Systèmes biénergies : le solaire en priorité !

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Tendances > Systèmes biénergies : le solaire en priorité !
Les solutions biénergies, pompe à chaleur + chaudière, ou chaudière + solaire, ..., ont le vent en poupe car elles permettent de tirer parti dans le temps de l'une ou de l'autre énergie. La « gratuité » du solaire doit dans tous les cas attirer notre attention.

Prenons comme référence la réglementation 2012

Rappelons que celle-ci limite la consommation primaire annuelle des logements neufs à 50 kWh/m²Shon. Cette réglementation se base sur un niveau de performance énergétique BBC ou bâtiment basse consommation. Certes la performance du bâti et de son enveloppe sont primordiales. Que ce soit en neuf grâce à la réglementation 2012 qui nous l’impose ou de la RT existant, l’investissement dans la protection du bâti est rentable à long terme.

Rappelons également que cette réglementation BBC « impose » pour chaque maison individuelle l’usage d’une EnR, soit une énergie renouvelable. Le solaire vient en premier réflexe, et ensuite, le bois, la géothermie ou aérothermie avec pompe à chaleur. Il est ainsi explicite que les systèmes biénergie dans un cadre de construction neuve ou dans le cas de réhabilitation, doivent être choisis avec une énergie renouvelable, et osons simplement le dire avec le solaire en priorité.

Parmi les systèmes BBC recommandés par CLIMAMAISON, citons les solutions biénergies suivantes :



Production chaudières et pompe à chaleur : la chaudière hybride est née !

Chaudière Talia Green

Ce type de système hybride existe sur le marché depuis peu. Il est intéressant car il combine l'usage de deux source d'énergie : le gaz avec une chaudière à condensation à laquelle est intégrée une pompe à chaleur air/eau fonctionnant à l'électricité. Ainsi pendant les jours les plus froids, quand le COP de la pompe à chaleur est le plus faible, c'est la chaudière gaz à condensation qui fonctionne. En période intermédiaire, c'est un choix optimum établi par le système qui va privilégier la pompe à chaleur quand la température est la plus clémente et propice à un COP élevé. En intersaisons printemps et automne, c'est la pompe à chaleur qui assurera les besoins. Ceux-ci sont entendus globaux, soit besoins de chauffage + d'eau chaude sanitaire.



Schéma




Besoins de chauffage


Ce type de chauffage hybride allie ainsi les avantages d'une chaudière gaz à condensation et d'un module de pompe à chaleur Inverter DC. Attention néanmoins dans le choix de l'équipement, des facilités d'entretien et de dépannage, car ce sont deux systèmes qui sont imbriqués.
Dans le même sens, attention également au prix du contrat d'entretien, que celui-ci ne double pas du fait de l'entretien de la chaudière et de l'entretien de la pompe à chaleur !

Besoins calorifiques



Priorités



Solution bois et solaire : tout EnR mais difficile à maîtriser !

Difficile à maîtriser car la combustion du bois n'est pas aussi souple que celle du gaz par exemple. De ce fait, le passage d'une énergie à l'autre doit s'effectuer en tenant compte du point commun qui relie ces deux énergies : le stockage d'eau chaude. Celui-ci devant être suffisant pour accepter les marche-arrêts « longs » de combustion du bois. Et le stockage optimum que requiert le solaire thermique pour être rentable.


Schéma Alpha


A cela il faudra intégrer un automatisme précis que nous recommandons du même fabricant. Il serait hasardeux de choisir une chaudière bois d'une marque et des panneaux solaires d'une autre marque. Il faut ainsi laisser la responsabilité d'un dimensionnement optimum à un seul fabricant afin d'assurer la meilleure régulation possible, c'est à dire la plus économique !



Chaudière et solaire : un nouveau standard BBC

C'est la solution la plus souple car elle allie une énergie fossile avec une chaudière à condensation et une énergie gratuite le solaire thermique. C'est aussi une des solutions de référence vis à vis de la réglementation thermique RT 2012. Le cas le plus simple consiste à utiliser le solaire comme base et l'énergie gaz comme énergie d'appoint. Ainsi priorité est donnée au solaire, et le gaz ne vient qu'en complément. Les économies réalisées se situent entre 40 et 60% par rapport à un système avec une chaudière classique.

Les fabricants proposent ainsi de plus en plus de « kit solaires » associés à une chaudière. De même, il est important que le package proviennent du même fabriquant, afin que celui-ci soit responsabilisé dans le dimensionnement d'ensemble et que la régulation soit optimisée pour générer le maximum de confort mais surtout d'économies d'énergie.



Pompe à chaleur et solaire


C'est une solution avec en base l'électricité utilisée non pas en direct mais via une pompe à chaleur. Certes le rendement sera faible pour les températures les plus froides dans le cas de pompe à chaleur air/eau. En revanche c'est une solution qui s'avère très performante dans le cas d'installations de géothermie, soit avec des pompes à chaleur eau/eau. Comme pour le paragraphe précédent avec le gaz, c'est le solaire qui sera la source d'énergie utilisée et stockée en priorité, puisqu'elle est gratuite. La pompe à chaleur venant en complément en période où le solaire et son stockage sont insuffisants.




Sources et liens utiles

www.chaffoteaux.fr
www.zaegel-held.com
www.alpha-innotec.fr
Conseils d'experts XPAIR


Pour en savoir plus : dossier
« CHOISIR SON ENERGIE DE CHAUFFAGE »


Juillet 2011

A lire également