/// Chauffage basse conso en rénovation

accueil > conseils en chauffage et climatisation > Dossiers techniques > CHAUFFAGE BASSE CONSO EN RENOVATION
Téléchargez
le dossier
Chiffrez
vos travaux
Chauffage et climatisation

Confort, économies, écologie

Toujours à vos côtés

Chaudières, chauffe-eau, PAC, régulations

Chaudière au gaz

Solution économique et durable

Rénovation et basse conso

Quelles solutions de chauffage sont les plus intéressantes en rénovation ? Rénover sa maison avec un chauffage basse consommation ? Quelles sont nos priorités, le confort thermique ou les économies d’énergie ? Ou bien les deux ?

Arrive un temps ou rénover son isolation, ou/et son chauffage devient urgent. Doit-on continuer à surconsommer et jusqu’à quand ? Au point de ne plus pouvoir payer nos charges de chauffage ? Plus que dans le neuf où la réglementation thermique fixe le cap du niveau basse consommation ou BBC, en rénovation nous avons d’énormes économies de chauffage à réaliser avec une rentabilité à court et moyen termes.

Le Grenelle de l'Environnement lorsqu'il a rendu ses conclusions en matière de construction et de rénovation des bâtiments, a souligné l'impérieuse nécessité de s'attaquer au secteur du bâtiment à l'origine de 46% de la consommation d'énergie fossile et de 25% des rejets de CO2 dans l'atmosphère.

En termes de rénovation des bâtiments, il nous faudra rénover, selon le plan de Rénovation du Gouvernement, les anciens bâtiments au rythme de près de 500 000 par an d'ici fin 2017, en faisant en sorte que ceux-ci ne consomment pas plus de 80 kWh/m²/an au lieu de près de 300 kWh/m²/an aujourd'hui ; soit un rapport de quatre comme le facteur 4 !

Le chiffre de 80 kwh/m²/an correspond aux normes BBC notamment développées par l'organisme référent Effinergie. Il s'exprime en énergie primaire, c'est-à-dire l’énergie à la source et tient compte des 5 usages principaux de consommation du bâtiment : le chauffage, la climatisation, l'eau chaude sanitaire, l'éclairage et les auxiliaires.

Maison BBC

Exemple de maison très basse consommation
avec capteurs solaires thermiques et photovoltaïques
source VIESSMANN

La France compte environ 30,2 millions de logements, 19,1 millions ont été construits avant 1975, ce qui représente 63% du parc existant. Les logements construits avant 1975 sont relativement peu, voire pas du tout isolés, ce qui signifie que les bâtiments ont de fortes déperditions thermiques et de fait consomment beaucoup plus d'énergie. De plus, ceux-ci sont chauffés grâce à des énergies fossiles, donc fortement émettrices de gaz à effet de serre responsable en partie des changements climatiques.

Sur la durée de vie d'un bâtiment, l'énergie produit 70 à 80% des impacts environnementaux. Ce secteur contribue donc grandement aux émissions de gaz à effet de serre dans l'atmosphère et aux conséquences induites.

Il est donc temps de repenser la rénovation des maisons et logements dans un objectif basse consommation voire très basse consommation pour un réel développement durable pour notre planète mais avant tout pour préserver nos finances !