Remplacer sa chaudière par une pompe à chaleur, c’est le moment

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Tendances > Remplacer sa chaudière par une pompe à chaleur, c’est le moment

Septembre 2022

Remplacer sa chaudière par une pompe à chaleur (PAC) est une solution durable tant sur le plan écologique qu’économique. Pour en savoir plus sur la mise en place d’une pompe à chaleur en lieu et place de votre chaudière fioul trop énergivore, lisez la suite de cet article.

pompe chaleur maison
La PAC pour la maison individuelle neuve comme rénovée

Pourquoi est-ce le moment de remplacer une chaudière par une pompe à chaleur ?

Le remplacement d’une chaudière par une pompe à chaleur peut s’expliquer par deux principales raisons. En effet, il est possible de faire ce choix pour :

  • Des raisons économiques : une chaudière fioul ou gaz est un type de chauffage à énergies fossiles coûteux et assez incertain désormais eu égard à la crise politico-énergétique que nous traversons en cette année 2022. Certes l’installation d’une pompe à chaleur peut représenter un budget de départ plus ou moins conséquent selon la version choisie, mais c’est un investissement rentabilisé relativement vite du fait que les énergies utilisées pour le fonctionnement de la PAC sont totalement inépuisables si l’on se base sur un mix nucléaire + énergies renouvelables (hydroélectricité, éoliennes et solaire). De plus le rendement appelé COP est généralement 2 à 3 fois plus important qu’avec une chaudière à énergie fossile !
  • Des raisons écologiques : il est vrai que le remplacement d’une chaudière énergivore au profit d’un mode de chauffage utilisant les énergies décarbonées et renouvelables pour fonctionner permet de diminuer son empreinte carbone.

Bien entendu, ce remplacement peut également se faire dans le but d’avoir un équipement plus récent, plus performant et offrant un meilleur confort thermique à la fois en hiver mais de plus en plus en été car une PAC peut facilement être réversible et produire du rafraîchissement en été.

Quand remplacer une chaudière par une pompe à chaleur ?

Il est possible de procéder au remplacement d’une chaudière dans plusieurs cas de figure :

  • Quand la chaudière fioul ou gaz est en panne et hors service : il peut être judicieux de songer à le remplacer par un mode de chauffage plus intéressant comme la PAC.
  • Quand la chaudière tombe régulièrement en panne : les pannes à répétition sont des signes précurseurs que la chaudière va bientôt rendre l’âme. Avant qu’il ne soit trop tard et que l’équipement soit totalement inutilisable, il peut être intéressant de procéder à son remplacement.
  • Pour profiter des subventions en place dans le cadre des travaux de rénovation énergétique et ainsi réduire le budget à allouer pour de tels travaux.
  • Pour des convictions personnelles et apporter sa pierre à l’édifice en faisant un geste pour l’environnement en diminuant ainsi ses rejets de CO² dans l’atmosphère notamment.

Chaudière fioul Exit ! Dorénavant, il faut savoir que réglementairement en France, il est interdit de remplacer une chaudière fioul en panne par un modèle neuf, mais obligatoirement par un système plus performant et plus sain pour l’environnement.

Vous avez un projet de chauffage, chaudière ou pompe à chaleur ?
Profitez de la qualité de notre réseau d'installateurs !
FRISQUET
voir plus >>>

Les différentes solutions de pompes à chaleur

Basée sur les énergies renouvelables (l’air, le sol ou l’eau de nappe), la pompe à chaleur dispose d’un mode de fonctionnement semblable, quel que soit le modèle. En effet, elle utilise les calories naturellement présentes dans l’air, dans l’eau ou dans la terre pour les transformer et les utiliser pour chauffer ou rafraîchir le logement dans le cas d’une pompe à chaleur réversible, voire, dans certains cas, pour l’eau chaude sanitaire.

En lieu et place d’une chaudière, qu’elle soit au fioul ou au gaz, il est possible d’opter pour différentes versions de pompes à chaleur. Le choix pourra donc s’effectuer entre :

  • Une pompe à chaleur air/air : un module extérieur puise les calories présentes dans l’air, les transforme et les insuffle à l’intérieur via le ou les modules installés dans le logement. C’est le modèle de pompe à chaleur le plus simple à installer et le moins coûteux. Toutefois, ses performances restent limitées. De plus, dans le cas de figure où la PAC vient en remplacement d’une chaudière, le système de chauffage central n’a plus aucune utilité.
  • Une pompe à chaleur air/eau : cet équipement capte les calories se trouvant dans l’air extérieur qui sont alors utilisées pour chauffer l’eau présente dans le réseau de chauffage central.
  • Une pompe à chaleur sol/eau : grâce à un captage horizontal ou vertical, les calories sont prélevées dans le sol afin de permettre de réchauffer l’eau du circuit de chauffage central.
  • Une pompe à chaleur eau/eau : cette PAC utilise les calories qu’il est possible de trouver dans une source d’eau (lac, rivière, nappe phréatique…) pour chauffer l’eau du réseau central permettant ainsi de diffuser la chaleur via les émetteurs.

Pour chacune des versions, il est possible de disposer d’un modèle réversible afin de rentabiliser au maximum l’équipement et pouvoir s’en servir aussi bien hiver comme été grâce à son mode de rafraichissement-climatisation.

pompe chaleur réversible
PAC en console pour chauffage et rafraichissement : s’installe à la place d’un radiateur

Coûts pour l’installation d’une PAC

En termes de coût, voici les ordres de grandeur pour un 3 pièces d’environ 70m2 en construction neuve bien isolée.

  • prix d’une PAC air-air : 5 000 à 10 000 €
  • prix d’une PAC air-eau : 10 000 à 15 000 €
  • prix d’une PAC sol-eau: 15 000 à 20 000 €
  • prix d’une PAC eau-eau : 20 000 à 25 000 €

En plus de ces coûts, comme la pompe à chaleur vient en remplacement d’une chaudière, il faudra ajouter des frais supplémentaires liés à la dépose de l’équipement vétuste en place. En effet, il faudra veiller à la dépose de la chaudière mais également à la dépose et au dégazage de la cuve fioul par exemple qui l’accompagne ainsi qu’à l’évacuation de ces divers éléments. Pour la chaudière, il faudra un budget d’environ 800 € et pour la cuve, il faudra plutôt compter un coût compris entre 1 500 et 2 000 €.

pac unité extérieure
Unité extérieure d’une pompe à chaleur Frisquet modèle Inverter au R32

Quelles aides pour l’installation d’une PAC ?

Il faut savoir que, pour atténuer le coût de cet investissement conséquent, des subventions sont mises en place, principalement par l’Etat afin que tous les foyers puissent s’offrir un meilleur confort thermique notamment et que chacun puisse avoir accès aux travaux de rénovation énergétique.

Dans ce cas, il faudra passer par un professionnel RGE, Reconnu Garant de l’Environnement, pour effectuer la pose de l’équipement.

De plus, pour y être éligible, il faudra :

  • Que le logement soit achevé depuis plus de 2 ans
  • Dans certains cas, respecter des conditions de ressources. Pour certaines aides, elles sont soumises à des barèmes en lien avec la déclaration de revenu des foyers.
  • Que les performances de l’équipement soient conformes. Ainsi, il est nécessaire que l’ETAS (efficacité énergétique saisonnière) de la PAC soit supérieur à 126 % pour les PAC basse température et supérieur à 111 % pour celles à haute température.
Construction, rénovation : un projet de chauffage ? Viessmann
Viessmann

En déposant votre projet, un installateur qualifié proche de chez vous, vous contactera. Véritable spécialiste du chauffage, il dispose des compétences nécessaires pour vous conseiller au mieux.

Sélectionnez les énergies concernant votre projet

Pompe à chaleurGazBoisSolaireFioulJe ne sais pas
Passer à l'étape 2

Quand le projet doit-il démarrer ?*

Maintenant
Dans 3 moisDans 6 moisPlus tard
* : champs obligatoires

Lectures recommandées

Tout savoir sur les aides 2022 pour la pompe à chaleur

Pour en savoir plus

Changer sa chaudière, les choix conseillés

Philippe Nunes,expert en optimisation énergétique
Philippe Nunes
Ingénieur expert

Ingénieur thermicien, Philippe NUNES vous livre son point de vue sur les technologies des équipements et solutions de chauffage, climatisation, ventilation. Directeur Général de Climamaison, il intervient en apportant son éclairage et son expérience de plus de 20 ans dans les métiers du confort thermique.


A lire également