Changer son chauffe-eau : conseils et prix

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Comment faire > Changer son chauffe-eau : conseils et prix

Sachez que changer un chauffe-eau se fait rarement à l’identique, car non seulement les offres évoluent assez rapidement au fil des années, mais c’est aussi l’occasion de réadapter ses équipements aux besoins.
Dès lors, nous allons vous apporter différentes indications, quelques conseils, mais aussi des notions de prix, afin de vous aider à y voir plus clair.

chauffe eau ariston
Chauffe-eau électrique « plat » d’Ariston

Quand changer son chauffe-eau ?

Il existe deux grands cas de figure qui poussent à changer un chauffe-eau.

Le premier cas est celui de la vétusté des équipements. En effet, un chauffe-eau a une durée de vie plus ou moins longue selon sa qualité, 10 ans étant une moyenne. Mais aussi la qualité de son installation et de son entretien au fil du temps. De plus, si ce dernier a été sursollicité, il peut alors présenter, plus rapidement que prévu, un certain nombre de failles.
Parmi les signes annonciateurs de vétusté, il est possible de noter :

  • Une eau moins chaude ou chaude moins longtemps
  • Des taches de rouille au bas du chauffe-eau
  • Une eau un peu trouble

Le second cas est celui de la modification des besoins en eau chaude au sein du foyer. Que ce soit un changement d’occupants ou l’accueil d’un ou plusieurs nouveaux membres dans une famille, les besoins en eau chaude peuvent évoluer et nécessiter plus de capacité.

Quel chauffe-eau choisir pour sa maison ?

chauffe-eau électrique
Chauffe-eau électrique intelligent pilotable à distance d’Ariston

Pour savoir quel sera le modèle de chauffe-eau le plus adapté à votre usage et à votre foyer, il convient de répondre aux différentes questions suivantes :

  • Quel volume selon les habitudes d’utilisation et le nombre de personnes dans le foyer ?

Dans un foyer, il est nécessaire de calculer le besoin en eau chaude sanitaire (ECS) afin de savoir quel sera le volume minimum requis du futur chauffe-eau.
En moyenne, il faudra ainsi compter 40 à 50 litres d’ECS par personne et par jour. Une mauvaise évaluation peut déboucher sur quelques aléas, notamment la douche froide… Toutefois, il n’est pas utile de surdimensionner la capacité des équipements qui chaufferaient alors inutilement de trop gros volumes d’eau, faisant ainsi grimper la facture énergétique sans raison réelle.
Les modèles les plus évolués sont, pour éviter les dépenses inutiles, capables d’analyser les habitudes de consommation et d’ajuster la production d’eau chaude en conséquence.

Laissez-vous conseiller par un professionnel du confort thermique
Conseil, installation, maintenance et suivi à long terme : confiez votre projet à un installateur Proactif Viessmann proche de chez vous.
VIESSMANN
voir plus >>>

Voici les moyennes habituellement recommandées selon la composition du foyer :

Volume de chauffe-eau

Nombre d’utilisateurs simultanés

100 litres

2 adultes
1 pièce d’eau

150 litres

2 adultes
1 enfant
1 pièce d’eau

250 litres

2 adultes
3 enfants
1 pièce d’eau

300 litres

2 adultes
3 enfants
2 pièces d’eau

  • Quelle énergie ?

chauffe eau thermodynamique
Chauffe-eau thermodynamique en buanderie

L’énergie retenue a aussi son importance. En effet, il existe différentes versions de chauffe-eau selon des principes d’énergie divers.

Type de chauffe-eau

Présentation et conseils

Electrique

Le chauffe-eau électrique correspond en réalité à un chauffe-eau à accumulation, à savoir un cumulus.
Peu onéreux lors de son acquisition, c’est un équipement simple à installer et à utiliser.
Efficace, ce type d’appareil est doté d’une résistance électrique qui chauffe l’eau de la cuve.

Les versions les plus modernes disposent d’un thermostat électronique et, pour les modèles les plus high-tech, d’un auto-apprentissage pour s’adapter aux habitudes de consommation. Dans ce dernier cas, cela permet de belles économies d’énergie (jusqu’à 20 %).

Solaire

Le chauffe-eau solaire ou CESI est un autre principe qui permet d’assurer la chauffe de l’eau grâce à un préchauffage naturel, via des panneaux spécifiques installés sur le toit. Attention, toutes les toitures ne sont pas forcément compatibles avec cette technologie.

Pour ce type d’équipement, il faudra prévoir une installation plus complexe et un minimum d’espace à la fois sur la toiture pour les panneaux, mais aussi dans le logement pour le local technique.
Dans cette version solaire, les économies d’énergie sont très intéressantes (à hauteur de 50 à 70 %).

Thermodynamique

A la fois simple et moderne, le chauffe-eau thermodynamique est capable de proposer au moins 50 % de réduction sur votre consommation d’énergie pour la production d’eau chaude sanitaire.

Pour fonctionner, cet équipement requiert un ballon d'eau chaude couplé à une pompe à chaleur. Cette pompe à chaleur pourra fonctionner selon divers principes (monosplit ou bi-split). Dans le cas d’une PAC monosplit, il faudra disposer d’un local technique d’au moins 20 m².

  • Quelle protection pour votre chauffe-eau?

Vient ensuite la notion de protection de votre chauffe-eau. Il existe différentes technologies intégrées dans les appareils. Ces technologies sont chacune adaptées à des qualités d’eau différentes.

Et, chacun le sait, cette qualité d’eau vient directement impacter la durée de vie des équipements. Voici, alors, les notions à connaître pour choisir le bon chauffe-eau selon la dureté de l’eau de votre logement.

Technologie

Qualité de l’eau

Anode Magnésium

Eaux agressives et génératrices de corrosion : ++
Eaux équilibrées créant une protection naturelle : ++++ Eaux calcaires génératrices de niveaux élevés de tartre : ++

Technologie O’Pro

Eaux agressives et génératrices de corrosion : +++
Eaux équilibrées créant une protection naturelle : ++++
Eaux calcaires génératrices de niveaux élevés de tartre : +++

Technologie Stéatite

Eaux agressives et génératrices de corrosion : ++++
Eaux équilibrées créant une protection naturelle : ++++
Eaux calcaires génératrices de niveaux élevés de tartre : ++++

  • Quel principe de pose ?

Selon les modèles, les chauffe-eau peuvent s’installer différemment. Ainsi, il existe des modèles muraux ou sur pieds, verticaux ou horizontaux. Il faudra bien penser à l'installation en amont, selon la place disponible dans le logement, notamment.
Bien entendu, les modèles proposant de gros volumes de chauffe seront généralement plus encombrants. Et certaines technologies demanderont, quant à elles, la présence d’un local technique dédié.

Les prix pour changer un chauffe-eau

En termes de prix pour changer un chauffe-eau, il faut à la fois penser au coût d’acquisition d’un nouveau chauffe-eau, mais aussi à la dépense associée à la main d'œuvre d’un professionnel.

Voici, donc, les prix auxquels vous pouvez vous attendre :

  • Prix en en fourniture d’un chauffe-eau selon la gamme et la capacité retenues :
    • Entre 150 et 2 000 €
  • Prix en main d’œuvre :
    • Pour la dépose de l’ancien chauffe-eau : 200 €
    • Pour la pose du nouveau chauffe-eau : 300 à 400 €
Construction, rénovation, un projet de chauffage ? Viessmann
Viessmann

En déposant votre projet, un installateur Proactif proche de chez vous, vous contactera. Véritable spécialiste de la marque Viessmann, il dispose des qualifications utiles et se forme régulièrement sur nos produits afin de vous conseiller au mieux.

Sélectionnez les énergies concernant votre projet

Pompe à chaleurGazSolaire thermiqueBoisFioulAutres
Passer à l'étape 2

* : champs obligatoires

Lectures recommandées

Les primes pour changer son ancienne chaudière

Pour en savoir plus

Changer sa chaudière, les choix conseillés


A lire également