Construire une maison neuve avec une étiquette énergétique A

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Conseils d'expert > Construire une maison neuve avec une étiquette énergétique A

Avril 2022

La construction individuelle voit arriver une nouvelle norme de construction la RE 2020. En parallèle la rénovation est obligée en termes de vente ou de location à un nouveau DPE (diagnostic de performance énergétique), de sorte que le bâtiment voit apparaître une « valeur verte » dans la meilleure note et l'étiquette énergétique A.

dpe énergie maison
Le nouveau DPE est plus exigeant et opposable

Le DPE neuf : une obligation

Le DPE, Diagnostic de Performances Énergétiques est une expertise menée par des sociétés spécialisées sur les constructions bâties afin d’en réaliser un bilan complet pour informer l’acheteur ou le locataire de la qualité énergétique du bien.

Le DPE analyse 5 postes énergétiques suivants :

  1. Consommations de chauffage ;
  2. Consommations d’eau chaude sanitaire ;
  3. Consommations de refroidissement ;
  4. Consommation des auxiliaires (ventilation, chauffage, eau chaude sanitaire et refroidissement) ;
  5. Consommation d’éclairage

Le DPE classe donc l’habitation sur une étiquette énergétique selon la performance de cette dernière. La classification se fait de A pour les meilleures notes et jusqu’à G pour les constructions les moins performantes. Les préoccupations actuelles poussent les fabricants de maisons individuelles à améliorer de plus en plus les performances énergétiques des biens avec comme objectif, se rapprocher et atteindre la catégorie A.

Pour réaliser un DPE neuf, l'expert dispose d’une étude thermique avec un descriptif complet des matériaux utilisés pour la construction. Les matériels de production de chauffage et d’eau chaude sanitaire ont eu aussi un poids important dans la note finale obtenue.

C’est le maître de l’ouvrage qui doit faire établir le DPE afin que ce dernier soit rendu à l’acheteur au plus tard à la réception du bien. Le diagnostiqueur effectue aussi une estimation des GES soit, les émissions de gaz à effet de serre. L’objectif est de rendre ces quotas les plus faibles possibles afin de répondre aux enjeux écologiques.

Il est important de préciser que le DPE est aussi obligatoire sur les extensions qui, en surface cumulée, apportent la surface totale à plus de 150 m² ou dépasse les 30 % de la surface des locaux existants.

La loi Elan du 23 novembre 2018 supprime la portée uniquement informative du DPE à partir du 1er juillet 2021, à l’exception des recommandations qui conserveront ce caractère informatif. Par cette disposition, la loi ELAN confère donc au DPE la même opposabilité juridique que les autres diagnostics immobiliers, d’où l’emploi du terme opposable pour qualifier le nouveau DPE.

dpe énergie ges
Etiquettes énergie et GES du DPE

Solutions high-tech de chauffage et de clim
Toshiba vous propose ses produits au travers d'un réseau de partenaires. Séléctionnez votre département sur la carte ci-dessous afin de découvrir notre partenaire le plus proche de chez vous
TOSHIBA Solutions de Chauffage et Climatisation
voir plus >>>

Une maison qui répond aux exigences de la RE2020, nouvelle réglementation environnementale

Pour aller dans le sens d’une maison neuve avec une « étiquette énergétique A », la RE2020 apporte un certain nombre de critères et d’exigences qui œuvrent en faveur de la transition énergétique.

Depuis le 1er janvier 2022, la RE2020 remplace et complète la RT2012 qui était alors jugée insuffisante et qui n’allait pas assez loin en termes de restrictions et d’encadrement des fabrications de maisons individuelles, mais aussi de constructions tertiaires.

Le but de la RE2020 est multiple. On y retrouve avant tout l’ambition de disposer d’un confort similaire en été qu’en hiver. En effet, les maisons individuelles RE2020 doivent s’intégrer à la perfection dans l’environnement. On adoptera alors une méthode bioclimatique en favorisant les expositions au sud pour profiter naturellement des ressources renouvelables.

re2020 maison neuve
La nouvelle réglementation environnementale RE2020 s’applique à toute construction neuve

L’indicateur Bbio sur les besoins climatiques est renforcé de l’ordre de 30% puisqu’il prend en compte les besoins de rafraîchissement de la maison, chose qui était auparavant laissée de côté.
Le réchauffement climatique et les épisodes caniculaires sont la raison de cette prise de conscience du confort en été qui doit être revu et amélioré par l’isolation, mais aussi une ventilation naturelle efficace, l'installation de systèmes de gestion de volets ou encore de pergolas bioclimatiques qui permettent d’adapter l’ensoleillement entrant selon les saisons et le rayonnement.

L’isolation thermique occupe alors une place importante dans la réglementation tout comme la ventilation et l’utilisation des énergies renouvelables où, désormais, au moins une source de ces énergies devra prendre place pour garantir le respect de la RE2020.

Favoriser une isolation biosourcée

L’isolation est dite biosourcée lorsqu’elle est constituée d’un matériau naturel qu’il soit végétal ou animal. On pourra aussi nommer certains matériaux comme biosourcés s’ils sont issus du recyclage.
L’isolation doit être performante pour permettre de réduire les déperditions de chaleur et donc, offrir un confort optimal dans la maison. Toutes les parois, la toiture ainsi que le vide sanitaire doivent être isolés pour permettre au DPE un classement en étiquette A.

Dès lors, le choix parmi divers matériaux isolants sera possible comme la laine de mouton, la fibre de bois, le liège ou encore la laine de chanvre.
Le but de l’isolation biosourcée n’est pas seulement son caractère naturel, mais surtout son impact environnemental bien inférieur aux isolants traditionnels. On calcule l’empreinte carbone de la maison durant tout son cycle de vie, depuis sa construction et l’origine des matériaux jusqu’à la fin de son cycle, en passant par les nombreuses années d’utilisation du bien.
Ainsi, les matériaux biosourcés offrent une technique de production respectueuse de l’environnement, mais sont aussi des matériaux qui ne produisent pas d’énergie polluante et qui sont recyclables.

L’efficacité de l’ensemble de ces matériaux naturels n’est plus à faire et c’est ainsi que la maison RE 2020 œuvre vers l’étiquette énergétique A.

Une énergie renouvelable, fini le fioul et la gaz, énergies carbonées !

Si le gaz a connu son heure de gloire par la chaudière à condensation, le législateur compte bien en terminer avec l’utilisation de cette énergie qui émet tout de même, malgré les efforts, du CO2.

Dans cette course à l’étiquette énergétique A, la RE2020 vient appuyer les efforts en imposant l’installation et l’utilisation d’un système de production de chauffage et d’eau chaude sanitaire dit alternatif. On retrouve alors des appareils qui puisent leurs ressources dans des énergies renouvelables qu’elles proviennent de l’air, de la biomasse ou du sol pour les plus courants.

Ainsi, le ballon thermodynamique ou le chauffe-eau solaire ont un très bel avenir. C’est également le cas des chaudières et poêles à pellets qui offrent un confort de chauffe incomparable tout en réduisant au plus l’impact environnemental.

La pompe à chaleur a quant à elle une place de choix dans ce défi écologique et l’amélioration énergétique de la construction individuelle.

La PAC sol/eau ou plus communément appelée PAC géothermique sera la plus efficace pour produire à la fois du chauffage et de l’ECS via l’utilisation de calories présentes naturellement dans le sol. Elles sont captées soit par un forage en profondeur, soit par la disposition de capteurs sous une faible profondeur, mais sur une large surface de sol.

L’électrique aussi voit un retour affirmé avec des radiateurs à haute efficacité et pourquoi pas l’utilisation de systèmes photovoltaïques pour la production d’électricité.

Fini le gaz carboné, mais le biométhane et le bio propane sont des énergies avec un avenir certain

Si la feuille de route de la transition énergétique et écologique s'orienter inévitablement vers des énergies décarbonées, cela ne signifie pas obligatoirement la disparition totale du gaz. En effet, la production de biométhane et de biopropane à partir de déchets ménagers ou agricoles est une composante importante pour fournir en gaz 100% décarbonés bon nombre de nos territoires à l'horizon assez proche de 2025 !

Dans tous les cas, le système de chauffage renouvelable et décarboné ainsi qu’une l’isolation thermique performante restent deux domaines qui viennent se compléter pour permettre l’obtention de « l’étiquette énergétique A ».

En conclusion, orienter votre patrimoine immobilier vers une « valeur verte » !

Nous recommandons tout ce qui peut valoriser la performance énergétique et environnementale de l’habitat car la transition écologique du marché immobilier est bien partie et la valeur verte se concrétise de plus en plus eu égard aux crises énergétiques et environnementales que nous subissons sans cesse.

biosourcé énergie logements
Nouveaux logements avec matériaux biosourcés et production d’énergie verte PV

Construction, rénovation : un projet de chauffage ? Viessmann
Viessmann

En déposant votre projet, un installateur qualifié proche de chez vous, vous contactera. Véritable spécialiste du chauffage, il dispose des compétences nécessaires pour vous conseiller au mieux.

Sélectionnez les énergies concernant votre projet

Pompe à chaleurGazBoisSolaireFioulJe ne sais pas
Passer à l'étape 2

Quand le projet doit-il démarrer ?*

Maintenant
Dans 3 moisDans 6 moisPlus tard
* : champs obligatoires

Lectures recommandées

Maison neuve passive sans chauffage

Pour en savoir plus

Maison neuve basse consommation

Jacques Ortolas,expert en optimisation énergétique
Jacques Ortolas

Jacques Ortolas s'est spécialisé depuis des années dans la recherche de solutions d'économies d'énergie et d'exploitation optimisés des installations. Son expérience en la matière en fait un expert reconnu qui participe fréquemment à des groupes de réflexion chargés de définir les politiques énergétiques et environnementales.


A lire également