Les isolants biosourcés pour une maison neuve

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Tendances > Les isolants biosourcés pour une maison neuve

Avril 2022

Dans les maisons neuves, afin de répondre à la réglementation environnementale RE2020 notamment, les isolants biosourcés sont de plus en plus prisés pour la mise en place d’une isolation durable, performante, décarbonée et écologique.

isolant thermique bois
Isolation thermique intérieure biosourcée en fibre de bois d’Isonat

Qu’est-ce qu’un isolant biosourcé pour maison neuve ?

Le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) définit un isolant biosourcé comme une fabrication en majorité issue du vivant et donc de la biomasse végétale ou animale. Toutefois, ce matériau peut aussi provenir de produits recyclés. Pour pouvoir être qualifiés d’isolants biosourcés, ces derniers doivent répondre au Code de la construction et de l’habitat et respecter certains impératifs en termes de qualité.

Un isolant biosourcé est un matériau naturel et recyclable lorsqu’il arrive en fin de cycle de vie. Il est également renouvelable et offre une réduction de gaz à effet de serre aussi bien lors de son processus de fabrication peu polluant donnant lieu à une matière peu transformée que lors de son utilisation.
Avec un coefficient de déphasage souvent compris entre 10 et 12 heures, la plupart des isolants biosourcés offrent de réelles performances thermiques.

Une maison neuve dotée d’isolant biosourcé peut décrocher un label bâtiment biosourcé, car ces matériaux se doivent d’être conformes aux exigences environnementales dudit label. Créé en avril 2012, le label prend place au sein du Code de la construction et de l’habitat. Son rôle est d’inciter à construire des bâtiments avec un faible impact environnemental.

isolant biousourcée
Isolation thermique biosourcée de Biofib montée en préfabrication sur mur réalisé hors site

Pour ce faire, la maison neuve doit :

  • Respecter un seuil minimum de matériaux biosourcés au sein de son isolation, de ses aménagements extérieurs ou encore de son gros œuvre (charpente, maçonnerie, menuiserie, façades...)
  • Etre pourvue d’isolants biosourcés constitués à base d’une matière renouvelable et que ces derniers contribuent au stockage temporaire de carbone et œuvrent en faveur d’une réduction d’émission de gaz à effet de serre.

Pour parfaire cette éligibilité, l’isolant doit être lesté d’une fiche de déclaration environnementale et sanitaire (FDES). Ce document indique notamment l’impact du matériau sur l’environnement.

Quels sont les différents types d’isolants biosourcés ?

La gamme d’isolants biosourcés est large. Parmi ces différents matériaux, il est possible de citer :

  • La laine de mouton
  • La laine de chanvre
  • La ouate de cellulose
  • La fibre de bois
  • La paille
  • Le liège
  • La laine de coton
  • La laine de coco
  • Le lin
  • La plume de canard
  • Le textile recyclé

Il faut savoir que ces matières ne peuvent pas être utilisées seules et tel quel en tant qu’isolant. En effet, il est nécessaire de le lier avec un autre matériau afin de lui conférer une meilleure performance et résistance.

Concernant le conditionnement, ces isolants biosourcés sont disponibles en 3 versions qui sont les suivantes :

  • En rouleaux : c’est notamment le cas de la laine de chanvre, de mouton, de coton ou encore du lin, de la fibre de bois et autres. Ils sont particulièrement adaptés à une isolation des combles, des plafonds ou encore des sols.
  • En panneaux rigides : la laine de chanvre ou encore la fibre de bois sont ainsi conditionnées. Les panneaux sont idéaux pour l’isolation des murs.
  • En flocons : à souffler, le coton, la ouate de cellulose ou encore les textiles recyclés sont tout à fait adaptés à une isolation projetée dans les combles perdus ou pour les sols.

Pourquoi opter pour un isolant biosourcé en maison neuve ?

Nombreuses sont les raisons qui peuvent pousser au choix d’un isolant biosourcé pour une maison neuve. En voici quelques-unes d’entre elles :

  • Les isolants biosourcés répondent aux nouvelles normes sur les constructions, en termes de développement durable notamment
  • Les isolants biosourcés s’adaptent parfaitement à tous les types de construction
  • Écologique et respectueux de l’environnement, ce type d’isolant se compose de matières premières totalement naturelles
  • Ce type d’isolant offre également, en plus de leur performance sur le plan thermique et phonique, un bon confort grâce à leur vertu hygro régulante et perspirante notamment
  • Permet d’être éligible à certaines subventions mises en place par l’Etat

weber isolation biosourcée
Isolation biosourcée par l’extérieur de chez Weber

Solutions high-tech de chauffage et de clim
Toshiba vous propose ses produits au travers d'un réseau de partenaires. Séléctionnez votre département sur la carte ci-dessous afin de découvrir notre partenaire le plus proche de chez vous
TOSHIBA Solutions de Chauffage et Climatisation
voir plus >>>

Critères pour choisir un isolant biosourcé

Le choix d’un isolant biosourcé peut se faire selon différent paramètres qui peuvent être :

  • Le coefficient de conductivité thermique : noté lambda (ℷ), il s’exprime en W/(m.K)) et permet notamment de connaître sa faculté à transmettre la chaleur. Plus ce coefficient est faible et meilleures seront les capacités isolantes du matériau.
  • La résistance thermique : notée R, elle s’exprime en m².K/W. Elle prend en considération l’épaisseur du matériau ainsi que sa compétence à supporter le froid comme le chaud. Elle permet donc de déterminer la performance de l’isolant. Plus R est élevée et meilleure est la capacité isolante de la matière. Il faut toutefois être vigilant à l’épaisseur car 2 isolants différents peuvent être dotés de la même résistance, mais d’une épaisseur différente.
  • Le déphasage thermique : il s’agit de la faculté du matériau à empêcher l’entrée de chaleur. Cela correspond en réalité au temps que mettra la chaleur à traverser l’isolant. Plus ce temps est long et meilleures seront les capacités isolantes. Le déphasage thermique offre une régulation naturelle du chauffage.
  • Le coefficient de transmission surfacique : noté U et mesuré en W/m².K, il correspond à la capacité d’une paroi à laisser passer la chaleur. C’est donc l’inverse de la résistance thermique. De ce fait, plus U est faible et meilleure sera l’isolation de la surface.
  • Le taux de COV (Composés Organiques Volatils) : plus ce taux est faible et moins le matériau libérera de COV dans l’air.

Avantages et inconvénients d’un isolant biosourcé

Mettre en place une isolation composée à base de matériaux biosourcés confère un certain nombre d’avantages. Il est notamment possible de citer :

  • L’utilisation de matière naturelle renouvelable
  • La fabrication des isolants biosourcés qui laisse une faible empreinte carbone
  • La performance aussi bien thermique que phonique et donc l’optimisation de la consommation énergétique
  • Peu d’émission de gaz à effet de serre de la part des matériaux
  • Très faible taux d’émission de COV : offrent une bonne qualité de l’air
  • Les nombreux produits sur le marché
  • Le recyclage des matériaux en fin de vie

Il faut toutefois noter quelques petits points noirs comme :

  • Le prix qui est plus important que celui des isolants synthétiques par exemple ou encore minéraux
  • La nécessité de recevoir un traitement chimique contre le feu, l’humidité, les insectes ou les rongeurs.
Construction, rénovation : un projet de chauffage ? Viessmann
Viessmann

En déposant votre projet, un installateur qualifié proche de chez vous, vous contactera. Véritable spécialiste du chauffage, il dispose des compétences nécessaires pour vous conseiller au mieux.

Sélectionnez les énergies concernant votre projet

Pompe à chaleurGazBoisSolaireFioulJe ne sais pas
Passer à l'étape 2

Quand le projet doit-il démarrer ?*

Maintenant
Dans 3 moisDans 6 moisPlus tard
* : champs obligatoires

Lectures recommandées

Maison connectée et sécurisée

Pour en savoir plus

Maison neuve basse consommation

Philippe Nunes,expert en optimisation énergétique
Philippe Nunes
Ingénieur expert

Ingénieur thermicien, Philippe NUNES vous livre son point de vue sur les technologies des équipements et solutions de chauffage, climatisation, ventilation. Directeur Général de Climamaison, il intervient en apportant son éclairage et son expérience de plus de 20 ans dans les métiers du confort thermique.


A lire également