Rénovation thermique, prévoyez au moins une énergie renouvelable !

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Tendances > Rénovation thermique, prévoyez au moins une énergie renouvelable !
La rénovation thermique est aujourd'hui à prendre comme un investissement durable pour l'avenir. Personne ne peut prédire l'évolution du prix des énergies. En revanche, nous sommes sûrs que l'évolution des énergies fossiles ira à la hausse sur les 20 prochaines années.

Les travaux pour mettre en œuvre les énergies renouvelables ne vous paraissent pas toujours rentables ; encore que la durée de calcul devrait s'appuyer sur une durée de vie d'équipement c'est-à-dire de 20 ans ! Il y a pourtant des contextes de travaux où intégrer une énergie renouvelable ne coûte pas tellement plus cher ! Car au minima vous pouvez prévoir des prédispositions techniques minimum vous laissant la possibilité de faire les dits travaux et ainsi de donner une valeur « EnR » à vos travaux de rénovation. Cette chronique vous guide sur les choix économiquement opportuns et porteurs de plus value immobilière!

1°) Vous êtes très limités en budget ? Pensez prédispositions techniques !

Prédispositions avec des fourreaux bâtiment = avenir sauvegardé

Fourreaux

Vous ne pouvez investir dans des panneaux solaires et êtes trop juste en budget malgré les aides publiques !

- PREVOYEZ DES FOURREAUX TECHNIQUES du toit à la chaufferie, ou/et de l'extérieur à la chaufferie.
Il sera toujours temps de mettre en œuvre des tubes de raccordement calorifugés entre chaudière (ou ballon solaire) et de futurs panneaux solaires.

De même, un simple fourreau diamètre 6 cm vous permettra également d'installer quand vous le désirerez des panneaux photovoltaïques.

Vous ne pouvez investir dans une pompe à chaleur et ne pouvez que remplacer votre chaudière !

- PREVOYEZ PLACE ET FOURREAUX de l'extérieur à la chaufferie. Place : prévoir de la place à l'intérieur de la chaufferie (environ 1 m x 0,50 m) et environ 1 m² en extérieur pour installer une future pompe à chaleur. Attention à la localisation à l'abri le plus possible du voisinage car la PAC émettra du bruit même si celui-ci est raisonnable (moins de 50 dBA en général).

Il sera toujours temps de mettre en œuvre plus tard et à coup minime des tubes de raccordement calorifugés entre chaudière et pompe à chaleur, et un ballon ECS à l'intérieur de la chaufferie . Attention, bien prévoir l'accès d'un futur ballon en chaufferie si vous voulez produire de l'ECS (accès par porte, …).

Un habitat « fourreauté » permet une utilisation souple pour raccorder des équipements entre eux. Ce mode constructif de « pré-fourreautage » vous permettra en outre d'établir de la connectique entre équipement et de réaliser une domotique. Il sera ainsi intelligent de "fourreauter" :
- La chaufferie et le toit, la chaufferie et l'extérieur,
- Si vous disposez d'une piscine ; la piscine et la chaufferie (laisser la place pour installer une pompe à chaleur),
- La chaufferie et les combles où est souvent disposé un caisson de VMC,
- Le tableau électrique avec la chaufferie, l'accès extérieur, la buanderie où sont situés les appareils ménagers, ….




2°) Vous rénovez votre toiture ? Pensez solaire !

Intégration de panneaux solaires dans une portion de toiture refaite

Intégration de panneaux solaires

Votre toiture demande une réfection d'étanchéité, de nouvelles tuiles ou des travaux d'isolation en sous-face.

- PROFITEZ-EN POUR INSTALLER DES PANNEAUX SOLAIRES

Pour un habitat, 4 m² de capteurs solaires thermiques vous donneront 70% de l'eau chaude sanitaire gratuitement durant l'année. Autant d'économies d'énergie. Si pour les travaux de toiture vous ne bénéficiez d'aucune aide de l'Etat, pour les travaux d'isolation thermique ce sera le cas ainsi que pour les panneaux solaires !




3°) Vous êtes en tout électrique ? Pensez radiants, ou radiateurs à inertie ou pompe à chaleur

Radiateur à inertie avec capteur de mouvement

Radiateur à inertie avec capteur de mouvement

Je dispose de vieux radiateurs convecteurs électriques et je remplace mon système de chauffage électrique.

- PREVOYEZ DES PANNEAUX OU RADIATEURS A INERTIE OU BIEN UNE POMPE A CHALEUR AIR-AIR

Un renforcement de l'isolation thermique s'impose auparavant dans la plupart des rénovations disposant d'anciens convecteurs électriques. C'est un préalable important dans le chauffage électrique.
Ensuite la solution qui consiste au simple remplacement et à la mise en œuvre de nouveaux panneaux radiants avec régulation/programmation électronique sera la solution la plus économique.
Dans le même sens, une solution avec pompe à chaleur air-air et système de zoning (exemple type Airzone) sera une solution économique permettant d'assurer le chauffage et également le rafraîchissement.
Les solutions ci-avant vous demanderont de traiter la production d'eau chaude sanitaire par ailleurs. Pour cela un chauffe-eau thermodynamique est recommandé ou encore mieux un CESI, chauffe-eau thermoélectrique !
Rappelons que pour la pompe à chaleur air-air, il n'existe plus de crédit d'impôt. En revanche, le crédit d'impôt est au taux de 36% pour le chauffe-eau électrique thermodynamique.




4°) Vous êtes au gaz ? Pensez condensation et solaire

Chaudière à condensation hybride

Chaudière condensation hybride

Vous rénovez votre chauffage au gaz ?

- REMPLACEZ VOTRE CHAUDIERE PAR UNE CHAUDIERE A CONDENSATION !

Connectez-y si possible des panneaux solaires (à minima prévoyez les fourreaux, cf paragraphe 1°) - ou laissez la place et la possibilité d'installer dans le futur une pompe à chaleur de sorte de bénéficier du système économique de « pompe à chaleur en relève de chaudière ».
Si vous êtes équipé d'une ancienne chaudière fioul, agissez de la même manière. Chaudière fioul à condensation avec dispositions ou prédispositions prévues pour solaire ou pompe à chaleur.

Dans de nombreux cas, il est recommandé de mettre en œuvre une régulation précise de la température avec une loi en fonction de l'extérieur et une programmation assurant les réduits nocturne et d'inoccupation, le hors gel, …
Rappelons que la chaudière à condensation gaz ou fioul bénéficie du crédit d'impôt au taux de 13%, et la régulation programmable de chauffage de 22%.
Si vous disposez d'une chaudière, son remplacement pourra s'effectuer avec une chaudière compacte avec pompe à chaleur intégrée ; c'est la chaudière hybride.
Dans le cas de la chaudière hybride, vous pourrez bénéficier du crédit d'impôt de 22% pour la PAC et 13% pour la condensation, voire de 22% pour une régulation programmable du chauffage.




5°) Vous rénovez vos extérieurs ou jardin ? Pensez géothermie

Pompe à chaleur eau-eau géothermie Aquatop de Chaffoteaux

Pompe à chaleur eau-eau géothermie Aquatop de Chaffoteaux

Vous réalisez une piscine, ou refaites vos extérieurs ?

- PREVOYEZ DES TUBES OU DES GAINES DANS LE SOL

Vous aurez ultérieurement ou immédiatement la possibilité de mettre en œuvre une pompe à chaleur eau-eau géothermale, ou/et un puits canadien. Ce dernier est recommandé avec une connexion sur une VMC double-flux. Il est également utile pour apporter le confort d'été de part le rafraîchissement d'air neuf qu'il produit.
Rappelons que la pompe à chaleur eau-eau bénéficie du crédit d'impôt au taux de 36%.




6°) Vous remplacez votre chauffe-eau électrique ? Pensez chauffe-eau thermodynamique, ou CESI !

Easypack Zelios de Chaffoteaux

Easypack Zelios de Chaffoteaux

Vous produisez votre eau chaude sanitaire avec un chauffe-eau électrique ou cumulus électrique ?

- PREVOYEZ UN NOUVEAU CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE ou UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE

Le chauffe-eau thermodynamique fonctionne avec une mini-pompe à chaleur intégrée. Dans bien des cas, il peut bénéficier d'un air tempéré de l'habitat (buanderie, ..) et fournit ainsi de l'ECS avec un COP très intéressant, souvent de l'ordre de 4.
L'autre solution intégrant une EnR est celle du CESI ou chauffe-eau solaire individuel ou chauffe-eau solaire thermoélectrique (capteurs solaires + ballon ECS avec appoint électrique).
Rappelons que le chauffe-eau électrique bénéficie du crédit d'impôt au taux de 36%, et le chauffe-eau CESI de 46% !




7°) Vous remplacez votre VMC? Pensez Hygroréglable ou VMC mixée avec chauffe-eau thermodynamique

Chauffe-eau thermodynamique relié à la ventilation de Thermor

Chauffe-eau thermodynamique relié à la ventilation de Thermor

Vous mettez en œuvre une VMC, soit de part le remplacement de vos baies par des vitrages isolants donc étanches, soit par simple remplacement de votre ancien caisson VMC.

- PREVOYEZ UNE VMC HYGROREGLABLE ou UNE VMC RACCORDEE SUR CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE

La ventilation mécanique hygroréglable de type B est l'une des plus performante en solution « VMC simple flux ». Indiquons que la VMC double flux avec récupérateur est une solution attrayante sur le plan économique surtout dans les régions froides. A Nice, par exemple cette solution reste valable mais plus contestable. En revanche, une VMC double-flux résoudra des problèmes acoustiques vis-à-vis des bruits extérieurs, que la VMC simple flux saurait plus difficilement résoudre.
Par ailleurs, il existe désormais des solutions économiques et intégrées qui combinent la VMC et un CE thermodynamique qui bénéficie ainsi de la récupération plus importante des calories de l'air extrait de la VMC. Exemple système Aéromax VMC de Thermor ci-dessus.




8°) Vous pouvez créer une trémie verticale dans le salon? Pensez cheminée bois !

Poêle à bois insert fermé

Poêle à bois insert fermé

Vous refaites tout le cloisonnement intérieur de votre maison ? Au-delà des fourreaux et prédispositions techniques déjà énoncés dans les chapitres précédents, il est recommandé de :

- PREVOIR UN CONDUIT DE FUMEES pour une future cheminée, insert, poêle, ou chaudière.

Pour des raisons de confort de la maison ou des raisons économiques, vous serez bien content de pouvoir un jour intégrer une cheminée ou un poêle à bois, voire une chaufferie (si vous êtes en tout électrique). La cheminée bois avec insert fermé peut générer un chauffage avec des rendements de l'ordre de 90% !
Et si vous êtes en chauffage électrique, un conduit de fumées vous donnera toujours la possibilité de changer d'énergie avec une chaudière, ou une pompe à chaleur en relève de chaudière, …. Pensez toujours biénergie, c'est un gage d'avenir et de plus-value !
Rappelons le crédit d'impôt pour un poêle ou insert bois de 22 ou 36% selon qu'il s'agit d'un premier investissement ou d'un renouvellement.




Sources et liens utiles

www.airzone.fr
www.chaffoteaux.fr
www.atlantic.fr
www.thermor.fr
www.buderus.fr
www.chaudiere-leguide.com


Pour en savoir plus : dossier
« RENOVATION ET MAISON BASSE CONSOMMATION »


Octobre 2011

A lire également