

Lectures recommandées

Nouvelles chaudières gaz condensation

Pour en savoir plus

Changer sa chaudière, les choix conseillés


A lire également