Ventilation et rénovation

Rénover sa maison c’est aujourd’hui prévoir des économies d’énergie. Cela fait appel à la réduction de tous les postes énergétiques. Après l’isolation même poussée à l’extrême, il est un poste indispensable à l’hygiène et au bâti, difficile à maîtriser, c’est la ventilation. En rénovation de l’existant, les systèmes économes de ventilation existent. Soyons éclairés quant à leur mise en œuvre.

Dans l’existant, la maison ou l’immeuble dispose ou ne dispose pas de ventilation permanente; la ventilation est la plupart du temps naturelle c'est-à-dire par les ouvrants et infiltrations. Ces exemples sont nombreux notamment pour le parc immobilier d’avant 1975; ces anciens bâtiments consomment en moyenne 250 kWhep/m² et par an, contre un objectif basse consommation actuelle de 80 kWhep/m² et par an !

L’isolation thermique quand elle est possible est une action d’économies d’énergie plus que recommandé car son effet est durable. Elle n’est pas toujours très facilitée par l’extérieur à cause des contraintes de façade. Par l’intérieur, elle demande des travaux d’adaptation au niveau des encadrements, des prises électriques, etc, …
Bref, les occupants changent les ouvrants et passent bien naturellement du simple au double vitrage, voire à des vitrages encore plus performants. La ventilation par infiltration naturelle est stoppée, et apparaissent les moisissures et odeurs voire les dégradations des peintures et tout compte fait du confort de vie. Sans ventilation, l’habitat, comme le lieu de travail, n’est plus sain !


Comment ventiler en rénovation ? Raisonnez au préalable comme pour le neuf !

Certes le programme de travaux possède un programme d’économie d’énergie. Le projet de ventilation doit être entier. A priori, il est conseillé de raisonner préalablement comme pour le neuf.
Vous envisagez de réaliser une rénovation de votre appartement ou de votre maison, orientez-vous vers les équipements de ventilation performants utilisés dans la construction neuve :

  • La VMC simple flux : réseau d’extraction dans les pièces humides avec de préférence des bouches hygroréglables (sensibles au taux d’humidité de la pièce) – Entrées d’air en façades ou dans les fenêtres.
  • La VMC double flux c'est-à-dire avec un réseau d’extraction comme ci-avant + un réseau d’amenée d’air.
  • Pour une maison basse consommation ou à haute performance énergétique, un échangeur de récupération air extrait/air neuf permettra de récupérer les calories jusqu’à 90% avant leur évacuation à l’extérieur. Si, de plus, l’amenée d’air transite par le sol, vous aurez de plus récupéré les calories du sol (toujours plus bénéfiques que l’air extérieur) et constitué ce que l’on nomme le « puits canadien »


Ces systèmes de ventilation peuvent être installés dans l’existant comme dans le neuf. Il faudra prévoir les passages de gaine, des fourreaux électriques, des nouveaux tubes de chauffage, …



Autres systèmes de ventilation performante adaptés à la rénovation

Les passages de gaines de ventilation ne sont pas toujours possibles.
Le développement des projets de rénovation a ainsi donné naissance à des solutions techniques pour l’habitat existant. Outre des caissons de ventilation très compacts, des réseaux flexibles très faciles à mettre en œuvre, des commandes sans fil, …, des concepts très performants de ventilation sans conduit existent et sont particulièrement adaptés à la rénovation. N’oublions pas que la réglementation nous impose d’assurer « une aération générale et permanente du logement » ; décret du 24 mars 1982.


La « VMR » Ventilation Mécanique Répartie consiste à balayer le logement grâce à des aérateurs ponctuels disposés dans les pièces humides (cuisine, salle de bains et toilettes) Les aérateurs sont donc choisis en fonction de la pièce humide qu’ils vont équiper mais aussi en fonction du nombre de pièces de repos dont ils auront chacun une partie de l’air à extraire.
Faible consommation, souplesse même dans les cas les plus contraignants, hygiène car aucun réseau de gaine, faible niveau sonore, sont les avantages de la VMR.






La « VMC Répartie » assure une ventilation continue du logement sans réseau de conduits centralisé, grâce à deux appareils (Mono et Multi) à combiner en fonction du logement. Faible consommation, modularité et esthétique sont ses avantages.

extracteur mono
extracteur multi





EN RESUME

La rénovation de l’habitat individuel ou collectif est un poste majeur générateur d’économies d’énergie au même titre que l’isolation thermique ou qu’un équipement performant de chauffage. De plus la ventilation doit être juste mais suffisante pour éliminer les polluants, odeurs, pour un bien être, une hygiène de vie et une préservation de notre santé.
Au préalable, l’approche « économie d’énergie et qualité d’air » du concept de ventilation doit être la même que pour l’habitat neuf.
Concepts de VMC hygroréglable, de VMC double-flux avec récupérateur, de puits canadiens, …, de pompe à chaleur sur l’air extrait, … doivent et peuvent être mis en œuvre. Dans les autres cas, il sera plus facile d’installer des systèmes désormais adaptés à la rénovation et possédant tous les labels de qualité et de performance que l’on peut attendre pour un habitat rénové et économe à long terme.




Sources et liens utiles

www.aldes.fr
www.helios-fr.com
www.atlantic-ventilation.com

www.france-air.com

www.xpair.com


Pour en savoir plus : dossier
VENTILATION ET PUITS CANADIEN



Décembre 2008
Construction, rénovation, un projet de chauffage ?

En déposant votre projet, un installateur Proactif proche de chez vous, vous contactera. Véritable spécialiste de la marque Viessmann, il dispose des qualifications utiles et se forme régulièrement sur nos produits afin de vous conseiller au mieux.

Sélectionnez les énergies concernant votre projet

FioulGazPompe à chaleurBoisSolaire thermiqueAutres
Passer à l'étape 2

* : champs obligatoires

A lire également